Guide de Voyage Aix les Bains, Savoie, France

Aix-les-Bains est une commune française, station thermale et balnéaire, située dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ville importante de la Belle Époque de renommée internationale, Aix-les-Bains était une station balnéaire majeure pour les familles princières ou aisées. Les sources thermales en ont fait l’une des stations balnéaires les plus célèbres au monde. Grâce à son centre historique et à plusieurs lieux ou monuments classés ou classés monuments historiques, la ville est labellisée Ville d’Art et d’Histoire. De plus, Aix est située au bord du plus grand lac naturel d’origine glaciaire de France et possède ainsi la plus grande marina d’eau douce française.

Ville aux portes du parc naturel régional du massif des Bauges et bordée par le plus grand lac naturel d’origine glaciaire de France, le lac du Bourget, Aix est la deuxième commune la plus peuplée du département, avec près de 30 000 habitants. Considérée comme l’une des plus anciennes villes de Savoie, née de ses sources chaudes, cette ville thermale est l’une des principales villes thermales françaises. C’était aussi une station balnéaire majeure à la Belle Époque pour les familles princières et aisées. Aujourd’hui, cette station touristique classée diversifie ses activités à l’échelle de son agglomération de 75 000 habitants avec la marque Aix-les-Bains Riviera des Alpes.

Aix possède également d’autres atouts comme son festival de musique Musilac, son patrimoine historique et naturel ou encore ses eaux minérales exploitées. La région aixoise abrite également de grandes industries, comme General Electric, le siège de Léon Grosse, ABB Process Engineering (Cellier) ou Aixam.

Selon le classement “Où est-il bon de vivre en France?” »réalisé par Les Echos en 2015, le bassin d’emploi Chambéry / Aix-les-Bains est au 6 rang sur 304 zones répertoriées. Selon un classement des Meilleures Destinations d’Europe, elle est considérée comme la cinquième ville la plus romantique d’Europe en 2016.

Par ailleurs, de nombreuses manifestations culturelles sont organisées comme le plus grand festival pop-rock de la région qui accueille des dizaines de milliers de festivaliers par soir en juillet: Musilac. La ville est également l’une des plus sportives de France: environ un habitant sur trois est licencié dans un club sportif aixois et pratique donc régulièrement un sport parmi les soixante disciplines que l’on peut pratiquer dans la ville entre lac et montagne.

L’histoire
Des installations humaines sur les rives du lac du Bourget remontent au Néolithique, lorsque les hommes s’installaient dans des villages sur pilotis le long du lac, dont certains avaient été récemment classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Selon les fouilles archéologiques, à l’époque romaine, l’habitat s’est développé autour des thermes et du «temple» connu sous le nom de Temple de Diane. L’existence de sources thermales minérales est évidemment à l’origine du développement d’un vicus dépendant de la ville de Vienne.

Du Moyen Âge à la Révolution, Aix-les-Bains était une petite ville de province d’environ un millier d’habitants. La ville était divisée en un village entouré d’un rempart et en dix hameaux ruraux. En avril 1739, à la suite d’un incendie qui détruisit près de la moitié de la ville, le plan de reconstruction prévoit un alignement des rues et des règles d’urbanisme comme l’interdiction de construire des maisons de plus de deux étages.

De 1779 à 1783, le roi Victor Amédée III fait construire une station thermale à l’origine de la naissance de l’hydrothérapie moderne. Après une longue période loin des préoccupations d’Aix, le lac commence à prendre un peu de poids à la fin du 18 e siècle. D’abord fréquenté par les bateaux ravitaillant les troupes de l’armée des Alpes, il est aménagé pour l’exportation de marchandises.

L’hydrothérapie devient à la mode avec l’Empire et fait venir des personnalités à Aix-les-Bains. Nous assistons à la naissance des infrastructures hôtelières. Le nombre de curistes tripla en 6 ans et atteignit 1 200 en 1808, lorsqu’un plan d’embellissement des rues fut élaboré. L’annexion de la Savoie à la France, en 1860, permit un nouvel essor de l’hydrothérapie en supprimant les difficultés douanières.

Le transfert de la voie ferrée et la construction de la gare à son emplacement actuel en 1866 marquent définitivement le paysage urbain. De nouveaux types d’hébergement voient le jour, des palaces ou, pour les plus aisés, des villas de villégiature. Le centre-ville a été presque entièrement repensé entre 1875 et 1910: création de nouveaux espaces urbains tels que la place de la mairie, la place du marché, le déplacement de l’église… Tout vise à aérer le centre ancien, à structurer l’espace urbain selon les secteurs d’activité. Le Grand Port, agrandi, devient un lieu touristique vers 1875 et accueille les paquebots reliant Lyon et les bateaux pour les promenades sur le lac.

À partir des années 1920, la ville diversifie son économie. La société La Savoisienne installe à Aix-les-Bains la première grande usine, spécialisée dans les constructions électriques. Jusqu’à la 2 e guerre mondiale, les bâtiments se développent le long des avenues principales. Mais l’explosion démographique des années 50 a conduit à l’élaboration de plans d’urbanisme successifs qui prennent en compte l’ensemble du territoire communal. Vers la guerre de 1939, Aix-les-Bains devient la 1ère station thermale avec la France dans les années 80, près de 60 000 curistes.

C’est toute cette histoire urbaine qui a façonné la géographie particulière de la ville actuelle, avec son centre urbain, ses quartiers aux visages de villages, et en particulier ces immenses faubourgs.

Urbanisme
Aix-les-Bains a été labellisée «Ville d’art et d’histoire» le 3 février 2014. Le label «Villes d’art et d’histoire» qualifie des communes qui, conscientes des enjeux que représente l’appropriation de leur architecture et de leur patrimoine par les habitants , s’engager dans un processus actif de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien au patrimoine, à la qualité architecturale et au cadre de vie.

