Musée naval Ferrol, Espagne

Le musée naval Ferrol a été inauguré le 5 mars 1986. Situé dans la base navale de Ferrol, dans l’ancienne caserne des détenus connue sous le nom de San Campio, projeté en 1765, il montre le lien entre la marine et la ville depuis 1726, Patiño a choisi l’estuaire de Ferrol et la ville de Graña pour Construire l’arsenal de la marine sur la côte nord.

En 1749, les travaux du chantier naval d’Esteiro ont commencé et, en 1750, ceux de l’arsenal de Ferrol. Pendant ce temps, celui de La Graña a continué à fonctionner comme tel jusqu’à l’achèvement des travaux qui, après plusieurs projets et modifications, ont finalement été achevés en 1770.

Histoire
Le Musée naval de Ferrol a été inauguré le 5 mars 1986 dans l’intention de montrer le lien de la Marine avec la ville de Corogne depuis 1726 José Patiño Rosales, amiral, secrétaire d’État et maire général de la Marine sous le règne de Felipe V, a choisi l’estuaire de Ferrol et le village de La Graña pour construire l’arsenal de la marine sur la côte nord.

Bâtiment
Le musée est situé à l’intérieur de la base navale de Ferrol, dans le bâtiment historique de l’arsenal de Ferrol appelé «Presidio San Campio». Le bâtiment répond à l’idée de Felipe V d’améliorer les arsenaux et de donner plus d’importance à la politique navale. En 1747 le projet de sa construction par le lieutenant général Cosme Álvarez a été développé. Approuvé en 1750, il s’agit d’un bâtiment baroque néoclassique dont les travaux ont été achevés en 1770.

Le musée de la construction navale
Le Musée de la construction navale a été créé par la Fondation pour la promotion de la connaissance de la construction navale et des activités maritimes (Exponav), dans le but de servir de lieu de rencontre entre la société, l’industrie et la communauté scientifique pour diffuser le développement des techniques de construction navale et des matériaux. utilisé, présentant les différents aspects liés à ce sujet: de l’évolution des technologies et des outils au moment le plus important d’un navire, en passant par le lancement et la navigabilité, permettant de comprendre cette technologie et la connaissance de notre passé naval. Le musée possède des collections de musées et de documentaires sur le patrimoine maritime et industriel de grande valeur, car ils constituent une collection unique dans son domaine qui permet de connaître le développement de la construction navale militaire et civile en Espagne du XVIIIe siècle à nos jours,

L’exposition offre une vue informative sur les jalons historiques les plus importants liés à cette activité en Espagne. S’inspirant de l’arsenal royal du XVIIIe siècle, le discours de l’exposition se concentre sur la diffusion de l’histoire et de la mémoire d’une activité liée aux chantiers navals modernes d’Astano, Bazán et Navantia.

Le musée comprend deux étages consacrés à l’histoire de la construction navale. The Ground Floor est une visite des différentes techniques de construction et des services les plus essentiels d’un navire. Souligne l’épave de la frégate Magdalena, coulée dans l’estuaire du Viveiro en 1810 et récupérée par la marine espagnole dans les années 70 et 80 du siècle dernier.

À l’étage supérieur se trouvent le hall d’exposition temporaire et une série de salles thématiques telles que celle consacrée au chantier naval Astano, appelée Milagro en la Ría. Les autres salles sont celles consacrées à la marine, ses navires et ses écoles, les compagnies de navigation, les ports, etc. Le siège du musée est le bâtiment Herrerías. Il fait partie du complexe historique de l’arsenal de Ferrol conçu par Julián Sánchez Bort en 1765 à l’époque pour la construction des pièces de fer de la structure ainsi que de l’équipement et de la décoration des navires. Le bâtiment est pleinement identifié avec la portée et le thème du musée, devenant un élément fondamental du discours de l’exposition et le cadre idéal pour l’exposition de la collection.

Le bâtiment de forge
Avec la constitution de la Fondation EXPONAV, le projet de récupération et de restauration du bâtiment historique de «Blacksmiths» et du germe du musée de la construction navale, qui se trouve actuellement dans ce bâtiment, a été mené à bien.

Le Musée de la construction navale est abrité dans un bâtiment unique en son genre, dans lequel se trouvaient les anciens Forgerons, parfaitement récupéré du point de vue technique et architectural. Il possède des collections de musées et de documentaires sur le patrimoine maritime et industriel de grande valeur, qui constituent une collection unique dans son domaine qui permet de connaître le développement de la construction navale militaire et civile en Espagne du XVIIIe siècle à nos jours. S’inspirant de l’arsenal royal du dix-huitième siècle, le discours de l’exposition se concentre sur la diffusion de l’histoire et de la mémoire d’une activité liée aux chantiers navals modernes d’Astano, Bazán et Navantia. Le musée fait partie du réseau des musées de Galice depuis 2017.

