Camp Nou Stadium, Barcelone, Espagne

Le Camp Nou est le stade où joue le FC Barcelone, dans le quartier barcelonais de La Maternitat et Sant Ramon, dans le quartier des Corts. La hauteur du stade est de quarante-huit mètres et occupe une superficie totale de cinquante-cinq mille mètres carrés. Il a été inauguré le 24 septembre 1957 sous le nom officiel de ‘Estadi del FC Barcelona, ​​mais a été populairement renommé Camp Nou en raison de remplacer l’ancien Les Corts. Il a la note la plus élevée (5 étoiles) que la FIFA puisse attribuer à un stade pour accueillir des matchs de football.

Avec une capacité de 99 354 places assises, c’est le plus grand stade d’Espagne et d’Europe, et le quatrième plus grand stade de football au monde en capacité. Il a accueilli deux finales de Coupe d’Europe / Ligue des champions en 1989 et 1999, deux finales de Coupe des vainqueurs de coupe d’Europe, quatre finales de Coupe des foires inter-villes, cinq matchs de la Super Coupe de l’UEFA, quatre finales de la Copa del Rey, deux finales de la Copa de la Liga. , et vingt et une finales de la Supercopa de España. Il a également accueilli cinq matches de la Coupe du Monde de la FIFA 1982, dont le match d’ouverture, deux matchs sur quatre à la Coupe d’Europe des Nations 1964 et la finale du tournoi de football aux Jeux olympiques d’été de 1992.

Aperçu
Le Camp Nou est situé dans le quartier des Corts, sur un terrain délimité par Carrer Arístides Maillol, Avinguda Joan XXIII, Travessera de les Corts et Carrer Maternitat. L’accès principal est situé au 6-18 rue Arístides Maillol. C’est un stade de football autour duquel se trouvent plusieurs installations associées, à la fois sportives et de services, appartenant au Futbol Club Barcelona.

Si ce stade, le plus grand d’Europe, a subi plusieurs réformes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, il conserve les caractéristiques essentielles établies dans son projet initial. Sa structure d’origine est maintenue, composée de colonnes sur le périmètre du stade à partir desquelles les tribunes sont soutenues, qui, comme celles-ci, sont en béton armé de coffrage, utilisé ici de manière pionnière à Barcelone. Les rampes extérieures, en même temps qu’elles permettent une circulation rationnelle vers l’accès aux gradins et une évacuation immédiate, brisent la verticalité de l’ensemble. Il faut souligner la couverture de la tribune, une verrière contrebalancée de 40 mètres de porte-à-faux, suspendue par des entretoises (chevauchements de double treillis croisés dans le plan vertical) et soutenue par les portiques de la structure générale des tribunes. Avec ce projet,

Parmi les installations et dépendances à l’intérieur du stade se trouvent une petite chapelle à côté des vestiaires, les loges, la salle VIP, la salle de presse, divers téléviseurs, les cabines de presse, les bureaux des services techniques, le centre de médecine du sport, le contrôle opérationnel Unité (UCO), les locaux du groupe d’anciens joueurs, le musée du FC Barcelone, la crèche et les bureaux des différents départements du club.

Lors des dernières rénovations, tout un parement extérieur en verre semi-circulaire a été construit dans la tribune. Le stade a une hauteur maximale de 48 mètres et une superficie de 55 000 mètres carrés (250 mètres de long et 220 de large). Selon les règlements de l’UEFA, le terrain mesure 105 mètres sur 68 mètres.

Le Camp Nou a été conçu avec l’idée qu’il pourrait être agrandi. En 1957, il y avait 93 053 spectateurs, mais on prévoyait qu’avec une extension sous la forme d’un troisième niveau, cela représenterait 150 000 sièges. Cette réforme a eu lieu en 1982, coïncidant avec la célébration de la Coupe du monde, mais la capacité est restée à 120 000 personnes. Pour la construction du troisième étage, la même technique de construction a été utilisée, entièrement intégrée dans l’ouvrage d’origine, bien qu’elle ait été combinée à l’utilisation de poutres préfabriquées. De plus, dans le cadre des réformes visant à améliorer et à augmenter la capacité du stade, les douves ont été supprimées et le niveau du terrain de jeu a été abaissé pour élargir le premier niveau. Par la suite, en application de la réglementation qui imposait la suppression des places debout, la capacité s’élevait, à la fin des années 90, en 99, 354 spectateurs. Pourtant, c’est le stade le plus performant de toute l’Europe et l’un des plus grands au monde.