Morphologie urbaine
La vie d’Aix-les-Bains se situe en grande partie sur ses hauteurs où se trouvent son centre-ville, le cœur économique, et ses thermes (les Bains Nationaux de Chevalley et les Bains de Marlioz). En effet, l’histoire de la ville en a fait une ville thermale. Aix s’est organisée autour de cette activité initiée par les Romains. La partie basse de la ville, située sur les rives du lac, a été abandonnée en raison du risque d’inondation. La terre était cultivée et il y avait des fermes piscicoles. L’activité économique se situe principalement sur la partie haute, et la morphologie urbaine s’est adaptée. Il fallait prendre en compte l’espace de vie des services (hippodrome, casino, thermes, hôtels de luxe, gare, hôpital et golf, par exemple) et la géographie environnante.

Aix-les-Bains comprend les grands boulevards qui sont le boulevard Robert Barrier, le boulevard Lepic, le boulevard de la Russie / le boulevard du président Wilson, le boulevard du Dr Jean Charcot / le boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny et le boulevard du président Franklin Delano Roosevelt. Ces boulevards sont larges et ouverts contrairement aux rues du centre-ville, plus étroites, et aux autres axes, qui peuvent être plus contraints en raison de la proximité du Massif des Bauges et de ses montées sinueuses, répondant aux exigences plus anarchiques du moment sans prendre le tissu urbain en compte global. La commune comprend divers quartiers tels que Chantemerle, Boncelin, autour de la gare, le Sierroz, la liberté, le bord du lac, Marlioz, Lepic, Franklin Roosevelt et bien d’autres.

Avec l’expansion urbaine et la croissance démographique, Aix-les-Bains s’étend constamment, à l’instar des communes voisines. Petit à petit, on parle au-delà d’une ville d’Aix-les-Bains en tant que telle, mais l’agglomération aixoise englobant un plan d’urbanisme, avec les communes voisines telles que Tresserve, Grésy-sur-Aix, Mouxy, Méry, Drumettaz-Clarafond, Sonnaz , ainsi que d’autres communes. Ce phénomène s’applique également à Chambéry, qui est situé au sud d’Aix-les-Bains et est considéré comme le quartier de Chambéry. La morphologie urbaine de ces deux bassins versants locaux tend à les rapprocher inexorablement. Afin de concilier le développement urbain des communes d’Aix et de Chambéry, l’association paritaire de la Métropole Savoie a été mise en place. La mission est de suivre le schéma de cohérence territoriale (SCOT) de la Combe de Savoie, de Chambéry et du Lac du Bourget.

Logement
Aix-les-Bains comptait 20317 logements en 2017, dont 15491 (76,2%) étaient des résidences principales. 18% des résidences principales ont été construites avant 1945 et 30% ont été construites après 1990. 22,4% de toutes les maisons sont des maisons individuelles et 76,4% sont des appartements. 52,7% des résidences principales sont la propriété de leurs occupants, 45,2% sont occupées par des locataires.

1837 sont des logements à loyers contrôlés HLM, soit 15,7% de la superficie en 1999, la ville ne respectait pas les dispositions de l’article 55 de la loi de solidarité et de rénovation urbaine de décembre 2000, qui fixait un taux minimum de logements sociaux de 20% dans les communes les plus importantes. Il a en outre noté que le nombre de logements vacants était assez élevé en 1999, représentant 11,4% de la superficie. L’OPAC de Savoie, avec plus de 1 657 logements sociaux sur la commune, gère le patrimoine d’environ 2 500 logements, via son antenne Aix-les-Bains. Cela comprend 1 600 d’Aix-les-Bains, situés entre autres dans le quartier Sierroz-Franklin. Les maisons de quatre pièces représentent 46% du parc immobilier global, les maisons de trois pièces à 27,4% et les deux pièces à 17,5%. Le petit logement représente environ un dixième des logements aixois (studios: 9,1%).

Avec le fait que la ville est urbanisée presque dans sa totalité, il devient de plus en plus difficile de construire des maisons plus grandes pour accueillir des familles qui ne vivent pas en ville. Le bord du lac et les collines commencent à être saturés là où il y a un étalement des communautés environnantes. A noter la présence de nombreux hébergements au sein d’anciens grands hôtels de luxe, ruines de la Belle Époque, aujourd’hui disparues.

Projets de planification
Plusieurs projets de la municipalité sont en cours au centre-ville, sur la rive ouest du lac ainsi que principalement au sud. Il s’agit de créer de nouveaux pôles d’activités commerciales pour attirer de nouvelles affaires dans la zone économique d’Aix. L’implantation de nouvelles zones résidentielles est également prévue. En collaboration avec les communes de Méry et Drumettaz-Clarafond, à travers un développement urbain concerté, la ville d’Aix-les-Bains contribue à l’émergence d’une activité dénommée Domaine Savoie Hexapôle et permet également le développement d’une zone commerciale desservant l’ensemble du territoire secteur sud du Pays d’Aix.

La ZAC des Bords du Lac, en construction, s’étendra sur environ 15 hectares (37 acres) à l’emplacement, entre autres, de l’ancien camping municipal de Sierroz. Ce projet très controversé doit encore être lancé par l’équipe municipale du maire adjoint Dominique Dord. Ce nouveau quartier, développé par la Société pour le Développement de la Savoie, a été nommé Aix – du Lac.

Une promenade de 36 mètres de large a été construite, entre les boulevards Barrier et Garibaldi, nommée Allée promenade des bords de lac. Il s’agit essentiellement de l’ouverture d’une route avec une voie étroite de circulation dans les deux sens. Le reste sera dédié aux piétons, aux cyclistes et aux arbres. Cette ruelle accueillera des hébergements «haute qualité environnementale» et des commerces de proximité qui profiteront aux habitants du quartier et aux immeubles en construction.

