Approvisionnement en eau et assainissement en Azerbaïdjan

Les dialogues politiques nationaux sur la gestion intégrée des ressources en eau en Azerbaïdjan pour la gestion des ressources en eau visent à élaborer une stratégie étatique fondée sur la Convention sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontières et des lacs internationaux et le Protocole “eau et santé” de cette convention ainsi que d’autres principes des Nations Unies et de l’UE.

Les documents, directives et autres actes de l’UE, de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe, du Programme des Nations Unies pour l’environnement, du Partenariat mondial pour l’eau et d’autres organisations internationales ont été utilisés pour élaborer la stratégie. Il a été pris en compte la plupart des exigences de la législation internationale sur l’eau.

Histoire
Au XVIIIe siècle, la ville était alimentée en eau par des puits de campagne. L’eau coulait à travers trois canaux. L’une des chaînes est allée au palais des Shirvanshah. Les deux autres chaînes ont été envoyées à “Gosha Gala Gapysy”.

Haji Zeynalabdin Tagiyev (philanthrope d’Azerbaïdjan) a contribué à la recherche de la source d’approvisionnement en eau à Bakou. En forant des puits à proximité du village de Shollar, trois horizons d’eau potable ont été trouvés au hasard. En été, construction de deux tunnels: Baladzharskogo et Atachay. L’eau était pompée avec des pompes et pompée dans des réservoirs, l’eau atteignait le réseau urbain sur 150 km.

En 1930, les principaux pipelines et installations d’égouts ont été construits et mis en service à Bakou. Un système d’élimination de l’eau séparé avec deux réseaux indépendants a été créé. Le premier réseau est destiné à l’élimination des eaux usées domestiques domestiques et des déchets industriels avec purification automatique à la station située dans le village de Zyh. Pour l’élimination et l’enfouissement sans traitement des eaux usées provenant des précipitations atmosphériques, les eaux usées – se réfèrent au deuxième réseau.

Le système d’élimination de l’eau dans les parties principale et sud-ouest de la ville est relativement simple. Les réseaux d’eaux usées et de pluie, acheminant les drains vers le bas de la ville, ont fusionné avec le pipeline principal.

En 1970, l’Université Giprokommundortrans (Moscou) a mis au point un plan d’assainissement des eaux pluviales de Bakou qui n’a pas été achevé. De 1997 à 1998, avec le travail conjoint de Montgomery Watson et d’Azpetsprominvest, un plan a été créé pour mettre à jour les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement du Grand Bakou couvrant le système de drainage des eaux pluviales. Le projet n’a pas pu être achevé.

Après l’indépendance, l’Azerbaïdjan a poursuivi ses travaux sur le développement du système d’approvisionnement en eau et d’assainissement. La construction de dix réservoirs est attendue.

Aujourd’hui, des événements sont en cours pour moderniser le boulevard (un allongement considérable est attendu) et le nettoyage du port de Bakou de la pollution.

Nouveaux systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement
Les systèmes d’alimentation en eau et d’assainissement suivants ont été ouverts:

Cérémonie d’ouverture des systèmes d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement.
• Pour fournir de l’eau potable à la population, 11 035 maisons ont été raccordées au réseau d’approvisionnement en eau et d’assainissement. La construction a débuté en 2012. Une canalisation d’égout d’un diamètre de 1000 mm et d’une taille de 6 905 m a été posée pour le transport d’eau contaminée, une conduite de pression de 1734 m de long et un réseau d’eau contaminée de 186 383 m . 4371 puits d’inspection ont été construits sur le réseau de pieux, les maisons sont connectées à ce réseau.

La cérémonie d’ouverture de l’approvisionnement en eau Oguz – Gabala – Bakou.
Il a été annoncé que 40% des habitants de la ville recevaient de l’eau en permanence et 60% dans les délais prévus. Environ 75% des habitants de la ville recevront de l’eau constante après la mise en service de la conduite d’eau d’Oguz-Gabala-Bakou, et les 25% restants – dans les délais. Le temps nécessaire pour fournir de l’eau selon le calendrier doublera.

Cérémonie, avec l’achèvement du projet “Mises à jour du système d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans la ville de Gobustan”.
La ville dispose d’un réseau d’eau potable de 68 km, tous les abonnés ont des comptoirs. Pour la première fois à Gobustan, un réseau de conduites d’égout a été construit, dont la construction a atteint la taille de 42 km et 1160 puits. Dans la ville, une canalisation d’égout de 7 km a été mise en place pour transporter l’eau contaminée vers les usines de traitement.

