Violon contemporain, Museo del Violino

Au Museo del Violino, suivez une trace équilibrée d’art et de savoir-faire, de créativité et de tradition que les boutiques de la Renaissance tardive vont jusqu’à aujourd’hui. Les connaissances et les innovations en matière de lutherie soutiennent et rehaussent le niveau culturel de la lutherie crémonnaise, un système unique au monde et ouvert à la communauté internationale.

Salle 5 – Le coffre au trésor
La salle contient les instruments les plus importants des grands maîtres classiques de Crémone appartenant à la collection de la municipalité de Crémone et de la fondation “Walter Stauffer”. Des instruments célèbres d’Antonio Stradivari en font partie, notamment le violon Il Cremonese (1715), par divers représentants de la famille Amati et Guarneri.

Andrea Amati (1505c.-1577) – violon “Carlo IX”, 1566c.
(Cremona, municipalité de Cremona)

Girolamo Amati (1548c.-1630) – violet “Stauffer”, 1615
(Cremona, Fondation Walter Stauffer)

Nicolò Amati (1596-1684) – violon “Hammerle”, 1658c.
(Cremona, municipalité de Cremona)

Antonio Stradivari (1644c.-1737) – violon “Clisbee”, 1669
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giuseppe Guarneri fiulius Andreæ (1666-1740) – Violon “Quarestani”, 1689
(Cremona, municipalité de Cremona)

Antonio Stradivari (1644c.-1737) – violoncelle “Stauffer – ex Cristiani”, 1700
(Cremona, Fondation Walter Stauffer)

Antonio Stradivari (1644c.-1737) – violon “Il Cremonese”, 1715
(Cremona, municipalité de Cremona)

Antonio Stradivari (1644c.-1737) – violon “Vésuve”, 1727
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giuseppe Guarneri “del Gesù” (1698-1744) – violon “Stauffer”, 1734
(Cremona, Fondation Walter Stauffer)

Salle 7 – Coucher du soleil et renaissance de la lutherie
Voici des instruments exposés appartenant à la collection du Stradivarius Museum, représentant la lutherie de Crémone de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. Deux stations vidéo illustrent les principaux luthiers crémonais des XIXe et XXe siècles, les célébrations de Stradivarius, deux siècles plus tard, à Crémone et l’histoire de l’École locale de lutherie, où se forment encore les luthiers de demain.

instruments exposés

Nicola Bergonzi (1754-1832)
contrebasse trois cordes, 1777
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giovanni Battista Ceruti (1756-1817)
petit violon, 1802
(Cremona, municipalité de Cremona)

Enrico Ceruti (1806-1883)
violon “Stauffer”, 1868
(Cremona, Fondation Walter Stauffer)

Giuseppe Beltrami (1830c.-1881)
violon, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Pietro Grulli (1831 -1898)
“pochette”, 1892
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giuseppe Bernardo Lecchi (1895-1967)
violon, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giuseppe Fiorini (1861-1934)
alto, 1924
(Cremona, municipalité de Cremona)

Cesare Candi (1869-1947)
violon, 1931
(Cremona, municipalité de Cremona)

Igino Sderci (1884-1983)
violon, 1934
(Cremona, municipalité de Cremona)

Biagio Caruana (1885-1957)
violon, 1931
(Cremona, municipalité de Cremona)

Simone Fernando Sacconi (1895-1973)
violon, 1941
(Cremona, municipalité de Cremona)

Gaetano Antoniazzi (1825-1897)
alto, 1886
(Cremona, municipalité de Cremona)

Pietro Messori (1870-1952)
violoncelle, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Luigi Digiuni (1878-1937)
violoncelle, 1927
(Cremona, municipalité de Cremona)

Giuseppe Ornati (1887-1965)
violoncelle, 1928
(Cremona, municipalité de Cremona)

Gaetano Sgarabotto (1878-1959)
violon, 1933
(Cremona, municipalité de Cremona)

Luigi Galimberti (1888-1957)
violon, 1934
(Cremona, municipalité de Cremona)

Piero Parravicini (1889-1957)
violon, 1923
(Cremona, municipalité de Cremona)

Marino Capicchioni (1895-1977)
violoncelle, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Vincenzo Cavani (1889-1973)
violoncelle, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Ferdinando Garimberti (1894-1982)
violon, sd
(Cremona, municipalité de Cremona)

Salle 8 – Concours triennal de lutherie contemporaine
La Collection permanente de lutherie contemporaine regroupe les instruments récompensés par la médaille d’or du Concours international triennal “Antonio Stradivari” pour instruments à archet, véritable olympiade de la lutherie.
Le travail des meilleurs maîtres luthiers d’aujourd’hui exprime une recherche inépuisable de valeurs stylistiques et de solutions techniques, démontre la pertinence de l’école de Crémone et la vivacité éclectique d’un art de plus en plus mondialisé, enrichit le sens culturel de la lutherie avec de nouveaux stimuli, contenus et affirmant sa modernité.
Sur le mur à gauche, vous trouverez les noms des célèbres membres des jurys respectifs, tandis que plus tard, sur la face opposée, un planisphère indique les lieux d’origine des différents participants. Au bout de la salle, après la table dédiée aux gagnants des concours, une installation suggestive rappelle les nombreux opérateurs actifs en Italie, tandis que les centraux sont dédiés aux professionnels.