En 2013, l’un des projets majeurs du conseil municipal a été la restauration du cours de la rivière Tillet et la création d’un port pour bateaux au Petit Port près de cette rivière menant au lac du Bourget. Les travaux s’élèvent à 7 millions d’euros. En réaménageant le petit port, la ville veut profiter de la situation en décontaminant la rivière Tillet, qui est fortement polluée par les polychlorobiphényles (PCB). La municipalité et le CALB ont choisi une solution pour stocker sur place le sol contaminé aux PCB. La solution de transport des déchets vers un centre de traitement spécialisé n’a pas abouti. Parmi les commentaires des différents acteurs du projet, il a été dit: «Il (le sol contaminé) sera placé dans un compartiment étanche et servira à faire un remblai pour élargir la chaussée du boulevard Garibaldi,

Les travaux du port pour les bateaux ont également entraîné des bouleversements au niveau du trafic. Petit Port deviendra un cul-de-sac. Le boulevard de la Barrière, auparavant relié à l’avenue du Petit Port, ne le sera plus à l’avenir, la municipalité ayant décidé de différer la circulation sur le boulevard Garibaldi, ce boulevard deviendra la nouvelle route principale pour accéder au boulevard de la barrière par les petites rues qui forment le chemin de Biatres et, avec une fusion de verdure, un nouvel axe entre le quartier des affaires et le camping Sierroz. Le boulevard du port aux filles deviendra une rue à sens unique, sauf pour les autobus.

Tourisme
La commune est classée, par arrêté officiel, comme station touristique depuis 2013. Le Guide Vert, établi par Michelin, lui attribue “2 étoiles: Mérite un détour”.

Selon une étude réalisée par l’office de tourisme d’Aix-les-Bains avec un cabinet spécialisé, l’impact économique lié au tourisme s’élèverait à environ 70 000 000 d’euros en 2015, 10% de moins qu’en 2014. Néanmoins, il faut noter que pour Au début de l’été 2016, la fréquentation du centre-ville d’Aix est en hausse de 10% selon la même source.

En 2014, la capacité d’accueil de la station communautaire, estimée par l’organisme Savoie Mont Blanc, était de 21 671 lits touristiques répartis sur 3 892 structures. Les logements se répartissent comme suit: 1 263 meublés; 5 résidences de tourisme; 38 hôtels; 4 structures de restauration extérieure; 1 centre de vacances ou village / auberge de jeunesse. Au palmarès 2016, la table de l’Auberge Saint-Simond est au guide Michelin, avec la distinction d’un bavoir gourmand.

En 2016, un nom officiel de tourisme pour les zones proches d’Aix-les-Bains et du lac du Bourget a été créé: Aix les Bains Riviera des Alpes. Selon Le Dauphiné Libéré, l’objectif de cette marque «est de promouvoir la destination touristique localement, nationalement et internationalement en s’appuyant sur trois concepts: la notoriété du spa et de ses eaux de soins, la Côte d’Azur à laquelle les concepts de« chic »et «Bord de mer» sont attachés, ainsi que les Alpes, qui font appel aux concepts du grand air et du ski ».

De plus, la commune dispose d’un principal office de tourisme classé et labellisé «Qualité Tourisme» situé dans les thermes nationaux ainsi qu’un second, au Grand Port, fermé l’hiver. La ville d’Aix-les-Bains a lancé depuis 2013 la démarche de labellisation «Tourisme et Handicap» pour rendre accessible aux personnes handicapées le point d’information touristique.

Ville d’eau
Aix-les-Bains est une ville d’eau: eau claire et vivante de la montagne, eau apaisante et mystérieuse du lac et eau revitalisante et vivifiante de ses sources thermales. Cette eau aux vertus cicatrisantes a attiré de nombreuses populations à travers l’histoire.

Aix-les-Bains accueille chaque année 30 000 curistes pour ses spas médicalisés en rhumatologie, ORL et phlébologie. Aix-les-Bains a été labellisée ville santé par l’OMS et station nautique. Le lac du Bourget, le plus grand lac naturel de France, est à la fois un site d’une beauté naturelle préservée et un lieu de pratique de nombreuses activités sportives ou de détente.

Hydrothérapie
Aix-les-Bains est la 4 ème station thermale de France. Ses orientations thérapeutiques sont: les maladies des voies respiratoires et ORL, les maladies de la muqueuse buccale, la rhumatologie et la phlébologie.

Piscine Pellegrini
Soins personnalisés, organisation rigoureuse, cures courtes et ciblées, double orientation des soins, personnel qualifié et pluridisciplinaire, la station d’Aix est la destination du bien-être et du renouveau.

Bains antiques
La vocation thermale d’Aix-les-Bains vient de l’Antiquité. Dès le 1 er siècle avant notre ère, les sources chaudes ont fait l’objet d’une attention cultuelle qui s’est poursuivie pendant la période romaine. Le village était alors doté de thermes monumentaux. Cette tradition des bains a été préservée au fil des siècles.

Thermes d’Aix-les-Bains
Vous trouverez tous nos coups de cœur, hébergements, activités, événements … selon vos dates de soins et vos goûts …

Spa thermal
Sur les hauteurs d’Aix-les-Bains, au cœur des Thermes Chevalley, le Spa thermal offre une vue imprenable sur le lac du Bourget et les palais des joyaux du 19ème siècle de l’hydrothérapie. Il offre un moment de lâcher prise absolu. Les 1600 m2 du rez-de-jardin abritent piscines d’eau thermale, hammams, saunas, salle de gymnastique de relaxation, solarium où improviser votre cours de relaxation. A 34 ° C, l’eau de la piscine intérieure invite à la détente; celle d’extérieur à 28 ° C vous permet de profiter de l’eau thermale en toutes saisons. A l’étage, retrouvez la douceur des soins personnalisés – gommages, soins du visage, massages – issus du meilleur de la tradition thermale.

Les thermes de Marlioz
Orientations thérapeutiques: maladies des voies respiratoires et ORL – affections des muqueuses bucco-linguales.

Patrimoine Spa
Le patrimoine d’Aix-les-Bains est tout aussi riche que particulier, principalement lié à l’hydrothérapie, fil conducteur qui marque les différentes étapes du développement historique et architectural de la ville de l’Antiquité à nos jours. Exceptionnellement, les thermes historiques en particulier conservent dans un même bâtiment les différentes couches de l’histoire thermique et des matériaux importants qui témoignent de l’évolution des techniques thermiques.

Du XIXe au début du XXe siècle, quand Aix-les-Bains devient la prestigieuse station balnéaire où se mêlent toutes les célébrités de l’époque. C’est pour cette clientèle exigeante que la ville, surnommée «la station des reines et la reine des stations balnéaires», a acquis une parure monumentale dont on admire aujourd’hui les somptueuses décorations. Hôtels et palaces, casinos, théâtres, villas se multiplient et rivalisent dans la qualité des constructions et, plus encore, dans la décoration intérieure, où l’éclectisme et l’art nouveau emblématique de la ville dominent.

La cité de l’eau – riche en eaux thermales et minérales provenant de ses sources, des eaux du lac du lac du Bourget et des eaux de ses 3 rivières – se distingue également par son inscription dans un cadre naturel exceptionnel.
Son patrimoine paysager est devenu partie intégrante de son identité, avec ses nombreux jardins historiques ou contemporains – parc thermal, jardins de l’hôtel, bois de Vidal, jardin vagabond, jardin japonais …
Séduits par cet environnement, de nombreux écrivains et personnalités façonnent l’histoire d’Aix (Lamartine, Dumas, Balzac, Stendhal, Marie de Solms, Maupassant, Verlaine…), fortement marquée par les arts de toutes disciplines.

Autant de patrimoine – naturel et paysager, architectural, urbain et meuble, technique et ethnologique – que le nouveau service Ville d’Art et d’Histoire entend valoriser et transmettre à différents publics, et en premier lieu aux habitants de la ville.

Les thermes nationaux
Les anciens bâtiments des Thermes Nationaux développent au cœur de la ville leur imposante façade qui se lit, du nord au sud, comme un témoignage de leur longue histoire.

Héritage historique
La culture d’Aix-les-Bains se confond avec celle de son département, que ce soit pour la gastronomie ou pour son histoire commune. Son patrimoine est une anthologie d’influences issues des nombreuses invasions historiques. Elle doit beaucoup à son statut de ville thermale qui, à la Belle Epoque, lui a permis de se développer considérablement et lui a donné une capitale patrimoniale riche et variée. Elle est donc classée Ville d’Art et d’Histoire. L’histoire d’Aix-les-Bains est directement liée au lac du Bourget et surtout à ses sources chaudes qui en ont fait l’une des stations thermales les plus réputées au monde.

De par son riche passé et son développement récent, la ville d’Aix-les-Bains possède un patrimoine important et varié. La ville compte ainsi quinze monuments inscrits à l’inventaire des monuments historiques et 902 inscrits à l’inventaire général du patrimoine culturel. De plus, il possède trois objets inscrits à l’inventaire des monuments historiques et quatre inscrits à l’inventaire général du patrimoine culturel.

Le patrimoine a également fait l’objet d’études par la Direction de la Culture de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans sa série «Dossiers d’inventaire» (Etudes sur le patrimoine). Pas moins de 1 163 bâtiments ont ainsi retenu l’attention.

Arc de Campanus
Lucius Pompeius Campanus, patricien de la Gaule de Narbonne, fit ériger cet arc funéraire en l’honneur du défunt de sa famille. C’était une tradition à l’époque romaine de construire des nécropoles autour des stations thermales, dont les sources seraient liées au monde des morts. La forme de l’arc lui-même, dérivée de la porte, symbolise ce passage dans l’au-delà.

Plus de neuf mètres de haut, construit en pierres ajustées sans mortier, l’arc se compose d’une arcade entre deux piliers, surmontée d’un entablement avec architrave, frise et corniche, puis par un grenier. La frise de huit niches devait abriter les bustes de certains des personnages auxquels l’arc est dédié.

Mairie
Le temple de Diane est adossé à l’un des plus beaux hôtels de ville de France. C’était autrefois un château féodal, merveilleusement situé par rapport à la route principale reliant Genève à Chambéry. Mais son donjon fut pris d’assaut par le duc de Savoie en 1491 et sur ses ruines fut construit au début du XVI e siècle, l’édifice actuel. Pas dans le style Renaissance qui commençait à s’épanouir en Europe, mais dans le pur style gothique, comme en témoignent la porte d’entrée voûtée basse et les fenêtres croisées.

Seul le magnifique escalier, plus tard est “renaissance”. Il a une rampe en pierre et de très belles arches qui s’élèvent de plus en plus haut.
En 1866, le château devient l’hôtel de ville. Il reste au cœur de la ville.

Casino du Grand Cercle
Le Casino Grand Cercle est situé à Aix-les-Bains, constitue un ensemble architectural majeur en Savoie, à l’image du casino d’Évian-les-Bains. Ce bâtiment a été construit à partir de 1847 puis entièrement rénové depuis 1988. Il a été inauguré par Victor-Emmanuel II en 1850. Ce lieu, emblématique de la Belle Époque, regroupe des salles de réunion, un théâtre, des restaurants, des boîtes de nuit et bien sûr les machines à sous .

Inauguré en 1850 par le roi Victor Emmanuel II, le Grand Cercle Casino s’est dédié de sa naissance au plaisir: on y vient pour converser, lire, écouter de la musique, danser et surtout jouer. Au départ modeste salle de jeux avec un théâtre amovible, il devient à la fin du XIXe siècle le véritable point de ralliement de la ville. En effet, la concurrence d’un nouveau casino oblige, nous venons d’ajouter plusieurs salons, un théâtre romantique «à la française» et un restaurant.

Un grand mosaïste vénitien, Antonio Salviati, restaurateur de la basilique Saint-Marc, collaborateur de Charles Garnier à l’Opéra de Paris, a recouvert les plafonds de splendides mosaïques aux fonds d’or. Pour cette merveille, il lui fallait 3 500 000 petits cubes de verre sertis de 25 tonnes de ciment.

Puis le théâtre, trop petit, ne devient que le foyer d’un théâtre encore plus grand que celui construit par l’architecte Henry Eustache. Le mosaïste Cavaillé-Coll continue de décorer les plafonds dans une palette plus colorée. Si vous allez jouer dans la splendeur du Grand Cercle, voyez aussi dans le Salon Baccara un tableau portant l’impact d’une balle: il a été tiré par un joueur.

Casino Grand Cercle est classé 19e parmi les casinos français sur la base de son chiffre d’affaires brut de jeu pour l’année 2012.

Château du Rocher du Roi
Le Château de la Roche est un château du XXème siècle. Il est situé sur les hauteurs d’Aix-les-Bains, bâti à flanc de coteau, le château domine une bonne partie de la ville et surplombe, entre autres, l’hippodrome et le golf. Il a été construit en 1900 par l’architecte de la ville Jules Pin (aîné) ainsi que par la société Léon Grosse. Ce château est aujourd’hui classé monument historique.

Il est construit sur une terrasse soutenue par des bases voûtées en demi-cercle. A l’extérieur du château, dans sa périphérie, se trouve une forêt très dense composée d’arbres centenaires, de sous-bois et de plantes communes à la région. Le château appartient actuellement à un propriétaire de Haute-Savoie. Constatant qu’elle a été abandonnée depuis de nombreuses années, la ville tente, après plusieurs dégradations majeures constatées et après de multiples interventions de pompiers sollicités pour des incendies, d’acquérir ce monument. Mais alors qu’elle était tombée en ruine pendant quinze ans, abandonnée par son ancien propriétaire allemand, la ville avait l’euro. En 2015, un industriel de Haute-Savoie l’a racheté pour le rénover et en faire un centre culturel privé pour 530 000 €.

Construit par l’architecte de la ville Jules Pin senior, c’est de la folie! Véritable palais oriental, avec donjon, terrasse, balcons et balustrades, ce château excentrique, achevé en 1900 par la société Léon Grosse, est aujourd’hui classé monument historique.

Église Notre-Dame
L’église Notre-Dame-des-Eaux, paroisse de l’Assomption est située au centre-ville d’Aix-les-Bains. Construite selon les plans de l’architecte Arthur Bertin dans un style romano-byzantin, elle a été inaugurée en 1899. L’abside de l’église est éclairée par des vitraux réalisés par Lucien Bégule, maître verrier d’origine lyonnaise.

La place devant l’église se transforme pendant la semaine en parking public en raison de sa situation centrale dans le tissu urbain.

Les palaces et hôtels Aix
Parmi les autres grands édifices d’Aix, il faut citer les grands palais, vestiges de la Belle Époque et pour la plupart aujourd’hui transformés en habitations collectives. Cependant, ceux-ci conservent leurs imposantes façades extérieures ainsi que leurs entrées magistrales ornées la plupart du temps de verrières en fer forgé. Ces palais sont le Beau-site, le Grand Hôtel, le Bernascon (en partie détruit par un incendie en août 2015), le Splendide, le Royal et le Mirabeau.

Pour satisfaire une clientèle aisée, plusieurs palais ont été construits à Aix-les-Bains: le Grand Hôtel et son atrium dessiné par Pellegrini, le Splendide et ses salons aux fresques symboliques et colonnes de lapis-lazuli, le Bernascon, l’Excelsior, le Mirabeau, le International… Témoins du passé, de la Belle Epoque, les palais rythment aujourd’hui la campagne aixoise.

C’est après 1850 que ces bâtiments caractéristiques et ostentatoires à l’architecture forte fleurissent. Ce sont des images et des vitrines du monde, toujours plus grandes, toujours plus belles. Tout est donc surdimensionné, mais de grande qualité: néo-baroque, néo-classique, néo-Louis XVI, mosaïques et ferronneries, jardins recomposant une nature sauvage doucement domestiquée … Aujourd’hui, les palais se transforment en résidences.

palace-hôtel Le Splendide (1884) construit par Gaudens Antoine Rossignoli;
palais L’excelsior (1906) construit par Gaudens Antoine Rossignoli;
palais Le Bernascon (1909) construit par Jean-Marie Bernascon avec son annexe la Villa Regina. Près de la moitié du bâtiment a été détruit par un incendie le 18 août 2015;
palais Le Royal (1914) construit par Louis Rossignoli;
palais Le Mirabeau (1910) construit par l’architecte Martinet;
le Grand Hôtel (1857) construit par CB Pellegrini avec une annexe “Les Ambassadeurs” en 1877;
l’hôtel Beau-Site (1883);
l’Hôtel des Iles Britannica (1891);
l’Hôtel International (1893), incendié en 1985-1995, aujourd’hui rénové;
l’Hôtel l’Astoria (1905-1906), fermé définitivement;
Hôtel Le Panoramic (1929), actuellement en construction.

La ville d’Aix-les-Bains est parsemée de nombreux monuments historiques ainsi que de bâtiments de caractère. De l’époque gallo-romaine, il reste «l’arc funéraire romain de Campanus». Cette arche a été érigée par le patricien de la Gaule de Narbonne, Lucius Pompeius Campanus, afin d’honorer le défunt de sa famille. L’arche a une hauteur de plus de neuf mètres. Il se compose d’une arcade entre deux piliers surmontée d’un entablement avec architrave, le tout fait de pierres de taille ajustées sans ajout de mortier. L’arc comprend une frise, une corniche et un grenier. La frise de huit niches devait abriter les bustes de certains des personnages auxquels le.

Il y a aussi comme bâtiment historique, les anciens thermes ou les bains nationaux. Vers 120 avant JC, les Romains construisirent des bains confortables à la manière romaine comme cela se faisait dans tout l’empire. Cette structure comprend plusieurs bains, à savoir un bain chaud (caldarium), un bain tiède (tepidarium) puis un bain froid (frigidarium). Toutes les piscines sont bordées de marbre. Les chambres étaient décorées de colonnes et de sculptures. Actuellement, les vestiges romains sont encore visibles à l’intérieur des thermes nationaux.

A noter également l’actuelle mairie d’Aix-les-Bains; à l’origine c’était une résidence de Conrad le Pacifique et l’ancien château du marquis d’Aix du XV au XVII siècle. Adossé à la mairie, se trouve le temple gallo-romain, connu sous le nom de Temple de Diane, devenu le musée lapidaire. Cet ancien sanctuaire est l’un des trois temples entièrement conservés en France. Aujourd’hui converti en musée archéologique, le bâtiment abrite de nombreuses statues et objets anciens ainsi que l’âge de bronze.

En mai 2019, le monument aux morts de la ville ainsi que le monument municipal d’Alsace et de Lorraine ont été classés monuments historiques.

Héritage culturel
La ville d’Aix-les-Bains bénéficie de plusieurs équipements pour promouvoir la culture. La présence du casino du Grand Cercle permet à la ville d’avoir un théâtre. Il a une capacité de neuf cents places et une scène de vingt mètres sur treize. Ce théâtre à l’italienne possède une fosse d’orchestre, un ensemble d’orgue et un écran de cinéma.

Plus original encore, Aix-les-Bains possède un théâtre en plein air appelé Théâtre de verdure situé en centre-ville, dans le parc floral des thermes. Il offre une capacité de trois mille places pour des concerts en plein air. Des thés dansants y sont régulièrement organisés, ainsi que des animations. L’une des pièces principales de la ville est le Palais des Congrès d’Aix-les-Bains. Ils organisent des expositions, des conférences, des concerts, des spectacles d’humour et de nombreux autres événements artistiques et culturels.

Aix-les-Bains a été l’une des toutes premières villes françaises à avoir accueilli un cinéma. Aujourd’hui, il dispose de deux cinémas, le Victoria et les Toiles du Lac d’Aix-les-Bains. La création du multiplexe Les Toiles du Lac, offrant huit écrans, a éliminé un ancien cinéma situé en centre-ville: Le Rex. Le Victoria, avec ses cinq chambres, devrait être conservé et est toujours en activité. Celui-ci devrait progressivement accueillir les films d’auteurs, l’art et les essais. De plus, cet établissement a la particularité d’abriter le deuxième casino d’Aix-les-Bains. Plus petit que le casino Grand Cercle, le Nouveau Casino, qui est son nom commercial, possède un parc de jeux néanmoins honorable avec ses quarante-cinq machines à sous, sa table à balles, treize rouleaux, quinze vidéo-rouleaux et dix sept vidéo poker. .

Le Casino Poker Bowl ou Poker Bowl est un établissement récent qui a ouvert ses portes au cours de l’année 2010. Le lieu dispose de nombreuses activités telles que des pistes de bowling, des salles pour séminaires et réceptions, un bar-restaurant et bien sûr, une salle avec 63 machines à sous entre autres.

Vous pouvez visiter le musée lapidaire. Adossé à la mairie, cet ancien temple gallo-romain, connu sous le nom de Temple de Diane, a été transformé en musée archéologique. Le bâtiment abrite de nombreuses statues et objets anciens ainsi que de l’âge du bronze. Vous pourrez contempler les vestiges des villes lacustres du lac du Bourget. Autre lieu de mémoire et d’influence culturelle, la bibliothèque municipale de Lamartine dispose d’un important fonds documentaire. Son nom est un hommage au poète et écrivain Alphonse de Lamartine.

Plusieurs sociétés savantes de Savoie sont présentes sur la commune d’Aix-les-Bains. Ces associations permettent aux amateurs et spécialistes éclairés de se réunir autour de thèmes variés, dont l’histoire régionale ou l’étude du patrimoine culturel régional. Sont présents, notamment, dans la commune, la Société du Patrimoine de Savoie (SPS), fondée à Aix-les-Bains en 1993 ou la Société d’Art et d’Histoire d’Aix-les-Bains et sa région, également fondée en 1993. De 1975 à 2007, la ville a eu le Centre d’Archéologie Lacustre à Aix-en-Savoie.

Le musée Faure
Le musée Faure expose, dans le cadre d’une majestueuse villa de 1900, la donation faite à la ville d’Aix-les-Bains par le docteur Jean Faure (1862-1942), riche collectionneur de peintures et sculptures des années. est visible, tout comme l’exposition temporaire “Du pixel au pigment” de Marc VUILLERMOZ. Découvrez les collections: Impressionnisme, Eclectisme, Rodin, Lamartine, Céramiques.

Le musée Faure a été fondé en 1949. Au départ, il devait accueillir le legs du Docteur Jean Faure. Le musée est présent dans une villa de style génois. Chaque année, plus de 10 000 visiteurs passent par le musée Faure.

On peut voir entre autres des peintures de Corot, Boudin, Jongkind, Ravier, Besnard, Puy, Cézanne, Sisley, Pissarro, Degas, Bonnard, Vuillard, Lebourg, Lebasque, Marquet, Robert Antral, Cottet, Jules Desbois, Aman-Jean, Sargent , Victor Vignon, Constant Troyon, Lépine, mais aussi Adolphe Monticelli, Georges Michel et Jean Victor Bertin.

La gastronomie
La cuisine aixoise est une cuisine typiquement savoyarde à base de produits locaux et d’alpages. En plus de la célèbre fondue savoyarde, nous aimons préparer des bognettes à base de pommes de terre pour le plat principal, mais aussi des crozets, péla, tartiflette, diots, polenta ou rioutes. Pour le dessert, vous ne pouvez demander que les bugnes ou le fameux gâteau savoyard.

Les tables d’Aix-les-Bains présentent des fromages de Savoie tels que l’Abondance, le Beaufort, le Bleu du Mont-Cenis, l’Emmental de Savoie, la Gruyère de Savoie, le Persil des Aravis, le Reblochon, le Tamié, la tomme de Savoie et encore bien d’autres préparations fromagères.

Cependant, la présence du lac du Bourget et des rivières comme le Tillet et le Sierroz, offrent aux cuisiniers aixois une large gamme de poissons d’eau douce qui composent de nombreux plats locaux. Nous aimons manger de la truite, de l’omble chevalier et du lavaret. Les forêts environnantes et les montagnes de moyenne altitude comme le Mont Revard offrent des produits très appréciés. Les champignons se trouvent dans les Bauges. La réputation des cèpes et des cèpes de Revard est indéniable. Plusieurs vignobles autour de la ville d’Aix produisent des vins locaux utilisés dans de nombreuses spécialités comme la fondue savoyarde grâce à l’utilisation de vin blanc. Ainsi, on trouve près d’Aix-les-Bains le vignoble de Saint-Innocent, le vignoble de Saint-Baldoph et en général on consomme la plupart des vins de Savoie.

De plus, la commune est labellisée «Vignobles et Découvertes». Cette distinction s’appuie sur les informations mises à disposition des visiteurs sur le patrimoine naturel et culturel du territoire labellisé mais aussi sur la gastronomie, le savoir-faire local, l’hébergement et la restauration.

Héritage naturel

La montagne
Aix-les-Bains et son lac sont situés dans une vallée entourée de montagnes, entre les parcs naturels régionaux des Bauges et de la Chartreuse. Le Revard, au sommet de ses 1 550 m, domine la ville, immense plateau ouvrant sur le Parc Naturel Régional des Bauges. En été, c’est le paradis des sportifs ou des marcheurs. Si la montagne est belle, elle offre de magnifiques belvédères sur le lac du Bourget. Comme celui de Chambotte, le lac prend des allures de fjord, avec en toile de fond le massif de Belledonne, souvent taché de neige. En hiver, Savoie Grand Revard est le plus grand domaine nordique de France et aussi une station de ski alpin familiale. De l’autre côté du lac, depuis l’esplanade ou le Grand Port, se dresse la Dent du Chat où il est possible de faire de la randonnée en été. Au fond du lac, regardant vers le nord,

Le Revard
A 1550 m d’altitude, le Revard est un immense plateau ouvert sur le massif et sur le Parc Naturel Régional des Bauges. Alternant forêts et alpages, ce pays a su préserver son âme, ses traditions, sa flore colorée et ses fromages exquis (tome des Bauges, Gruyère des Bauges, tome de chèvre …).

En été: Autant de sentiers balisés pour randonnées pédestres ou VTT, en été. Car Le Revard, la plus ancienne des stations françaises, est aussi un paradis pour les marcheurs et les skieurs. On monte à vélo, en voiture, à pied … mais on peut descendre en deltaplane et apprendre le parapente dans ce haut lieu du vol libre. En hiver: Orienté sud-ouest, d’où un ensoleillement maximal et un enneigement exceptionnel, Revard est le plus grand domaine de ski de fond de France: 150 km de pistes de ski de fond damées pour le patinage et la pratique classique sont reliées entre les stations de Revard, Féclaz et Saint-François. Pour les piétons, 60 km de sentiers raquettes sont balisés, une piste de traîneau à chiens … Enfin, 13 remontées mécaniques permettent également de pratiquer le ski alpin avec plus de 50 km de pistes.

Le Dent du Chat
Depuis Aix-les-Bains, sur la rive ouest du lac, une pointe en forme de canine culmine à 1390 m. Cette montagne porte le nom de Dent du Chat. De peur de rentrer les mains vides, un pêcheur a juré de remettre à l’eau le premier poisson qu’il avait attrapé. Il n’a pas tenu sa promesse et pris, il a attrapé un chaton. En grandissant, le charmant chaton est devenu un monstre féroce, qui a semé la terreur dans la montagne. Jusqu’au jour où un brave et chrétien soldat fit tomber l’animal dans le lac où, dit-on, son gros dos donne lieu à des tempêtes. Une seule de ses canines, la Dent du Chat, est restée là-haut.

Lac du Bourget
Lorsque les glaciers du Quaternaire se sont retirés il y a 19 000 ans, ils ont laissé un immense lac, alimenté par les rivières et les ruisseaux environnants. Cette mer intérieure est encadrée par les derniers maillons du Jura: sur la côte ouest, la chaîne escarpée et sauvage de l’Epine qui plonge dans le lac; sur la côte orientale, les douces montagnes habitées de Cessens, Chambotte, Corsuet et la colline de Tresserve.

Le lac du bourget est le plus grand lac naturel de France, car ses rives restent sauvages: sa rive ouest a même été appelée la côte sauvage. Inhabitée, inaccessible par voie terrestre, elle ressemble depuis la mer à une île, avec ses criques et ses mouillages. Naturel, car son écosystème a été préservé. A l’extrémité nord du lac, les roselières abritent des canards, foulques, grèbes, poules d’eau, hérons et même quelques cormorans.

L’Esplanade et le port
Lieu privilégié de flânerie à Aix, l’esplanade est un grand parc boisé au bord du lac. Rafraîchissements, collations, terrain de boules et jeux pour enfants sont autant de commodités qui rendent le lieu encore plus agréable. Une longue promenade piétonne, ombragée sous les platanes, permet de flâner en admirant la vue sur le lac et la montagne Epine. Il mène du petit port au grand port, où il est possible d’emprunter le chemin des digues.

Activités

Balades et randonnées
Découvrez les promenades et randonnées à Aix-les-Bains: entre lac, parcs et forêts:

Le long de la voie verte: Promenez-vous sur la Piste cyclable le long du lac du Bourget qui offre aux promeneurs une rive entière du lac du Bourget. La diversité des utilisateurs est ici le maître mot, vous pourrez côtoyer des riders, des patins à roues alignées, des enfants sur leurs tricycles en observant quelques kitesurfs ou des planches à voile.
Au fil de l’eau: Ce circuit aller-retour propose une balade au plus près de l’eau via un chemin en partie construit sur des passerelles. Il vous permettra de profiter d’une vue magnifique sur le lac, ses roselières et sa faune, mais aussi sur les massifs de Belledonnes, Chartreuse ou Épine.
Esplanade du lac entre Petit Port et Grand Port: Lieu privilégié de flânerie à Aix, l’esplanade est un grand parc boisé au bord du lac. Une longue promenade piétonne ombragée qui permet de flâner tout en admirant la vue sur le lac et la montagne de la Dent du Chat. Rafraîchissements, collations, terrain de boules et jeux pour enfants. Accessible en scooters, poussettes, tricycles …
Promenade historique: Cette promenade au cœur du centre-ville vous permettra de visiter les bâtiments et lieux les plus emblématiques de la ville, et éventuellement de profiter d’une visite au musée Faure.
Eau et nature: Une balade facile en centre-ville pour découvrir les parcs et fontaines d’Aix-les-Bains. En prenant un peu de hauteur, dans le Bois Vidal, on découvre un point de vue insolite sur la ville.
Circuit autour du golf: Balade ou course autour du golf 18 trous d’Aix-les-Bains. Alliant parc et sentier, sur un parcours à faible dénivelé, ce parcours convient aussi bien aux familles à pied qu’aux joggeurs qui se testeront sur la boucle de référence aixois! Au pied de la colline de Tresserve, avec vue sur le Mont Revard, ce circuit propose des balades pour tous.
La Grotte des Fées: Une petite grotte à flanc de montagne avec une vue magnifique sur le lac du Bourget. La Grotte aux Fées fera l’objet d’une promenade d’une heure offrant un point de vue exceptionnel vers le lac du Bourget. Un parcours en sous-bois et clairière permet d’accéder à cette petite grotte. Il existe de nombreuses options pour s’y rendre, notamment depuis Brison-St-Innocent.
Du Grand Port à la forêt de Corsuet: Boucle sur des sentiers de randonnées, qui passant sur les 2 pentes de la forêt de Corsuet, vous permettra de découvrir de nombreux paysages de Savoie. Après un départ le long de la rivière Sierroz la 1ère partie vous profiterez d’un panorama sur les Bauges. Après avoir traversé la croix du Corsuet, le retour se fera côté lac, avec vue sur l’abbaye d’Hautecombe et la Dent du Chat.
Ascension du Mont-Revard: La randonnée atteint le belvédère du Revard 1 200 m plus haut. Le départ peut se faire depuis le centre-ville, il ajoutera ensuite environ 45 minutes de marche. Cet itinéraire de randonnée balisé vous permet d’atteindre le sommet du Revard en empruntant l’itinéraire du train à crémaillère qui a circulé de 1892 à 1937. Plusieurs ouvrages sont toujours en place.

Course de chevaux
Créé en 1883, l’hippodrome de Marlioz à Aix-les-Bains est le seul hippodrome des Alpes. La Société des stages d’Aix-les-Bains propose 10 rendez-vous par an, de juin à août, en 2 étapes: 5 jours de galop Premium, puis 5 jours de trot. Les structures d’accueil, tant pour les professionnels que pour le public, sont particulièrement soignées. Le cadre montagneux, la verdure et l’ombre en font un lieu de rencontre apprécié. De nombreuses activités pour adultes et enfants sont organisées tout au long de la saison hippique.

Baignade
Aviron, ski nautique, voile, paddle, kayak, kite surf ou natation … découvrez toute la gamme d’activités nautiques à Aix-les-Bains Riviera des Alpes:

Des plages
Flânez, bronzez, respirez, détendez-vous … Vous êtes à la plage avec de l’eau à 26 ° C. Du nord au sud, les rives du lac du Bourget possèdent de nombreuses plages, certaines grandes avec une multitude d’activités, d’autres plus discrètes où l’atmosphère est paisible. Pour plus d’informations, consultez la page d’informations sur les plages du lac du Bourget.

Centre aquatique Aqualac
Le centre aquatique Aqualac à Aix-les-Bains est situé dans un immense espace vert de 12 hectares au bord du lac du Bourget. Les nageurs bénéficient d’une piscine olympique de 50 m et d’une piscine couverte de 25 m. Chaque été, un transport régulier en bus est assuré le long de la ligne de plage. Les vélos sont acceptés.

Tags: