Ca ‘Giustinian, Venise, Italie

Ca ‘Giustinian est un palais à Venise, situé dans le quartier San Marco, est un palais gothique surplombant le Grand Canal, avec des espaces pour des conférences, concerts et expositions. Suite à la restauration du palais, Ca ‘Giustinian accueille depuis 2010 tous les bureaux organisateurs de la Biennale de Venise.

Aperçu
Surplombant le bassin de San Marco, le siège de La Biennale di Venezia est un palais historique parmi les plus représentatifs du style gothique tardif vénitien. Le palais, à l’origine appelé “dei Giustinian”, a été construit vers 1471 et est le résultat de l’union de deux bâtiments différents: Giustinian et Badoer-Tiepolo. Il a fait l’objet d’importantes rénovations entre 2008 et 2009. L’intérieur du palais est accessible sur demande et se caractérise par des lignes essentielles et des couleurs neutres associées à des formes décoratives et des couleurs typiques du design contemporain. Les salles ont été complétées par des œuvres d’art sélectionnées, placées afin d’améliorer la relation entre l’art et l’espace. La lumière est l’autre élément caractéristique de l’emplacement.

La grande façade du Palazzo Giustinian se compose de quatre étages divisés par des cadres de cours de cordes, de style gothique. La partie principale du bâtiment était reliée, par le remplissage d’une calle à la fin du XVe siècle, à un bâtiment sur sa gauche: depuis lors, les deux structures ne font qu’une. La plupart des ouvertures, principalement pointues, sont des fenêtres à une seule lancette encadrées de cadres en pierre blanche sur la surface de la brique.

Le secteur central se distingue: au rez-de-chaussée, il y a un portail rond auquel sont jumelées deux fenêtres à lancette à pignon; à celui-ci se superposent aux deux étages nobles et au dernier étage, d’une période ultérieure, trois niveaux de fenêtres à quatre lumières, toutes équipées de balustrades saillantes. A noter la présence d’une serliana au rez-de-chaussée du bâtiment intégré à gauche.

Le sommet de la façade, traversé par une corniche crantée, se termine par une longue balustrade qui ferme une terrasse avec vue sur le dernier tronçon du Grand Canal, Punta della Dogana et le bassin San Marco.

Histoire
Le palais a été construit sur commande des Giustinians, parmi les familles les plus illustres du patriciat vénitien, dans la seconde moitié du XVe siècle, à la place d’un bâtiment préexistant, dans lequel Lorenzo Giustinian, le premier patriarche de Venise, a vécu dans la première moitié du siècle.

Il passa aux Morosini au XVIIe siècle, jusqu’en 1820, lorsque le palais fut transformé en hôtel Europa, où Théophile Gautier, Marcel Proust et Giuseppe Verdi étaient hébergés entre autres.

Le 19 octobre 1866, dans une salle de l’hôtel Europa, le général plénipotentiaire français Edmond Le Bœuf signe l’acte formel de transfert de la Vénétie, prélude au plébiscite de la Vénétie des 21 et 22 octobre suivants.

Après avoir été acheté par la municipalité, le bâtiment a bénéficié d’une restauration intégrale et abrite aujourd’hui les bureaux de la Biennale de Venise.

Salle des colonnes
La salle, adjacente au noble premier étage de Ca ‘Giustinian, fait partie d’une nouvelle zone construite à la fin des années 30, et elle achève la transformation partielle du palais en siège du premier casino municipal. Le cadre décoratif est éclectique, avec des références au style vénitien de 1700. Une base de périmètre placée dans des cadres en relief supporte une vingtaine de pilastres verticaux avec une décoration en faux marbre, de grands miroirs en Murano sont placés sur les murs; le plafond est enrichi de stucs polychromes et de plafonniers caractéristiques où une multitude de rosaces en verre filtrent la lumière. Le hall a été utilisé jusqu’au début des années 1980 et a ensuite été fermé, en attente de restauration et d’adaptation aux normes de sécurité.

Le projet et l’intervention ont impliqué la restauration d’éléments architecturaux et artistiques, ainsi que d’importants travaux de structure et de conception d’installations et d’installations. Une attention particulière a été consacrée à l’éclairage intégré et aux plafonniers d’origine. Le même soin a été apporté à l’équipement technologiquement avancé des systèmes audio / vidéo conçus pour de multiples usages. L’ouverture de cette salle achève la restauration du palais Ca ‘Giustinian et ramène à la ville un espace d’intérêt historique remarquable. Le siège social incarne pleinement la nature d’un centre multifonctionnel pouvant accueillir des activités permanentes comme le prévoient les objectifs du programme mis en œuvre pour le Palais des Expositions des Giardini.