Au moment de sa construction, il se distingue par l’audace et les solutions choisies, pour donner un traitement unique au volume et pour les caractéristiques de la tribune, avec un toit de quarante mètres de long suspendu dans les airs et la forme hélicoïdale de les stands, qui donnent une bonne visibilité à toutes les localités

Histoire

Construction
Avec l’arrivée de Ladislau Kubala en 1950, le Barça a connu sa plus grande croissance, remportant tous les trophées imaginables entre 1951 et 1953 dans son ancien Camp de les Corts, dont les cinq coupes de la saison 1951. -52. Le Barça ne peut plus se contenter de ce terrain inconfortable et assez ancien, malgré sa capacité de 60 000 personnes, et le club doit bouger.

Le 14 novembre 1950, le président Agustí Montal Galobart a reçu un accord favorable aux délégués de l’Assemblée pour acquérir un terrain pour la construction d’un nouveau stade, situé à Hospitalet de Llobregat et plus tard, ils ont échangé avec le conseil municipal de Barcelone pour d’autres terrains dans le quartier de Les Corts. Le stade est situé au bout de la Travessera de les Corts, à proximité du cimetière et de la maternité. Malgré cela, la commission dédiée au projet recommanda un autre lieu en février 1951. L’achat officiel fut reporté de deux ans.

La nomination de Francesc Miró-Sans à la présidence du FC Barcelone le 14 novembre 1953 relance le projet. Investi en février de l’année suivante, Miró-Sans se prononce en faveur du terrain acquis en 1950 et la première pierre du stade est posée le 28 mars 1954. Un cortège de 60 000 personnes fait le trajet depuis le Camp de Les Corts à La Masia de Can Planes, à l’ombre de laquelle fut célébrée la cérémonie de pose de la première pierre, couverte de solennité. avec la présence de Miró-Sans, le chef du gouvernement civil de Barcelone et de l’archevêque de Barcelone, Gregorio Modrego, qui a béni l’endroit.

Après cette étape symbolique, la conception du stade a été confiée aux architectes Francesc Mitjans i Miró, cousin du président Miró-Sans, et Josep Soteras Mauri, avec la collaboration de Lorenzo García-Barbón. Le projet a été achevé un an plus tard, lorsque le club a confié la construction à l’entreprise de construction Ingar SA. Les travaux devaient durer dix-huit mois, mais les dépenses ont dépassé les prévisions de plus de quatre fois pour atteindre 288 millions de pesetas. Grâce à des hypothèques et des prêts, le club a réussi à achever le projet, empruntant massivement pendant plusieurs années. Le club espérait couvrir les frais de vente du terrain dans le domaine des Corts, mais la mairie de Barcelone a mis dix ans à le reclasser, entraînant une période de pénurie économique, jusqu’à ce que finalement le chef de l’État et le gouvernement espagnol de l’époque, le dictateur Francisco Franco,

Enfin, le 24 septembre 1957, la fête de la Merced, inaugure le Camp Nou. Une messe solennelle présidée par l’archevêque, qui a béni l’arrivée de l’étape, a précédé l’Alléluia du Messie de Haendel. Les dignitaires du régime franquiste et de la ville se sont réunis dans la tribune présidentielle, et environ 90 000 personnes ont assisté à la cérémonie d’ouverture, dans les gradins de l’immense stade. Pendant l’événement, des clubs de football de toute la Catalogne ont défilé sur l’herbe, ainsi que des membres des différentes sections du Barça, des clubs de supporters et des différentes équipes du FC Barcelone.

Lors du match d’ouverture, le Barça, avec Ramallets, Olivella, Brugué, Segarra, Viats, Gensana, Basora, Villaverde, Eulogio Martínez, Kubala et Tejada, affrontera une sélection de joueurs de Varsovie. En seconde période, l’équipe a présenté Ramallets, Segarra, Brugué, Gràcia, Flotats, Bosch, Hermes, Ribelles, Tejada, Sampedro et Evaristo. Le Barça a remporté sa première victoire au stade par 4 à 2 (Eulogio Martínez était l’auteur du premier but).

Les premiers succès
La capacité officielle du Camp Nou, à son ouverture, est de 93 053 spectateurs, avec un terrain de 107x72m. Le bâtiment en acier et en béton permet au Barça d’entrer seul dans le football moderne. Avec l’entraîneur Helenio Herrera, le club a remporté le championnat en 1958-59 et 1959-60, et la Coupe des Foires Inter-Villes de 1958, puis de nouveau en 1960. Le système d’éclairage a été inauguré le 23 septembre 1959, lors d’un match de Coupe d’Europe contre CDNA Sofia.