En 2018, la salle consacrée à l’histoire de la construction navale dans la région de Ferrolterra a été inaugurée au XXe siècle, de la Société de construction navale espagnole à la Navantia actuelle, avec un nombre important de pièces et de maquettes de navires qui ont marqué l’histoire des chantiers navals et dans l’histoire de l’Espagne. Plus de cent ans se sont condensés en une centaine de pièces historiques, telles que le cuirassé Espagne et certaines d’entre elles curieuses, en tant que standard du début du XXe siècle.

Le premier étage accueille l’exposition permanente “Les phares: 2000 ans d’orient les navigateurs”, une exposition intéressante sur les phares et les panneaux maritimes présents dans l’histoire de la navigation, avec des pièces aussi importantes que le phare Candieira ou Estaca de Bares. Cette exposition permanente est ouverte toute l’année grâce à la collaboration des Ports de l’Etat, notamment de l’APFSC (Autorité Portuaire de Ferrol San Cibrao).

Il abrite également le hall d’exposition Carlos III, dédié aux expositions temporaires de tout ce qui contribue aux objectifs de la Fondation: peinture, photographie, présentations de livres, conférences, auditions musicales, etc.

Collection
Le Musée compte parmi ses fonds plus de 2 650 œuvres liées à l’activité de la Marine, à ses relations étroites avec Ferrol et à l’histoire navale et maritime de l’Espagne. La partie extérieure possède une vaste collection d’ancres, considérée comme l’une des meilleures au monde.

Parmi les modèles conservés dans ses salles, on distingue la frégate Santa María Magdalena, 34 canons, lancée en 1773 à Ferrol. Une forte tempête a provoqué son effondrement dans l’estuaire du Viveiro, à côté du brick Palomo. Plus de 500 hommes ont perdu la vie dans l’épave. Certaines pièces de la coque, ainsi que de nombreux objets, instruments nautiques et armes récupérées de son épave, sont exposés aujourd’hui dans les salles du musée. Le navire scolaire Galatea et le navire San Carlos Real en Espagne sont d’autres modèles d’un grand intérêt. En outre, il propose une large collection de modèles de pêche et de cabotage.

Dans la salle des armes, sont exposés tous les éléments qui composent la direction de l’incendie d’un deuxième troisième navire du XXe siècle, ainsi que des torpilles et autres pièces d’artillerie. Les instruments nautiques utilisés par le navigateur dans ses voyages sont également exposés, du scandale à la glissade en passant par le GPS. Parmi la cartographie, l’atlas maritime d’Espagne de Tofiño et la collection de plaques de cuivre de l’Institut hydrographique des XVIIIe et XIXe siècles méritent une attention particulière.

La salle 2 se distingue par une visite des navires de la marine qui ont navigué sur les mers entre le XVe et le XVIIIe siècle. Avec comme toile de fond “El Galeón de Manila” (voie commerciale entre les Philippines, le Mexique et l’Espagne), différentes pièces représentatives de l’époque sont exposées dans cette salle, avec une mention spéciale pour la niche du navire “Notre-Dame du Pilier de Saragosse”. (à une échelle réelle). Ils complètent la salle du naos de la découverte de l’Amérique, le “San Juan Nepomuceno”, une partie de l’épave du galion “San Gerónimo” et une pièce d’artillerie de la frégate “Notre-Dame de la Mercedes”, ainsi qu’un échantillon des images thématiques.

Parmi les modèles conservés dans ses salles se distingue celui de la frégate Santa Maria Magdalena, de 34 canons, lancée en 1773 à Ferrol. Une forte tempête a provoqué son naufrage dans l’estuaire de Vivero, à côté du brick Palomo. Plus de 500 hommes ont perdu la vie dans l’épave. Certaines pièces de la coque et de nombreux objets, instruments nautiques et armes récupérées de son épave sont exposés aujourd’hui dans les salles du musée.

Parmi les autres modèles qui présentent un grand intérêt, on peut citer celui du navire scolaire Galatea et celui du navire San Carlos Real en Espagne, en plus d’une vaste collection de modèles de pêche et de cabotage.

Le musée conserve plus de cent pièces d’artillerie.

Dans la salle de tir, tous les éléments qui composent la direction de tir d’un deuxième troisième navire du XXe siècle sont exposés.

Les instruments nautiques utilisés par le navigateur sont également exposés dans leurs voyages du scandale et de la glissade au GPS. Parmi la cartographie, l’Atlas de Tofiño et la collection de plaques de cuivre de l’Institut hydrographique des XVIIIe et XIXe siècles méritent une attention particulière.

Une des salles est dédiée à l’École d’électronique et de transmissions de la marine (ETEA), avec les pièces historiques de ce centre situé sur la base navale de Rio, dans l’estuaire voisin de Vigo.

Prestations de service
La bibliothèque de zone Ferrol (bibliothèque de la marine) est située dans les mêmes locaux que le musée. Son horaire est le lundi de 9h00 à 13h00 et du mardi au vendredi de 9h00 à 13h30.