Instruments exposés

I Triennale 1976
violon – Giorgio Ce ‘(Italie)
alto – Piero Badalassi (Italie)
violoncelle – Erminio Malagutti (Italie)

II Triennale 1979
violon – Augustin Andreas (Allemagne)
alto – Alexandre Mouradov – URSS
violoncelle – Roger Graham Hargrave (Grande Bretagne)

1982 triennale 1982
violon – Sonoda Nobuhiro (Japon / Allemagne)
alto – David Burgess (États-Unis)

IV Triennale 1985
violon – David Gusset (USA)
alto – Nicola Lazzari (Italie)
violoncelle – Primo Pistoni (Italie)

V Triennale 1988 violon – Marcello Ive (Italie)
alto – Dante Fulvio Lazzari (Italie)
violoncelle – Pierangelo Balzarini (Italie)
contrebasse – Marco Nolli (Italie)

VI Triennale 1991
violon – Luca Sbernini (Italie)
violoncelle – Luca Sbernini (Italie)

VII triennale 1994
violon – Helmut Muller (Allemagne)
violoncelle – Alessandro Voltini (Italie)

VIII Triennale 1997
violon – Primo Pistoni (Italie)
alto – Christopher Rowe (Grande Bretagne)

IX Triennale 2000
violon – Kolja Jens Lochmann (Allemagne)
alto – Marcus Klimke (Allemagne)
violoncelle – Kolja Jens Lochmann (Allemagne)

X Triennale 2003
violon – Jan Baptista Špidlen (République Tchèque)
violoncelle – Raymond Schryer (Canada)

XI Triennale 2006 violoncelle
Francesco Toto (Italie)

XII Triennale 2009
violon – Marko Pennanen (Finlande)
alto – Antoine Cauche (France)
violoncelle – Silvio Levaggi (Italie)

XIII Triennale 2012
violon – Ulrich Hinsberger (Allemagne)
alto – Ulrike Dederer (Allemagne / Suisse)
contrebasse – Marco Nolli (Italie)

XIV Triennale 2015
Alto – Charles Coquet (France)

Chambre 9 – amis de Stradivari
Depuis 2009, la Stradivari Foundation promeut le réseau des amis du réseau Stradivari, un réseau mondial regroupant ceux qui jouent, collectionnent, étudient ou adorent les anciens instruments à cordes de Crémone. Dans le cadre de ce projet culturel, des violons de Stradivari, Amati, Guarneri et Storioni, appartenant à des collections publiques et privées, sont temporairement exposés à Crémone, où ils peuvent être admirés et écoutés lors de concerts passionnants et uniques.

Instruments exposés

Andrea Amati – violon “Carlo IX”, 1566 v.
(collection privée)

Antonio Stradivari – guitare “Sabionari”, 1679
(Collection de la famille Domenichini) (temporairement non exposée)

Antonio Stradivari – Violon “The Hellier”, 1679
(Collection Evelyn & Herbert Axelrod Fine Instruments)

Antonio Stradivari – Violoncelle “Chigiano”, 1682
(Collection Chigi-Saracini)

Antonio Stradivari – Mandoline Coristo, 1700/1710
avec écrin d’origine
(Collection Beare Violins LTD)

Antonio Stradivari – violon “Lam- ex Scotland University”, 1734
(La collection Sau-Wing Lam)

Giuseppe Guarneri “del Gesù” – violon “Principe Doria”, 1734
(collection privée)

Lorenzo Storioni – violon, 1770-1780 v.
(collection privée)

Salle 10 – Le violon au cinéma
Un podium raconte les biographies des luthiers professionnels italiens, tandis que les murs présentent un hommage particulier à ceux qui sont actifs dans la ville. Asseyez-vous maintenant sur les chaises et profitez de la vidéo proposée ici, avec des extraits de films dans lesquels le violon reste le protagoniste. Cette même salle, à différents moments de l’année, accueille des réunions publiques et des expositions avec les outils de la collection.

Museo del Violino
Museo del Violino Antonio Stradivari, basé à Crémone, est dédié à la lutherie crémone de tous les temps. C’est à la fois un musée, un auditorium et un centre de recherche sur la lutherie antique et moderne.

Au Museo del Violino, il est possible de découvrir cinq siècles de lutherie crémonais par la rencontre directe avec les grands maîtres – Amati, Stradivari, Guarneri – et leurs chefs-d’œuvre, en suivant une trace équilibrée de l’art et de l’artisanat, de la créativité et de la tradition Les boutiques de la Renaissance tardive vont jusqu’à aujourd’hui.

Des concerts et des auditions avec des instruments originaux, des installations multimédias et un ensemble complet de documents permettent à chacun de créer un voyage fascinant et captivant où instruments, sons, senteurs et images se combinent pour façonner l’histoire, les rêves et les émotions.