Les années soixante sont moins heureuses pour le Barça, qui ne remporte que trois titres. Le 23 juin 1963, le Camp Nou est spectateur de la victoire dans le verre de l’Espagne au battre Saragosse par 3 à 1 avec des buts de Pereda, Kocsis et Zaldúa. En 1966, le Barça remporte la Fairs Cup pour la troisième fois. Enfin, le 11 juillet 1968, le Barça bat le Real Madrid en Coupe d’Espagne, mais cette fois au domicile de leur éternel rival. En 1970, le Camp Nou est à nouveau à la maison pour la finale de la Coupe, mais cette fois sans présence bleue et rouge.

Le retour au sommet
Le 24 mai 1972, le Camp Nou a assisté à sa première finale de Coupe des vainqueurs de coupe d’Europe (Glasgow Rangers 3, Moscow Dynamo 2). Le FC Barcelone est alors en construction, qui s’achève en 1973, avec la signature par le club de Johan Cruyff, qui rejoint l’attaque avec Rexach, Asensi, Sotil et Marcial. En 1974, la Barça célèbre son 75e anniversaire. Pour l’occasion, alors que l’Espagne sort lentement de l’ère franquiste, un nouvel hymne est chanté en catalan par un chœur de 3 500 voix, avant d’affronter le Barça en match amical avec l’équipe nationale d’Allemagne de l’Est qu’il a battue 2 à 1. A quelques mois plus tôt, le Barça venait de remporter la Ligue. C’est le retour au premier plan mondial du club.

Le FC Barcelone se concentre alors sur ses infrastructures, construisant une patinoire et un Mini Stadium pour les réservations et les activités annexes (ouvert en 1982), et installant des marqueurs électroniques sur le terrain en 1975. La Coupe d’Espagne 1978, et surtout la Recopa, remporte à Bâle en 1979, devant 58 000 spectateurs (dont 30 000 fans du Barça!), ainsi que deux autres coupes (1981, 1983) continuent d’agrandir les vitrines du club.

La Coupe du monde 1982
Le stade est en cours de rénovation pour accueillir la Coupe du monde 1982. Des loges, des salles VIP, une nouvelle salle de presse, de nouveaux marqueurs, et surtout l’agrandissement du troisième étage avec l’ajout de 22 150 places supplémentaires, pour une capacité totale de 115 000 spectateurs. Le premier match important joué est une nouvelle finale de la Coupe des vainqueurs de coupe d’Europe, avec justement le Barça comme protagoniste, contre le Standard de Liège, le 12 mai 1982, avec une victoire locale par 2 à 1 devant 100 000 personnes. Le Camp Nou est un cri.

Enfin, le 13 juin, la Coupe du monde s’ouvre au Camp Nou. 100 000 personnes assistent à la cérémonie d’ouverture et au match entre l’Argentine et la Belgique, qui voit l’équipe de Maradona et Kempes perdre 1-0. Le reste de la compétition permet au Camp Nou d’accueillir trois matches du Groupe A du second tour: Pologne – Belgique, 28 juin (3-0), Belgique – URSS, 1er juillet (0-1) et URSS – Pologne, 4 juillet (0-0). La Pologne de Lato et Boniek se qualifie donc pour une demi-finale qui lui fera face en Italie, et à nouveau au Camp Nou, le 8 juillet. Mais la Squadra Azzurra de Zoff, Bergomi, Scirea, Cabrini, Antognoni, Tardelli et, surtout, Paolo Rossi en pleine forme, il a battu les Polonais (2-0) les menant tout droit au titre.

“L’équipe de rêve” de Cruyff
Le stade a subi peu de modifications après 1982, à l’exception de l’inauguration du musée (1984). Outre les matchs de football, le stade accueille de grands concerts musicaux (Lluís Llach, Bruce Springsteen, Michael Jackson, U2, Julio Iglesias, Els Tres Tenors ou le concert d’Amnesty International en sont quelques exemples). Sur le plan sportif, la finale de la Coupe d’Europe entre l’AC Milan et le Steaua Bucarest s’est disputée le 24 mai 1989 avec une victoire italienne de 4 à 0. En 1992 aux Jeux Olympiques de Barcelone, le Camp Nou reçoit une partie de la compétition de football, dont la finale . L’Espagne a battu la Pologne 3-2 avec les bleus et rouges Ferrer et Guardiola dans l’équipe. C’est l’époque de la dream team de Johan Cruyff, avec laquelle le club a remporté 4 ligues d’affilée et la Coupe d’Europe de Wembley en 1992, ainsi que la Super Coupe d’Europe.