Zone d’exposition
Le Portego au rez-de-chaussée de Ca ‘Giustinian est devenu, grâce aux travaux de restauration de La Biennale, un espace d’expositions rétrospectives historiques, réalisées avec des matériaux provenant des Archives historiques des arts contemporains. Depuis 2009, 12 expositions ont été présentées, dont la récente “Biennale Arte 2001 – Platea of ​​Humanity” (2016-2017), “1999” (2015) et “The Idea of ​​the Body” (2014).

Laboratoire des arts
Le Laboratorio delle Arti est un espace de 180 mètres où se tiennent des réunions et des ateliers pour les activités du Biennale College et de la Biennale Educational. À l’intérieur, l’atelier présente des murs non raffinés, un sol en béton poli à la main avec une huile spéciale, avec une incrustation de bois de mélèze, de grands établis en bouleau et un mur de tableau noir conçu pour devenir un collectionneur d’idées et un mur descriptif des projets.

Coin des enfants
A Ca ‘Giustinian les enfants sont les bienvenus et La Biennale a créé une salle qui leur est dédiée à l’intérieur du Palais. Dans l’espace pour enfants situé au rez-de-chaussée de Ca ‘Giustinian, les jeunes visiteurs peuvent jouer parmi le mobilier ludique et coloré, se détendre en parcourant un livre illustré ou en s’engageant dans des activités créatives pour se rapprocher de l’art et de la culture tout en s’amusant. La zone dispose d’installations à utiliser gratuitement comme une chaudière à eau chaude, une chaise haute et des vestiaires.

Librairie
Spécialisée dans les publications d’art et d’architecture avec un catalogue vaste et constamment mis à jour, la librairie Lions & Books (Ca ‘Giustinian, rez-de-chaussée) propose les derniers catalogues des expositions organisées par La Biennale di Venezia, des livres d’art pour enfants et adolescents. autant de gadgets comme des sacs à main, des maillots et des stylos avec le logo original de la Fondazione.

Cafétéria – Restaurant
La cafétéria “L’ombra del leone” est située à l’intérieur de l’ex Sala degli Specchi (au rez-de-chaussée du côté droit du palais, surplombant la situation privilégiée au début du Grand Canal). Au début des travaux de restauration, la salle n’avait plus aucune trace du cadre décoratif de la première moitié des années 1900, composé de murs recouverts de verres et de miroirs de Murano – d’où le nom “Sala degli Specchi” – qui aurait été démantelé à le début des années 70.

Aujourd’hui, la nouvelle cafétéria représente un espace de relation avec la ville, ouvert aux initiatives culturelles ou tout simplement un lieu de pause assis à l’intérieur ou sur la terrasse d’eau. La décoration intérieure et la terrasse sont une réinterprétation contemporaine de la tradition du café du XIXe siècle. L’agencement de l’espace divisé en deux parties séparées par deux blocs de maçonnerie – un témoignage de l’unification des deux bâtiments à la période précédente – est devenu l’élément sur lequel la répartition des différentes fonctions s’affiche: le comptoir du bar et un espace détente avec les canapés anticipent l’espace équipé de sièges et de tables pour le service public. La matière, les formes et les couleurs des revêtements et des meubles sont mélangées dans un contraste harmonieux entre la tradition et l’actualité d’un présent en constante évolution. Une lumière émotionnelle et communicative caractérise le projet: sur le mur opposé de l’accès principal un mur narratif reproduit des images et des suggestions où les protagonistes sont La Biennale et la ville de Venise se répercutant dans l’eau et ses reflets

Terrasse
La position stratégique du bâtiment sur le bassin de San Marco a certainement inspiré, au cours de la première moitié du siècle dernier, la construction de la grande terrasse panoramique. Un espace unique, un amphithéâtre sur le lagon et la ville avec un espace désarmant enjambé par l’amplitude de la vue et de la lumière. Le projet avait pour but de rendre ce lieu singulier harmonieux et agréable pour accueillir les invités principalement lors de l’inauguration des événements. Un plancher à lattes en bois extérieur divise l’espace. Le mobilier, réalisé avec des lignes essentielles, est fait de matériaux de pointe et faciles à entretenir. Une longue pergola est parallèle au mur de la partie construite de la terrasse et regarde vers l’horizon.

La présence végétale est minimale, composée d’essences sempervirentes sélectionnées placées à l’intérieur de réservoirs et de vases qui définissent les zones fonctionnelles et les chemins. Les notes chromatiques vont du blanc aux inflorescences saisonnières céruléennes. Les différentes nuances de feuillage vert vif se mélangent avec celle argentée. Les lumières indirectes différencient les espaces sans rivaliser avec le spectacle nocturne de la ville tandis que, suspendues à des boucles de fer s’élevant de la balustrade, 24 lanternes de bateau révèlent en contre-jour les cloches et les cheminées dans la ligne d’horizon de la ville.

Tags: