Source de courant

Une alimentation est un appareil électrique qui alimente une charge électrique. La principale fonction d’une alimentation est de convertir le courant électrique d’une source en tension, courant et fréquence appropriés pour alimenter la charge. Par conséquent, les sources d’alimentation sont parfois appelées convertisseurs d’énergie électrique. Certaines alimentations sont des équipements autonomes distincts, tandis que d’autres sont intégrées aux appareils de charge qu’elles alimentent. Des exemples de ces derniers incluent les blocs d’alimentation présents dans les ordinateurs de bureau et les appareils électroniques grand public. Les fonctions d’alimentation peuvent également servir à limiter le courant consommé par la charge à des niveaux sûrs, à couper le courant en cas de défaillance électrique, à conditionner la puissance pour éviter que le bruit électronique ou les surtensions sur l’entrée n’atteignent la charge, correction du facteur, et stockage de l’énergie afin qu’il puisse continuer à alimenter la charge en cas de coupure temporaire de l’alimentation source (alimentation secourue).

Toutes les alimentations ont une connexion d’entrée d’alimentation qui reçoit de l’énergie sous forme de courant électrique, ainsi qu’une ou plusieurs connexions de sortie d’alimentation fournissant du courant à la charge. L’énergie de source peut provenir du réseau électrique, tel qu’une prise électrique, des dispositifs de stockage d’énergie tels que des batteries ou des piles à combustible, des générateurs ou alternateurs, des convertisseurs d’énergie solaire ou une autre source d’alimentation. L’entrée et la sortie sont généralement des connexions de circuit câblées, bien que certaines alimentations utilisent le transfert d’énergie sans fil pour alimenter leurs charges sans connexions câblées. Certaines alimentations possèdent également d’autres types d’entrées et de sorties, pour des fonctions telles que la surveillance et le contrôle externes.

Classification générale

Fonctionnel
Les blocs d’alimentation sont classés de différentes manières, notamment en fonction de leurs fonctionnalités. Par exemple, une alimentation régulée est une alimentation qui maintient une tension ou un courant de sortie constant malgré les variations du courant de charge ou de la tension d’entrée. Inversement, la sortie d’une alimentation non régulée peut changer de manière significative lorsque sa tension d’entrée ou son courant de charge change. Les alimentations électriques ajustables permettent de programmer la tension ou le courant de sortie à l’aide de commandes mécaniques (par exemple, des boutons situés sur le panneau avant de l’alimentation), ou au moyen d’une entrée de commande, ou des deux. Une alimentation régulée ajustable est à la fois ajustable et régulée. Une alimentation isolée a une puissance de sortie électriquement indépendante de sa puissance d’entrée; Cela contraste avec d’autres alimentations partageant une connexion commune entre entrée et sortie d’alimentation.

Emballage
Les blocs d’alimentation sont emballés de différentes manières et classés en conséquence. Une alimentation électrique de banc est une unité de bureau autonome utilisée dans des applications telles que le test et le développement de circuits. Les alimentations à cadre ouvert ne disposent que d’une enceinte mécanique partielle, parfois uniquement constituée d’une base de montage; ceux-ci sont généralement intégrés à des machines ou à d’autres équipements. Les alimentations électriques à montage en rack sont conçues pour être sécurisées dans des racks d’équipements électroniques standard. Une alimentation intégrée est une alimentation qui partage une carte de circuit imprimé commune avec sa charge. Un bloc d’alimentation externe, un adaptateur secteur ou un bloc d’alimentation, est un bloc d’alimentation situé dans le cordon d’alimentation secteur de la charge qui se branche sur une prise murale. une verrue murale est une alimentation externe intégrée à la prise de courant elle-même. Ceux-ci sont populaires dans l’électronique grand public en raison de leur sécurité; le courant secteur dangereux de 120 ou 240 volts est transformé en une tension plus sûre avant d’entrer dans le corps de l’appareil.