Approvisionnement en eau potable
Il est utilisé pour l’approvisionnement en eau potable de toutes les sources d’eau en Azerbaïdjan. Les principales sources d’approvisionnement en eau dans les régions sont les sources d’eau de surface et souterraines dans les zones voisines. Le réservoir de Mingachevir de la rivière Kura est utilisé comme source d’eau potable par la population.

Réservoirs
Réservoir de Mingachevir
Ce réservoir d’eau de Mingachevir a été créé sur la rivière Kura. La construction du réservoir de Mingachevir et de la centrale hydroélectrique a été achevée en 1953. La capacité totale du réservoir au niveau normal (83 m) est de 15730 millions de m3, son volume utile est de 8210 millions de m3. La superficie du réservoir est de 605 km2, le volume est de 16,1 km3, la longueur est de 70 km, la largeur maximale est de 18 km, la profondeur moyenne est de 26 m, la profondeur maximale est de 75 m.

Réservoir de Jeyranbatan
Le réservoir d’eau de Jeyranbatan a été créé en 1955 en raison de la demande croissante d’eau potable et d’eau technique à Bakou et à Sumgayit. La capacité du réservoir est de 186 millions de m3, le volume utile est de 150 millions de m3. La longueur du réservoir est de 8,74 km, la largeur maximale est de 2,15 km, la longueur du littoral est de 23,3 km, la profondeur maximale est de 28,5 mètres.

Réservoir Arak
Le réservoir d’Arak est situé à l’ouest de l’Azerbaïdjan en Iran et dans la République autonome de Nakhitchevan. Il a été créé en 1971 sur la rivière Araks lors de la construction de la centrale hydroélectrique d’Araks près de la ville de Nakhitchevan.

La superficie du réservoir est de 145 km², le volume est de 1 254 km³. Le coefficient annuel moyen d’échange d’eau est de 3,7.

Assainissement
Dans le secteur des égouts, le réseau d’assainissement de Bakou dessert 72% de la population de la ville, mais seulement 50% de l’eau est traitée. 90% de l’eau traitée est traitée biologiquement et seulement 10% sont traités mécaniquement. Des stations d’épuration des eaux usées sont disponibles dans 16 villes et régions; la plupart d’entre eux sont partiellement ou complètement inutiles. Dans la plupart des cas, la qualité de l’eau fournie à la population ne répond pas aux normes requises. L’État travaille avec les communautés de donateurs pour prendre les mesures nécessaires pour résoudre ces problèmes. Le gouvernement azerbaïdjanais a adopté un programme de construction de réseaux d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans plus de 60 petites villes (centres régionaux) du pays. L’État a déjà commencé à mettre en œuvre plus de 20 projets de ce type. Parallèlement, des projets locaux d’approvisionnement en eau sont en cours d’exécution.

“Projet du secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement dans les petites villes”
L’accord de prêt entre le Gouvernement azerbaïdjanais et l’Agence japonaise de coopération internationale sur le projet d’alimentation en eau et d’assainissement des petites villes a été signé le 29 mai 2009 et est entré en vigueur le 30 juin 2009. Le projet porte sur la réhabilitation systèmes à Gusar, Khachmaz, Khizi, Gobustan et Naftalan.

Gusar City
“Le projet de réhabilitation de l’approvisionnement en eau et du système d’assainissement de la ville de Gusar” a été conçu pour améliorer les services d’eau potable et d’assainissement de 19 600 personnes dans la ville de Gusar, en tenant compte du développement des perspectives jusqu’en 2030. dans 12 000 personnes vivant à Balakusar, Hasanqala, Old Khudat, Chilagir, Yukhari Layar, Gayakend, villages Khuray de la région de Gusar et Chartepe, Orta Khuch, villages Ashagi Khuch de la région de Guba.

Les travaux de construction et d’installation du projet ont débuté le 19 avril 2012. Au cours de la première phase du projet, une installation de drainage de 102 litres par jour ou 8800 mètres cubes par jour a été construite dans la rivière Gusarchay villages environnants avec de l’eau potable. Parallèlement, trois réservoirs d’eau d’une capacité totale de 1 000 mètres cubes, une conduite d’eau inter-réservoirs de 2,8 km et un nouveau bâtiment de chloration de l’eau ont été construits.

Khachmaz Ville
La mise en œuvre du projet de réhabilitation des systèmes d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement de la ville de Khachmaz a débuté le 19 avril 2012. Le projet a été conçu pour améliorer les services d’eau potable et d’assainissement de 47 000 personnes à Khachmaz, l’approvisionnement de 11 000 personnes à Qobuqyagi, Armudpadar. , Garaychi, Garagurdlu et Old Khachmaz de la région.

Lors de la première phase du projet, la source d’Uchkun (principale source d’eau de la ville) a été réhabilitée, une conduite d’eau de 400 mètres de long a été construite, 2 réservoirs d’une capacité totale de 10 000 mètres cubes ont été construits. construit et la ligne d’eau de 1,6 km entre ces réservoirs a été construite.

Khizi City
Les travaux de construction et d’installation du projet ont débuté en 2012 et au premier stade du projet, des installations de captage d’eau ont été construites en ressources de Gars (430 mètres cubes / jour) et de Yeddibulag (40 mètres cubes / jour). la ligne a été construite à Khizi.

Naftalan ville
La mise en œuvre du projet de reconstruction de l’approvisionnement en eau potable et du réseau d’égouts de la ville de Naftalan a débuté début 2013.

Gobustan City
Une cérémonie d’inauguration des travaux de reconstruction du réseau de distribution d’eau potable et d’assainissement de Gobustan a eu lieu le 10 mai 2015.

Projet “Deuxième service national d’approvisionnement en eau et d’assainissement”
Le 5 septembre 2008, l’Azerbaïdjan et la Banque mondiale ont signé un accord de financement sur le projet “Deuxième service national d’approvisionnement en eau et d’assainissement”.

Dans le cadre du projet, reconstruction de systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans 21 régions du pays (Devechi, Dashkasan, Gadabay, Imishli, Kurdamir, Siyazan, Agsu, Ismayilli, Ujar, Zardab, Lankaran, Lerik et également dans 5 districts de la République autonome de Nakhitchevan – Julfa, Ordubad, Sadarak, Kangarli, Shahbuz] étaient prévus.

Le coût total du projet est de 410,0 millions de dollars. 260,0 millions de dollars de ce montant ont été financés par des prêts de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et par l’Association internationale de développement, et 150 millions de dollars ont été financés par le Gouvernement azerbaïdjanais.

Décrets présidentiels
Heydar Aliyev, ancien Président de la République d’Azerbaïdjan, a mis au point un programme dans lequel les services d’approvisionnement en gaz, d’eau, d’assainissement et d’autres services publics ont été mis à jour. Aujourd’hui, son fils Ilham Aliyev continue le travail de son père.

Les décrets signés par le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev sont indiqués ci-dessous:

Poursuite du projet de renouvellement des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les villages du district de Pirallahi-Pirallahin, Zira et le district de Turkan-Khazar, à Bakou.
Poursuite du projet de rénovation des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement de la ville de Salyan.
Dans le but d’améliorer les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, en fournissant de l’eau potable à la population de la ville de Salyan, la construction d’un réservoir de 7 500 mètres cubes, d’un diamètre de 720 mm et de 7,6 mètres cubes km.

Poursuite du projet de rénovation des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement de la ville de Bilasuvar.
Dans le but d’améliorer les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, en fournissant de l’eau potable à la population de la ville de Salyan, la construction d’un réseau d’égouts d’un diamètre de 200 à 500 mm, d’une taille de 4,36 km, a commencé.

Poursuite du projet de rénovation des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement et des eaux pluviales de la ville blanche de Bakou.
Poursuite du projet de renouvellement des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans la colonie de Binagadi du district de Binagadi et dans les établissements de Mehtiabad et de Novkhany du district d’Absheron.
Dans la colonie de Binagadi, le diamètre du réservoir était de 110-280 mm, la valeur de 9,0 km, le réseau d’égouts de 200 à 400 mm de diamètre, la taille de 0,6 km, dans le règlement Mehdiabad du district d’Absheron réseau d’égout diamètre -300-1000 mm, la valeur de 3,9 km, dans le village de Novkhani réseau d’eau, le diamètre est de 110-280 mm, la valeur est de 2,5 km.

Poursuite du projet de rénovation des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement à Lankoran.
Dans le but d’améliorer les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, fournissant la population de la ville de Salyan avec de l’eau potable, la construction d’un réservoir a commencé, le diamètre était de 110 mm, la taille était de 11 km.

Poursuite du projet de rénovation des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement de la ville de Mingachevir.
Poursuite du projet de renouvellement de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement dans les villes de Bina, Mardakan, Shagan et Shuvelan du district de Khazar.