Le Camp Nou a subi un lifting en 1993-94. Le terrain est abaissé de 2,5 mètres. La fosse de sécurité qui séparait la pelouse des tribunes est supprimée et de nouveaux sièges individuels sont ajoutés afin que les sièges debout disparaissent. Une nouvelle galerie de presse, ainsi que la rénovation de la tribune présidentielle et des loges, de nouveaux parkings sous la tribune principale et de nouveaux systèmes d’éclairage et de sonorisation viennent d’achever le stade vers 1998-99. Le Camp Nou est l’un des plus beaux joyaux du football européen et l’un des rares à avoir reçu les cinq étoiles de l’UEFA.

Le dernier événement majeur a été l’étape de la finale de la Ligue des champions de l’année 1999, avec un affrontement vibrant le 26 mai entre Manchester United et le Bayern Munich, qui a permis aux Anglais de remporter la compétition (2-1). Le match faisait partie des cérémonies du centenaire du club, qui ont duré plusieurs mois, et comprenait le match amical entre le FC Barcelone et l’équipe nationale brésilienne le 28 avril. De plus, le terrain a été le théâtre de plusieurs matches de l’équipe nationale catalane, mettant en lumière les affrontements inoubliables avec le Brésil ou l’Argentine.

De nos jours
Le conseil d’administration de Joan Laporta a convoqué un concours international pour réaliser un nouveau remodelage qui augmenterait la capacité du champ de 15 000 sièges, atteignant 113 000 sièges. Les travaux consisteraient à surélever la tribune pour la niveler avec le reste du stade. À leur tour, des investissements seraient également consentis pour créer un Camp Nou plus sûr et plus confortable. Après un jury composé de la mairie de Barcelone, le Collège des architectes et le club lui-même ont choisi 10 projets finalistes parmi les 79 soumis, le 18 septembre 2007, il a été rapporté au public que le gagnant avait été le projet de l’équipe de Britanniques. l’architecte Norman Foster. Quelques jours plus tard, le 22 septembre, la maquette du projet gagnant a été présentée en public et coïncidant avec la fête du 50e anniversaire du stade.

Par la suite, en 2010, Sandro Rosell a exprimé son désir de réformer le Camp Nou, mais a exclu le projet de Norman Foster.

Le 8 mars 2016, la société japonaise Nikken Sekkei remporte l’appel d’offres pour la rénovation du stade. Les travaux dureront jusqu’en 2021.

Rénovation et agrandissement
Le club a lancé un appel d’offres international pour la rénovation du stade afin de célébrer le cinquantième anniversaire du stade. L’objectif était de faire de l’installation un environnement urbain intégré et hautement visible. Le club a cherché à augmenter la capacité de 13 500 places, avec au moins la moitié du nombre total de places à couvert. L’intention était d’en faire le troisième plus grand stade au monde en termes de capacité d’accueil, après le stade du 1er mai de Rungrado en Corée du Nord (114 000 places) et le stade de cricket Motera en Inde (110000 places).

Le 18 septembre 2007, l’architecte britannique Norman Foster et son entreprise ont été sélectionnés pour «restructurer» le Camp Nou. Le plan prévoyait l’ajout d’environ 6 000 sièges, pour une capacité maximale de 105 000, pour un coût estimé à 250 millions d’euros. Le conseil d’administration du FC Barcelone a approuvé la vente de son ancien terrain d’entraînement (le Mini Estadi) contre une opposition importante afin de financer le remodelage. Le projet devait commencer en 2009 et se terminer pour la saison 2011-2012. Cependant, en raison de la crise financière de 2008, la vente du terrain d’entraînement a été reportée ainsi que le projet de rénovation. En mai 2010, Sandro Rosell, alors candidat à la présidence du FC Barcelone, a écarté la possibilité de vendre le Mini Estadi, estimant qu’il serait indéfendable de “vendre les joyaux de la couronne”,

En janvier 2014, le conseil d’administration de Barcelone a rejeté l’option de construire un nouveau stade en raison de contraintes financières et a plutôt choisi de remodeler le Camp Nou pour porter sa capacité à 105000. Le projet devrait se dérouler de 2017 au début de 2021, avec un coût d’environ 495 millions de livres sterling (600 millions d’euros), ce qui en fait l’une des extensions les plus coûteuses par siège. Un plan raffiné a été publié en mai 2015, montrant des plans pour ajouter un auvent au-dessus des tribunes et montrant plus en détail les plans d’agrandissement des sièges. La construction devrait actuellement débuter à l’été 2020 et s’achever en 2024.