Méthode de conversion de puissance
Les blocs d’alimentation peuvent être divisés en deux types: linéaire et type de commutation. Les convertisseurs de puissance linéaires traitent directement la puissance d’entrée, tous les composants de conversion de puissance actifs fonctionnant dans leurs régions de fonctionnement linéaires. Dans les convertisseurs de puissance à commutation, la puissance d’entrée est convertie en impulsions en courant alternatif ou en courant continu avant le traitement, par des composants fonctionnant principalement dans des modes non linéaires (par exemple, des transistors qui passent le plus clair de leur temps en coupure ou à saturation). La puissance est “perdue” (convertie en chaleur) lorsque les composants fonctionnent dans leurs régions linéaires. Par conséquent, les convertisseurs à commutation sont généralement plus efficaces que les convertisseurs linéaires, car leurs composants passent moins de temps dans les régions de fonctionnement linéaires.

Alimentations linéaires
Les sources linéaires suivent le schéma: transformateur, redresseur, filtre, régulation et sortie.

Premièrement, le transformateur adapte les niveaux de tension et fournit une isolation galvanique. Le circuit qui convertit le courant alternatif en courant continu pulsé est appelé redresseur. Ensuite, ils comportent généralement un circuit qui diminue l’ondulation comme un filtre à condensateur. La régulation, ou la stabilisation de la tension à une valeur définie, est réalisée avec un composant appelé régulateur de tension, qui n’est autre chose qu’un système de contrôle en boucle fermée (“feedback”) qui, sur la base de la sortie du circuit, ajuste la tension élément de régulation, qui est pour la plupart un transistor. Ce transistor qui, selon le type de source, est toujours polarisé, joue le rôle de résistance ajustable pendant que le circuit de commande joue avec la région active du transistor pour simuler une résistance plus ou moins grande et réguler en conséquence la tension de sortie. Ce type de source est moins efficace dans l’utilisation de la puissance fournie puisqu’une partie de l’énergie est transformée en chaleur par effet Joule dans l’élément régulateur (transistor), puisqu’elle se comporte comme une résistance variable. À la sortie de cette étape, afin d’obtenir une plus grande stabilité dans l’ondulation, se trouve une deuxième étape de filtrage (bien que tout dépende des exigences de conception), il peut simplement s’agir d’un condensateur. Ce courant couvre toute l’énergie du circuit, car cette alimentation doit prendre en compte certains points spécifiques lors de la détermination des caractéristiques du transformateur.

Alimentations commutées
Une source commutée est un dispositif électronique qui transforme l’énergie électrique en commutant des transistors. Alors qu’un régulateur de tension utilise des transistors polarisés dans sa région d’amplification active, les sources commutées utilisent le même commutateur pour les commuter activement aux hautes fréquences (typiquement 20-100 kHz) entre les positions de coupure (ouverte) et de saturation (fermée). La forme d’onde carrée résultante est appliquée aux transformateurs avec un noyau en ferrite (les noyaux en fer ne sont pas adaptés à ces fréquences élevées) pour obtenir une ou plusieurs tensions. Sortie de courant alternatif (AC) qui est ensuite redressée (avec des diodes rapides) et filtrée (inductances et condensateurs) pour obtenir les tensions de sortie CC. Les avantages de cette méthode sont la taille et le poids du noyau plus petits, une efficacité accrue et donc un chauffage moindre. Les inconvénients par rapport aux sources linéaires sont qu’elles sont plus complexes et génèrent des bruits électriques à haute fréquence qui doivent être soigneusement minimisés afin de ne pas causer d’interférences aux équipements proches de ces sources.

Les sources commutées ont un schéma: redresseur, commutateur, transformateur, autre redresseur et sortie.

La régulation est obtenue avec le commutateur, normalement un circuit PWM (modulation de largeur d’impulsion) qui modifie le rapport cyclique. Ici, les fonctions du transformateur sont les mêmes que pour les sources linéaires mais leur position est différente. Le deuxième redresseur convertit le signal alternatif pulsé provenant du transformateur en une valeur continue. La sortie peut également être un filtre à condensateur ou un filtre de type LC.

Les avantages des sources linéaires sont une meilleure régulation, une meilleure vitesse et de meilleures caractéristiques CEM. D’autre part, les commutateurs obtiennent une meilleure performance, un coût et une taille réduits.

Les types

Alimentation en courant continu
Une alimentation en courant continu fournit une tension continue constante à sa charge. Selon sa conception, une alimentation en courant continu peut être alimentée par une source de courant continu ou par une source de courant alternatif telle que le secteur.

Alimentation CA à CC
Les alimentations en courant continu utilisent l’alimentation en courant alternatif comme source d’énergie. Ces alimentations utiliseront un transformateur pour convertir la tension d’entrée en une tension alternative supérieure ou inférieure. Un redresseur est utilisé pour convertir la tension de sortie du transformateur en une tension continue variable qui, à son tour, passe à travers un filtre électronique pour la convertir en une tension continue non régulée.

Le filtre supprime la plupart des variations de la tension alternative, mais pas toutes. la tension alternative restante est appelée ondulation. La tolérance d’ondulation de la charge électrique dicte la quantité minimale de filtrage qui doit être fournie par une alimentation. Dans certaines applications, une ondulation élevée est tolérée et, par conséquent, aucun filtrage n’est requis. Par exemple, dans certaines applications de charge de batterie, il est possible de mettre en œuvre une alimentation CC alimentée par le secteur avec rien de plus qu’un transformateur et une seule diode de redressement, avec une résistance en série avec la sortie pour limiter le courant de charge.

Alimentation à découpage
Dans une alimentation à découpage (SMPS), l’entrée du secteur est directement redressée puis filtrée pour obtenir une tension continue. La tension continue résultante est ensuite activée et désactivée à haute fréquence par des circuits de commutation électroniques, produisant ainsi un courant alternatif qui passera par un transformateur ou une inductance haute fréquence. La commutation s’effectue à une fréquence très élevée (généralement 10 kHz – 1 MHz), ce qui permet d’utiliser des transformateurs et des condensateurs de filtrage beaucoup plus petits, plus légers et moins coûteux que ceux utilisés dans les alimentations linéaires fonctionnant à la fréquence du secteur. Après l’inductance ou le secondaire du transformateur, le courant alternatif à haute fréquence est redressé et filtré pour produire la tension de sortie continue. Si le SMPS utilise un transformateur haute fréquence correctement isolé, la sortie sera isolée électriquement du secteur; cette fonctionnalité est souvent essentielle pour la sécurité.

Les alimentations à découpage sont généralement régulées et pour maintenir la tension de sortie constante, elles utilisent un contrôleur de rétroaction surveillant le courant consommé par la charge. Le cycle de service de commutation augmente à mesure que la puissance requise augmente.

Les SMPS incluent souvent des fonctionnalités de sécurité telles que la limitation de courant ou un circuit de pied de biche pour aider à protéger le périphérique et l’utilisateur des dommages. Si une consommation électrique anormale est détectée, l’alimentation en mode commuté peut supposer qu’il s’agit d’un court-circuit direct et s’arrêtera avant que des dommages ne soient causés. Les alimentations PC fournissent souvent un signal d’alimentation de qualité à la carte mère; l’absence de ce signal empêche le fonctionnement lorsque des tensions d’alimentation anormales sont présentes.

Certains SMPS ont une limite absolue sur leur sortie de courant minimum. Ils ne peuvent que sortir au-dessus d’un certain niveau de puissance et ne peuvent pas fonctionner en dessous de ce point. En l’absence de charge, la fréquence du circuit de découpage de puissance augmente très rapidement, le transformateur isolé agissant alors comme une bobine de Tesla, provoquant des dommages du fait des pointes de tension très haute qui en résultent.Les alimentations en mode commuté avec des circuits de protection peuvent allumer mais puis éteindre quand aucune charge n’a été détectée. Une très petite charge factice de faible puissance, telle qu’une résistance de puissance en céramique ou une ampoule de 10 watts, peut être raccordée à l’alimentation pour lui permettre de fonctionner sans charge principale.

Les sources d’alimentation à découpage utilisées dans les ordinateurs ont généralement eu de faibles facteurs de puissance et ont également été une source importante d’interférences de ligne (dues aux harmoniques de ligne d’alimentation et aux transitoires). Dans les alimentations à découpage simples, l’étage d’entrée peut déformer la forme d’onde de la tension de ligne, ce qui peut avoir un impact négatif sur les autres charges (et nuire à la qualité de l’énergie des autres clients des services publics) et entraîner un échauffement inutile des câbles et des équipements de distribution. En outre, les clients paient des factures d’électricité plus élevées lorsqu’ils utilisent des charges de facteur de puissance plus faibles. Pour contourner ces problèmes, certaines alimentations à découpage d’ordinateur effectuent une correction du facteur de puissance et peuvent utiliser des filtres d’entrée ou des étages de commutation supplémentaires pour réduire les interférences de ligne.

Régulateur linéaire
Un régulateur de tension linéaire a pour fonction de convertir une tension continue variable en une tension continue constante, souvent spécifique, inférieure. De plus, ils fournissent souvent une fonction de limitation du courant pour protéger l’alimentation et la charge des surintensités (courant excessif et potentiellement destructif).

Une tension de sortie constante est requise dans de nombreuses applications d’alimentation électrique, mais la tension fournie par de nombreuses sources d’énergie variera en fonction des modifications de l’impédance de la charge. En outre, lorsqu’une source d’alimentation en courant continu non régulée constitue la source d’énergie, sa tension de sortie variera également en fonction de l’évolution de la tension d’entrée. Pour contourner ce problème, certaines alimentations utilisent un régulateur de tension linéaire pour maintenir la tension de sortie à une valeur constante, indépendamment des fluctuations de la tension d’entrée et de l’impédance de la charge. Les régulateurs linéaires peuvent également réduire l’ampleur de l’ondulation et du bruit sur la tension de sortie.

Alimentations en courant alternatif
Une alimentation en courant alternatif prend généralement la tension d’une prise murale (alimentation secteur) et utilise un transformateur pour augmenter ou réduire la tension à la tension souhaitée. Un certain filtrage peut également avoir lieu. Dans certains cas, la tension source est identique à la tension de sortie; c’est ce qu’on appelle un transformateur d’isolation. Les autres transformateurs d’alimentation en courant alternatif ne fournissent pas une isolation du secteur; ce sont les autotransformateurs; un autotransformateur à sortie variable est appelé variac. D’autres types d’alimentation en courant alternatif sont conçus pour fournir un courant presque constant et la tension de sortie peut varier en fonction de l’impédance de la charge. Dans les cas où la source d’alimentation est à courant continu (comme une batterie d’accumulateur automobile), un onduleur et un transformateur élévateur peuvent être utilisés pour la convertir en courant alternatif. L’alimentation en courant alternatif portable peut être fournie par un alternateur alimenté par un moteur diesel ou à essence (par exemple, sur un chantier de construction, dans une automobile ou un bateau, ou par une génération d’alimentation de secours pour les services d’urgence) dont le courant est transmis à un circuit de régulateur afin de fournir un courant alternatif. tension constante à la sortie. Certains types de conversion de courant alternatif n’utilisent pas de transformateur. Si la tension de sortie et la tension d’entrée sont identiques et que l’objectif principal de l’appareil est de filtrer le courant alternatif, il peut être appelé un conditionneur de ligne. Si le périphérique est conçu pour fournir une alimentation de secours, il peut s’appeler alimentation sans coupure. Un circuit peut être conçu avec une topologie de multiplicateur de tension pour augmenter directement le courant alternatif; Autrefois, une telle application était un récepteur AC / DC à tube à vide.

Dans une utilisation moderne, les alimentations en courant alternatif peuvent être divisées en systèmes monophasés et triphasés. “La principale différence entre le courant alternatif monophasé et triphasé est la constance de la livraison.” Les alimentations en courant alternatif peuvent également être utilisées pour modifier la fréquence ainsi que la tension. Elles sont souvent utilisées par les fabricants pour vérifier que leurs produits conviennent à une utilisation dans d’autres pays. 230V 50 Hz ou 115 60 Hz ou même 400 Hz pour les tests avioniques.

adaptateur pour courant alternatif
Un adaptateur secteur est une source d’alimentation intégrée à une prise secteur. Les adaptateurs secteur sont également connus sous divers noms, tels que “plug-pack” ou “adaptateur de plug-in”, ou par des termes d’argot tels que “wall wart”. Les adaptateurs secteur ont généralement une seule sortie CA ou CC qui est acheminée par un câble câblé vers un connecteur, mais certains adaptateurs disposent de plusieurs sorties pouvant être acheminées par un ou plusieurs câbles. Les adaptateurs secteur “universels” ont des connecteurs d’entrée interchangeables pour prendre en charge différentes tensions secteur.

Les adaptateurs avec sorties CA peuvent uniquement consister en un transformateur passif (plus quelques diodes dans les adaptateurs de sortie CC), ou ils peuvent utiliser des circuits en mode commutation. Les adaptateurs secteur consomment de l’énergie (et produisent des champs électriques et magnétiques) même lorsqu’ils ne sont pas connectés à une charge; pour cette raison, ils sont parfois appelés «vampires électriques» et peuvent être branchés sur des multiprises pour leur permettre d’être facilement activés et désactivés.

Alimentation programmable
Une alimentation programmable est une alimentation qui permet de contrôler à distance son fonctionnement via une entrée analogique ou une interface numérique telle que RS232 ou GPIB. Les propriétés contrôlées peuvent inclure la tension, le courant et, dans le cas des alimentations de sortie CA, la fréquence. Ils sont utilisés dans une grande variété d’applications, notamment les tests d’équipements automatisés, la surveillance de la croissance des cristaux, la fabrication de semi-conducteurs et les générateurs de rayons X.

Les alimentations programmables utilisent généralement un micro-ordinateur intégré pour contrôler et surveiller le fonctionnement de l’alimentation. Les blocs d’alimentation équipés d’une interface d’ordinateur peuvent utiliser des protocoles de communication propriétaires ou des protocoles standard et des langages de contrôle de périphérique tels que SCPI.

Alimentation sans interruption
Un onduleur (UPS) est alimenté simultanément par deux sources ou plus. Il est généralement alimenté directement à partir du secteur, tout en chargeant simultanément une batterie de stockage. En cas de coupure de courant ou de panne de secteur, la batterie prend immédiatement le relais afin que la charge ne subisse jamais d’interruption. Instantanément, il convient de définir ici la vitesse de l’électricité dans les conducteurs, qui est un peu proche de la vitesse de la lumière. Cette définition est importante car la transmission de données à haut débit et le service de communication doivent avoir une continuité / absence de ce service. Certains fabricants utilisent une norme quasi standard de 4 millisecondes. Cependant, avec des données à haute vitesse, le passage d’une source à une autre ne prend que 4 ms. La transition doit être faite dans une pause avant de faire la méthode. L’onduleur répondant à cette exigence est appelé un véritable onduleur ou un onduleur hybride. La durée d’utilisation de l’onduleur est le plus souvent basée sur des batteries et en association avec des générateurs. Ce temps peut aller d’un minimum quasi de 5 à 15 minutes à des heures voire des jours. Dans de nombreuses installations informatiques, il ne reste que suffisamment de temps sur batteries pour permettre aux opérateurs d’arrêter le système de manière ordonnée. D’autres systèmes UPS peuvent utiliser un moteur à combustion interne ou une turbine pour fournir de l’énergie en cas de panne de secteur. La durée de charge de la batterie dépend alors du temps nécessaire au générateur pour être en ligne et de la criticité de l’équipement desservi. Un tel système est utilisé dans les hôpitaux, les centres de données, les centres d’appels, les sites de cellules et les centraux téléphoniques.

Alimentation haute tension
Une alimentation haute tension est une alimentation qui génère des centaines ou des milliers de volts. Un connecteur de sortie spécial est utilisé pour empêcher la formation d’arcs électriques, la rupture de l’isolation et les contacts humains accidentels. Les connecteurs de la norme fédérale sont généralement utilisés pour des applications supérieures à 20 kV, bien que d’autres types de connecteurs (par exemple, un connecteur SHV) puissent être utilisés à des tensions plus basses. Certaines alimentations haute tension fournissent une entrée analogique ou une interface de communication numérique pouvant être utilisée pour contrôler la tension de sortie. Les alimentations haute tension sont couramment utilisées pour accélérer et manipuler des faisceaux d’électrons et d’ions dans des équipements tels que des générateurs de rayons X, des microscopes électroniques et des colonnes à faisceaux d’ions focalisés, ainsi que dans diverses autres applications, notamment l’électrophorèse et l’électrostatique.

Les alimentations haute tension appliquent généralement l’essentiel de leur énergie d’entrée à un onduleur, qui à son tour entraîne un multiplicateur de tension ou un transformateur haute tension, ou les deux à la fois (généralement un transformateur suivi d’un multiplicateur) pour produire des tensions élevées. Tension. La haute tension passe de l’alimentation par le connecteur spécial et est également appliquée à un diviseur de tension qui la convertit en un signal de mesure basse tension compatible avec les circuits basse tension. Le signal de mesure est utilisé par un contrôleur en boucle fermée qui régule la haute tension en contrôlant la puissance d’entrée de l’onduleur. Il peut également être acheminé hors de l’alimentation afin de permettre aux circuits externes de surveiller la sortie haute tension.

Alimentation bipolaire
Une alimentation bipolaire fonctionne dans les quatre quadrants du plan cartésien tension / courant, ce qui signifie qu’elle générera les tensions et courants positifs et négatifs nécessaires au maintien de la régulation. Lorsque sa sortie est contrôlée par un signal analogique de faible niveau, il s’agit en fait d’un amplificateur opérationnel à faible bande passante, à puissance de sortie élevée et à passage à zéro continu. Ce type d’alimentation est couramment utilisé pour alimenter des dispositifs magnétiques dans des applications scientifiques. [Exemple nécessaire]

spécification
La pertinence d’une source d’alimentation particulière pour une application est déterminée par divers attributs de la source d’alimentation, qui sont généralement répertoriés dans les spécifications de la source d’alimentation. Les attributs couramment spécifiés pour une alimentation incluent:

Type de tension d’entrée (AC ou DC) et plage
Efficacité de la conversion de puissance
La quantité de tension et de courant qu’il peut fournir à sa charge
Le niveau de stabilité de la tension ou du courant de sortie est-il sous différentes conditions de ligne et de charge
Combien de temps peut-il fournir de l’énergie sans ravitaillement en carburant (s’applique aux alimentations utilisant des sources d’énergie portables)
Températures de fonctionnement et de stockage

Abréviations couramment utilisées dans les spécifications d’alimentation:

SCP – Protection contre les courts-circuits
OPP – Protection contre la surpuissance (surcharge)
OCP – Protection contre les surintensités
OTP – Protection contre la surchauffe
OVP – Protection contre les surtensions
UVP – Protection contre les sous-tensions

Gestion de la chaleur
L’alimentation d’un système électrique a tendance à générer beaucoup de chaleur. Plus l’efficacité est élevée, plus la chaleur est extraite de l’appareil. Il existe de nombreuses façons de gérer la chaleur d’un bloc d’alimentation. Les types de refroidissement appartiennent généralement à deux catégories: la convection et la conduction. Les méthodes de convection courantes pour le refroidissement des alimentations électroniques comprennent le flux d’air naturel, le flux d’air forcé ou tout autre flux de liquide sur l’unité. Les méthodes de refroidissement par conduction courantes comprennent les puits de chaleur, les plaques froides et les composés thermiques.

Protection de surcharge
Les blocs d’alimentation sont souvent protégés contre les courts-circuits et les surcharges qui pourraient l’endommager ou provoquer un incendie. Les fusibles et les disjoncteurs sont deux mécanismes couramment utilisés pour la protection contre les surcharges.

Un fusible contient un petit morceau de fil qui fond si trop de courant passe. Ceci déconnecte efficacement l’alimentation de sa charge et l’équipement cesse de fonctionner jusqu’à ce que le problème à l’origine de la surcharge soit identifié et le fusible remplacé. Certaines alimentations utilisent un lien filaire très fin soudé sur place comme fusible. Les fusibles dans les blocs d’alimentation peuvent être remplacés par l’utilisateur final, mais les fusibles dans les équipements grand public peuvent nécessiter des outils d’accès et de remplacement.

Un disjoncteur contient un élément qui chauffe, plie et déclenche un ressort qui ferme le circuit. Une fois l’élément refroidi et le problème identifié, le disjoncteur peut être réinitialisé et l’alimentation rétablie.

Certaines unités d’alimentation utilisent un coupe-circuit thermique enfoui dans le transformateur plutôt qu’un fusible. L’avantage est qu’il permet de consommer plus de courant pendant un temps limité que ce que l’unité peut fournir en continu. Certaines de ces découpes sont à réinitialisation automatique, d’autres sont à usage unique.

Limitation de courant
Certaines fournitures utilisent la limitation de courant au lieu de couper l’alimentation en cas de surcharge. Les deux types de limitation de courant utilisés sont la limitation électronique et la limitation d’impédance. Le premier est commun sur les PSU de laboratoire, le dernier est commun sur les fournitures de moins de 3 watts.

Un limiteur de courant de repli réduit le courant de sortie à beaucoup moins que le courant maximal sans défaut.

Applications
Les alimentations sont un composant fondamental de nombreux appareils électroniques et sont donc utilisées dans diverses applications. Cette liste est un petit échantillon des nombreuses applications des blocs d’alimentation.

Des ordinateurs
Une alimentation informatique moderne est une alimentation à découpage qui convertit le courant alternatif du secteur en plusieurs tensions continues. Les consommables à mode commuté ont remplacé les consommables linéaires en raison de l’amélioration des coûts, du poids et de la taille. La collection diversifiée de tensions de sortie a également des exigences de consommation de courant très variables.

Véhicules électriques
Les véhicules électriques sont ceux qui dépendent de l’énergie créée par la production d’électricité. Un bloc d’alimentation fait partie de la conception nécessaire pour convertir la puissance de la batterie du véhicule sous haute tension.

Soudage
Le soudage à l’arc utilise l’électricité pour joindre les métaux en les faisant fondre. L’électricité est fournie par une alimentation de soudage et peut être en courant alternatif ou continu. Le soudage à l’arc nécessite des courants élevés, généralement compris entre 100 et 350 ampères. Certains types de soudage ne peuvent utiliser que 10 ampères, alors que certaines applications de soudage par points utilisent des courants allant jusqu’à 60 000 ampères pendant une période extrêmement courte. Les alimentations de soudage sont constituées de transformateurs ou de moteurs entraînant des générateurs; L’équipement de soudage moderne utilise des semi-conducteurs et peut inclure un contrôle par microprocesseur.

Avion
Les systèmes avioniques commerciaux et militaires nécessitent une alimentation en courant continu / alternatif ou en courant alternatif / continu pour convertir l’énergie en tension utilisable. Ceux-ci peuvent souvent fonctionner à 400Hz dans l’intérêt d’économiser du poids.

Automatisation
Cela concerne les convoyeurs, les chaînes de montage, les lecteurs de codes à barres, les caméras, les moteurs, les pompes, la fabrication de semifab, etc.

Médical
Ceux-ci comprennent des ventilateurs, des pompes à perfusion, des instruments chirurgicaux et dentaires, des systèmes d’imagerie et des lits.