Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya, Mumbai, Inde

Le Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya (musée du roi Shivaji, abrégé en CSMVS), ancien musée du Prince de Galles, est le principal musée de Mumbai, au Maharashtra. Il a été fondé au début du 20ème siècle par des citoyens éminents de Mumbai, avec l’aide du gouvernement, pour commémorer la visite d’Edward VIII, alors prince de Galles. Il est situé au coeur de South Mumbai près de la porte de l’Inde. Le musée a été renommé dans les années 1990 ou au début des années 2000 après Shivaji, le fondateur de l’Empire Maratha.

Le bâtiment est construit dans le style de l’architecture indo-sarrasine, incorporant des éléments d’autres styles d’architecture comme le Mughal, Maratha et Jain. Le bâtiment du musée est entouré d’un jardin de palmiers et de parterres de fleurs formels.

Le musée abrite environ 50 000 pièces d’histoire de l’Inde ancienne ainsi que des objets provenant de pays étrangers, classés principalement en trois sections: Art, Archéologie et Histoire naturelle. Le musée abrite des objets de la civilisation de la vallée de l’Indus, ainsi que d’autres vestiges de l’Inde ancienne, à l’époque des Guptas, Mauryas, Chalukyas et Rashtrakuta.

Histoire
En 1904, certains des principaux citoyens de Bombay décident de fournir un musée pour commémorer la visite du prince George, futur roi George V. Le 14 août 1905, le comité adopte une résolution disant:

“Le bâtiment du musée incarne la pompe et la hauteur à laquelle le raj britannique a avancé ses plans ambitieux, en construisant la grande métropole Bombay”. “En harmonie avec le meilleur style d’architecture locale, de nombreux bâtiments ont été construits, parmi lesquels, le bâtiment de la Cour Suprême de Bombay, et plus tard, les bâtiments de la Porte de l’Inde ont été les plus remarquables”.

La première pierre a été posée par le prince de Galles le 11 novembre 1905 et le musée a été formellement appelé «musée du prince de Galles de l’Inde occidentale». Le 1er mars 1907, le gouvernement de la présidence de Bombay accorda au comité du musée un terrain appelé “Site du Croissant”, où se trouve actuellement le musée. À la suite d’un concours de design ouvert, l’architecte George Wittet fut chargé en 1909 de concevoir le bâtiment du musée. Wittet avait déjà travaillé sur la conception du bureau de poste général et, en 1911, il concevrait l’un des monuments les plus célèbres de Mumbai, le Gateway of India.

Le musée a été financé par les fonds commémoratifs de la visite royale (1905). En outre, le gouvernement et la municipalité ont accordé Rs. 300 000 et Rs. 250 000 respectivement. Sir Currimbhoy Ibrahim (premier Baronet) a fait don d’un autre Rs. 300.000 et Sir Cowasji Jehangir a donné Rs. 50 000 Le musée a été créé en vertu de la loi n ° III de Bombay de 1909. Le musée est maintenant maintenu par des subventions annuelles du gouvernement et de la municipalité de Bombay. Ce dernier paye ces subventions à partir des intérêts accumulés sur les fonds mis à la disposition du Trust du Musée.

Le bâtiment du musée a été achevé en 1915, mais a été utilisé comme centre de protection des enfants et hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale, avant d’être remis au comité en 1920. Le musée Prince of Wales a été inauguré le 10 janvier 1922, par Lady Lloyd, l’épouse de George Lloyd, gouverneur de Bombay.

Le bâtiment du musée est un bâtiment du patrimoine de catégorie I de la ville et a reçu le premier prix (Urban Heritage Award) par le chapitre de Bombay de l’Indian Heritage Society pour l’entretien des bâtiments du patrimoine en 1990. En 1998, le musée a été rebaptisé Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya. le roi guerrier et fondateur de l’Empire Maratha, Chhatrapati Shivaji Maharaj. Le musée a été renommé après le changement de nom de la ville en 1995, lorsque le nom colonial “Bombay” a été remplacé par le natif “Mumbai”.

Architecture
Le bâtiment du musée est situé dans une zone de 3 hectares (12 000 m2), ayant une superficie construite de 12 142,23 m². Il est entouré d’un jardin de palmiers et de parterres de fleurs formels.

Le bâtiment du musée, construit en basalte gris de Kurla taillé localement et en pierre de Malad trachyte de couleur chamois. C’est une structure rectangulaire de trois étages, coiffée d’un dôme posé sur une base, qui ajoute un étage supplémentaire au centre du bâtiment. Construit dans le style architectural indien et indo-sarrasin, le bâtiment accueille un porche d’entrée central, au-dessus duquel s’élève un dôme, bien labouré et bien modifié “carrelé de taches blanches et bleues, supporté sur une base de lotus-pétale”. Un groupe de pinacles, surmontés de dômes miniatures entourent le dôme central. Le bâtiment incorpore des caractéristiques comme le dôme islamique avec un faîteau avec des balcons en saillie et des planchers incrustés, inspirés par l’architecture du palais moghol. L’architecte, George Wittet, a modélisé le dôme sur celui du Fort Golconda et les voûtes intérieures sur celles du Gol Gumbaz à Bijapur. L’intérieur du musée combine les colonnes, les balustrades et le balcon d’un Wada du 18ème siècle (un manoir de Maratha) avec des colonnes intérieures de style de Jain, qui forment le corps principal du pavillon central sous le balcon de Maratha.

Dans son récent programme de modernisation (2008), le musée a créé un espace de 2800 m2 pour l’installation de cinq nouvelles galeries, un studio de conservation, une galerie d’exposition et une salle de séminaire dans l’aile est du musée. Le musée abrite également une bibliothèque.

Collections
La collection du musée comprend environ 50 000 artefacts. La collection du musée est classée principalement en trois sections: l’art, l’archéologie et l’histoire naturelle. Le musée abrite également une section forestière, qui possède des spécimens de bois de la présidence de Bombay (Inde britannique), et une exposition d’une petite collection géologique locale de roches, de minéraux et de fossiles. La Galerie du patrimoine maritime, qui présente des objets liés à la navigation, est la «première en son genre en Inde». En 2008, le musée a installé deux nouvelles galeries, affichant la collection “Karl et Meherbai Khandalavala” et “les pièces de monnaie de l’Inde”.

Section Art
La section d’art présente les collections de Sir Purushottam Mavji, acquises en 1915, et les collections d’art de Sir Ratan Tata et Sir Dorab Tata, données en 1921 et 1933 respectivement.

La collection miniature du musée comprend des représentations des principales écoles de peinture indienne, à savoir, Mughal, Rajasthani, Pahari et Deccani. Il présente des manuscrits en feuilles de palmier datant des XIe-XIIe siècles jusqu’au début du XIXe siècle, ainsi que des peintures de la période du sultanat. Les manuscrits notables logés dans le musée incluent l’Anwar-Suhayli peint dans l’atelier de l’empereur moghol Akbar et un manuscrit du 17ème siècle de l’épopée hindoue Ramayana de Mewar.

La section d’ivoire contient des objets datant de l’ère Gupta. Le musée a également des objets décoratifs tels que des textiles, des ivoires, des jades moghols, de l’argent, de l’or et des objets métalliques artistiques. Il a également une collection de peintures européennes, de porcelaine chinoise et japonaise, d’objets en ivoire et en jade. Le musée possède également des sections consacrées aux armes et aux armures et une autre à l’art népalais et tibétain. La section des armes et armures contient une armure finement décorée d’Akbar datant de 1581 CE, composée d’un plastron en acier et d’un bouclier, le premier inscrit avec des versets religieux.

Section archéologique
Les sculptures et les pièces de monnaie transférées du Musée Poona à Pune et des collections de la branche de Bombay de la Royal Asiatic Society ont donné lieu au développement d’une section archéologique, avec des sculptures précieuses et des épigrammes. La galerie de culture de vallée d’Indus loge des hameçons, des armes, des ornements et des poids et des mesures de la civilisation de vallée d’Indus (2600-1900 BCE). Des objets provenant des fouilles du stupa bouddhiste de Mirpurkhas, ont été conservés au Musée en 1919. La collection de sculptures contient des figures en terre cuite de Gupta (280 à 550 CE) de Mirpurkhas à Sind au début du 5ème siècle, des objets datant de l’époque Chalukyan (6ème -12ème siècle, Badami Chalukyas et Chalukyas occidentaux), et des sculptures de la période Rashtrakuta (753 – 982 CE) d’Elephanta, près de Mumbai.

Section d’histoire naturelle
La Bombay Natural History Society a aidé le Museum Trust à créer la section d’histoire naturelle. La section d’histoire naturelle du musée utilise des cas de groupes d’habitats et des dioramas, ainsi que des diagrammes et des graphiques pour illustrer la faune indienne, y compris les flamants roses, les grands calaos, les bisons indiens et les tigres.

Nouvelles galeries
Une exposition intitulée Pravaha soulignant la première phase de l’école Sir JJ et du Progressive Art Movement a été lancée le 24 juillet 2017. L’exposition couvrait une série de peintures des années 1880 à 1950 à travers des œuvres de Pestonjee Bomanjee, Rustom Siodia, Salvalaram Haldankar, Antonio Trindade, SN Gorakshakar, Govind Mahadev Solegaonkar, GH Nagarkar, JM Ahivasi, Raghunath Dhondopant Dhopeshwarkar, Raghuveer Govind Chimulkar, Rasiklal Parikh et YK Shukla, Abala Rahiman, Keshav Bhavanrao Chudekar, Lakshman Narayan Taskar, Syed Haider Raza et Krishnaji Howlaji Aara.

Une galerie de tirages a été lancée avec une exposition intitulée Bombay à Mumbai – Porte de l’Est avec son visage à l’Ouest le 29 janvier 2015. La galerie a été inaugurée par Neil MacGregor, directeur du British Museum à Londres, qui a également donné une conférence illustrée sur ‘World Cultures’ au foyer central du musée.

Dans le cadre du projet de rénovation initié en octobre 2008, la Galerie Krishna a ouvert ses portes en mars 2009, avec des œuvres liées au dieu hindou Krishna, une divinité hindoue du dieu conservateur Vishnu.

Une galerie textile, première galerie de la ville, a été inaugurée en avril 2010. Elle illustre «diverses techniques de fabrication textile, de collections régionales et de costumes traditionnels indiens».

Matrika Design Collaborative conçoit actuellement la galerie de peinture miniature indienne du musée. Le contenu développé pour la galerie sera converti en texte en braille et en étiquettes tactiles pour les aveugles avec l’aide de concepteurs, de fabricants et de consultants de l’Institut Helen Keller.

Galeries
Le musée CSMVS a plusieurs galeries. Ils sont liés à l’art, l’histoire, l’histoire naturelle et la culture indienne. Ils sont comme suit:

Galerie de sculpture
Galerie d’histoire pré et proto
Section d’histoire naturelle
Galerie de peinture miniature indienne
Krishna galerie
Himalayan Galerie d’art
Galerie de Métal décoratif
Maison de Laxmi- Coin gallery
Karl et Meherbai Khandalavala galerie
Galerie d’art chinois et japonais
Sir Ratan Tata et Sir Dorab Tata galerie de peintures européennes
Armoiries et armures
Galerie Jehangir Nicholson
Galerie Premchand Roychand
Galerie de clés
Galerie du premier étage
Galerie du deuxième étage
Galerie européenne d’art décoratif
Galerie de l’école Bombay
Jahangir Sabawala galerie
Galerie de textiles
Galerie d’impressions
Galerie des conservateurs et Centre de conservation

Galerie de sculpture
Les collections archéologiques ont été créées à l’origine par les archéologues pionniers Sir Henry Cousens et Sir John Marshall. Parmi les sculptures importantes, citons les terracotas de la période Gupta et les briques de Mirpurkhas creusées par Cousins, un grand nombre d’images bouddhistes du Gandhara et des panneaux de plafond provenant d’un temple délabré d’Aihole. Les premiers exemples sont de Pauni et Pitalkhora. Mumbai lui-même a une riche tradition illustrée par un Shiva et un Matrika du Temple Baijanath à Sewri près de Parel appartenant à la même phase que Elephanta. D’autres images remarquables du Maharashtra sont un Vishnu et un Ganesha du XIe siècle de notre ère. Certaines des fameuses culptures sont:

Brahma, des grottes d’Elephanta
Mahishasuramardini, drom Elephanta
Shiva, de Parel
Sculptures d’Aihole et Pattadakkal
Dvarapala, de Shamalji, Gujarat
Garuda, de Konark
Yaksha, de Pitalkhora
Bouddha et dévot de Mirpur Khas
Ashthamahesha Replica buste