Installations
Le Camp Nou a subi diverses rénovations. La première a eu lieu en 1981, lorsque le stade a été agrandi pour célébrer la Coupe du monde de 1982 disputée en Espagne. La capacité du stade s’élevait alors à 120 000 spectateurs. Le deuxième remodelage a eu lieu en 1994, pour le mettre en conformité avec le règlement de l’UEFA, qui exige que tous les sièges soient des sièges. Cela a forcé le niveau du terrain à être abaissé de sorte qu’avec la disparition des zones de marche, le stade perdrait le moins de places possible. La capacité était de 99 354 sièges actuels, tous. Les dimensions du terrain sont de 105×68 mètres. Le 13 février 1998, il a été classé stade élite par l’UEFA, étant le deuxième en Espagne à atteindre cette catégorie.

Dans les installations du Camp Nou, vous trouverez le siège officiel du Barcelona Football Club, les bureaux administratifs et le “Museu del FC Barcelona”, le musée du club, le plus visité de Catalogne. De plus, le Camp Nou est la partie principale d’un complexe qui abrite également le “Miniestadi”, un stade de football de 20 000 places où les équipes de la carrière du club jouent leurs jeux, “La Masía”, résidence où le plus de jeunes sportifs du club, et le “Palau Blaugrana”, un pavillon polyvalent de 8 000 spectateurs où s’entraînent et jouent les équipes des sections de basketball, handball, roller hockey et futsal du club.

Autres utilisations
Le Camp Nou a été utilisé à diverses fins autres que le football, accueillant souvent de grands concerts. Le pape Jean-Paul II a célébré la messe pour une congrégation de plus de 121 500 personnes au Camp Nou le 17 novembre 1982, à l’occasion d’être nommé citoyen d’honneur de Barcelone.

En 1983, Julio Iglesias a joué pour 60 000 personnes, dans ce qui a été décrit comme un concert “le plus magnifiquement orchestré”. D’autres performances de haut niveau au Camp Nou comprennent celles de Bruce Springsteen le 3 août 1988 lors de sa tournée Tunnel of Love Express devant 90 000 fans; et encore les 19 et 20 juillet 2008 lors de son Magic Tour. Le 9 août 1988, Michael Jackson est apparu au stade devant 95 000 spectateurs lors de son Bad World Tour. Le 10 septembre 1988, un concert caritatif organisé par Amnesty International pour soutenir les droits humains a réuni, entre autres, Bruce Springsteen, Sting, Peter Gabriel, Youssou N’Dour, Tracy Chapman et El Último de la Fila. Un concert des Trois Ténors – Josep Carreras, Plácido Domingo et Luciano Pavarotti – a eu lieu le 13 juillet 1997. Le 3 août 1988, Bruce Springsteen est apparu devant 90, 000 personnes sur le Tunnel of Love Express Tour. Il est revenu le 9 septembre 1988 pour comparaître à nouveau devant 90 000 personnes sur Human Rights Now! tour.

U2 s’est produit trois fois au stade: la première a eu lieu le 7 août 2005 lors de leur Vertigo Tour, devant une foule à guichets fermés de 81 269 personnes. Les deuxième et troisième se sont déroulés les 30 juin et 2 juillet 2009 lors de leur U2 360 ° Tour, devant une foule totale de 182 055 personnes. La performance de rappel de “Je deviendrai fou si je ne deviens pas fou ce soir” du deuxième concert de 2009 a été filmée pour le clip vidéo du single.

Le 4 novembre 2014, la Ligue nationale de rugby (LNR), qui gère les ligues professionnelles de rugby en France, a annoncé que la finale du Top 14 2015-2016 se tiendrait au Camp Nou le 24 juin 2016. La finale du Top 14 se déroule traditionnellement au le Stade de France dans la banlieue parisienne de Saint-Denis. Cependant, la programmation de la Coupe du monde de rugby 2015 a entraîné le décalage de la saison française 2015-2016 de plusieurs semaines, ce qui a entraîné l’indisponibilité du Stade de France car il serait un lieu majeur pour l’UEFA Euro 2016. Le match a finalement été nul. une foule de 99 124 personnes, établissant un nouveau record de participation à un match de rugby national.

Le 18 mai 2019, le premier match de Super League a eu lieu au Camp Nou alors que les Dragons Catalans battaient Wigan Warriors 33-16. Ce match a établi le record de fréquentation de la Super League pour un match de saison régulière, attirant 31 555 fans.

Tags: