Saint-Romain-en-Gal, Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Saint-Romain-en-Gal est une commune française située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il fait partie de la communauté d’agglomération de Vienne Condrieu. Sa population est d’environ 1 850 habitants. Il fait partie du Parc Naturel Régional du Pilat. Elle partage un site gallo-romain important avec Sainte-Colombe au sud-est.

La commune de Saint-Romain-en-Gal est située dans l’aire urbaine de Vienne et dans son unité urbaine, sur la rive droite du Rhône à l’intérieur d’un méandre du fleuve, face à la ville de Vienne, et à une trentaine de kilomètres au sud de Lyon. Saint-Romain-en-Gal est une commune française, située dans le département du Rhône et la région Rhône-Alpes. Il est situé à 35 kilomètres au sud de Lyon, sur la rive ouest du Rhône. Vienne, Isère est sur la rive opposée de la rivière et les deux villages sont reliés par une passerelle et un pont routier.

L’histoire
A Saint-Romain-en-Gal, vous découvrirez à chaque coin de rue quelque chose qui vous émerveillera: une ruine de l’enceinte romaine de la ville, des pierres de l’époque gallo-romaine qui ont servi à la construction de la cathédrale Saint-Maurice , un musée gallo-romain situé sur les vestiges d’une ancienne cité antique…

Dans l’Antiquité, Saint-Romain-en-Gal était un vaste quartier résidentiel et commercial de Vienne (Vienne), alors l’une des principales villes de la Gaule romaine. Il y a notamment le Palais du Miroir. Le site s’étend au sud sur Sainte-Colombe-les-Vienne après un espace vide de quelques hectares.

Un premier atelier de poterie a été découvert entre 1977 et 1978 à 80 m au nord du site archéologique. Elle est active à partir du milieu du I er siècle et ne produit que des céramiques en pulpe de calcaire (cruches, mortiers, pots à deux anses et bols à rebord rentrant et à lèvre arrondie).

Un autre atelier est découvert au nord-est du site archéologique. Il est lié à la première phase d’occupation du site.

Un troisième atelier a quitté une fosse dans la Maison des Dieux Océan, et semble avoir été un peu plus tôt que celui de La Muette à Lyon (cette dernière étant datée du 15 av JC J.-C. au 15 avril après JC). Elle produit des coupes d’Aco à partir de 20 av JC J.-C .. Elle produit également des coupes en glaçure, la Muette ne produit pas mais sont également fabriquées par l’atelier Loyasse – ce dernier situé dans le 5 e arrondissement ou le 9 e arrondissement de Lyon, est généralement datée des années 30 avant JC J.-C. à 15 av JC J.-C .. Les gobelets de Saint-Romain portent la seule signature d’Aco, ce qui est rare en Gaule: cette signature sans partenaire ne se trouve (en 1985) qu’à Bibracte, Gergovie et Puys-de-Voingt et ce n’est pas »n’est produit ni par la Muette ni par Loyasse.

En revanche, Saint-Romain ne possède pas de gobelets marqués PHILARCVRVS ou TCAVIVS, que l’on peut trouver à La Muette où ils portent souvent des décors simplifiés, avec des poinçons non trouvés à Saint-Romain non plus mais que l’on retrouve parfois sur des imitations de gobelets Aco fabriqué à Lezoux. La série de décors et de poinçons couvre presque tous ceux de La Muette, mais est très différente de ceux de Loyasse. Aussi certains vases de La Muette et de Saint-Romain ont été réalisés à partir des mêmes moules, comme en témoigne le fait que l’on retrouve les mêmes défauts les uns dans les autres. Il y a donc eu un transfert de moules entre Lyon et Vienne, qui aurait tout aussi bien pu se faire de Vienne à Lyon. Cet atelier a pu être actif pendant très peu de temps. Chronologiquement, il se situe entre Loyasse et la Muette,

A noter qu’un autre atelier de poterie a été retrouvé au sud-est du site archéologique, sur Sainte-Colombe.

Pendant la Révolution française, la ville porte temporairement le nom de Romain-les-Roches.

A partir du 19ème siècle, un grand nombre de mosaïques est découvert. Cependant, ce n’est qu’en 1967 que les fouilles archéologiques ont révélé toute l’étendue et la richesse de ce quartier. Face à l’intérêt exceptionnel du site, le conseil général du Rhône l’acquiert en 1970. En 1981, il met en place une équipe archéologique permanente. Depuis 1983, le site est classé monument historique et a bénéficié d’importants travaux de restauration. Le conseil général du Rhône a décidé d’y créer un musée de site et en a confié en 1988 la tâche aux architectes Philippe Chaix et Jean-Paul Morel. Les collections sont exposées dans un bâtiment vitré donnant sur les fouilles.

Héritage historique
Le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal est l’un des plus grands groupes consacrés à la civilisation gallo-romaine en France. Le musée est situé au cœur d’un parc culturel de 7 hectares qui donne vie à ce quartier résidentiel de Vienne. Il y a les thermes, les ateliers, les maisons, les magasins mis à jour depuis 1967. Le musée est organisé autour de quatre domaines: l’histoire de la Vienne antique, l’économie et l’artisanat, les mosaïques et la vie quotidienne dans la maison romaine. L’atelier de restauration chargé de la conservation des mosaïques est aujourd’hui reconnu internationalement pour la qualité de son travail.

Toute l’année, venez découvrir les collections permanentes grâce aux parcours de découverte et aux ateliers enfants. Le musée accueille chaque année des expositions temporaires et propose des animations musicales,

Avec ses 86 km de long, l’aqueduc romain du Gier est le plus long aqueduc utilisé pour alimenter en eau la capitale des 3 Gaulois “Lugdunum”, à l’époque romaine. Découvrez ce monument remarquable à Chaponost et découvrez son histoire, son fonctionnement, ses matériaux de construction et les restaurations au fil des ans.

Plongez dans l’époque romaine par les nombreux vestiges remarquables de part et d’autre du Rhône. Traversez la passerelle sur le Rhône qui relie Vienne à Saint-Romain-en-Gal et découvrez l’impressionnant site archéologique qui présente de superbes vestiges du riche quartier résidentiel viennois. Dans son cadre moderne, le musée vous offre un panorama complet de la vie quotidienne à l’époque gallo-romaine et une impressionnante collection de mosaïques.

Revivez le glorieux passé gallo-romain de la ville à travers les nombreux vestiges qui la jalonnent et qui témoignent de son importance capitale pendant l’Antiquité: le temple d’Auguste et de Livie, les arcades du jardin de Cybèle, le musée archéologique de Saint-Pierre et le théâtre antique.

Monuments gallo-romains
Le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal abrite de nombreux vestiges gallo-romains dont:

Les thermes des Lutteurs;
Un grand musée gallo-romain et un site archéologique y ont été ouverts. Le site présente l’organisation du quartier résidentiel à l’époque romaine:
habitats, mosaïques, commerces. C’est la construction du lycée polyvalent qui est à l’origine de l’aménagement du site et des fouilles généralisées. Le site a été classé monument historique en 1983.
Le Palais du Miroir, anciens thermes romains, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840.
Les pierres dans des coupes.

Monuments médiévaux
La chapelle Saint-Ferréol: plaque sur le site près du Rhône.
L’église Saint-Romain et ses environs: vestige d’une ancienne commanderie de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, classée en 1972.
Le pont de la bonne.
La stèle à l’effigie de Saint Ferréol située à proximité de la deuxième église qui lui est dédiée. La stèle est située sur le chemin de la Plaine, un lieu sans doute très proche de son martyre.
L’église, fondée au IX e siècle par saint Barnard, archevêque de Vienne. La Commanderie des Hospitalières de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, fondée au XVe siècle, jouxte l’église. Cela dépendait de la Langue d’Auvergne.

Musée gallo-romain
Le musée gallo-romain et site archéologique vous invite à plonger au cœur de 2000 ans d’histoire! Sur près de 7 hectares, découvrez les vestiges de l’ancienne ville de Vienne. Au cœur des collections permanentes du Musée, un panorama complet de la vie quotidienne des Gallo-Romains vous attend! Expositions temporaires, spectacles et animations rythmeront vos visites tout au long de l’année.

Héritage naturel
L’ile Barlet: Il y a encore cent ans, c’était une terre qui accueillait chèvres et moutons transportés par bateau. Entre 1928 et 1939, cette île était un terrain militaire occupé par l’école des ponts pour les manœuvres des pontonniers. Après la Seconde Guerre mondiale, la société de sauvetage de la ville réalisera des travaux d’entretien et d’aménagement du bassin utilisé pour les sports nautiques. Des inondations répétées rendent la tâche difficile. Aujourd’hui, la communauté urbaine a réalisé les travaux pour permettre au site d’accueillir un public de plus en plus nombreux d’athlètes et de marcheurs.

Les experts du Parc Naturel Régional du Pilat ont identifié dans la commune:
le busard commun;
le castor européen;
la sonnerie à ventre jaune;
la genette;
les landes sèches d’Europe;
Millepertuis androsema;
pelouses sèches semi-naturelles;
prairies à foin à basse altitude;
chênaies et charmaies sub-atlantiques et médio-européennes.

Événements et festivals

Journées gallo-romaines
Un week-end historique au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal. Tous les 2 ans, les Journées Gallo-Romaines emmènent les visiteurs dans un voyage dans le temps et leur font découvrir des aspects connus ou méconnus de la vie du temps des Romains. Le contenu du programme et des activités se concentrera sur les apports de l’archéologie expérimentale, dont le musée se spécialise depuis quinze ans.

Parmi les jeux et sports prisés par les Romains, le gladiatorisme occupe une place toute particulière, sujet universel et fédérateur présent dans tous les pays anciennement inclus dans l’Empire. Facette emblématique de l’Antiquité, elle nous donne les clés pour explorer et comprendre la société romaine mais aussi la nôtre, à travers les représentations fantasmées que les gladiateurs ont suscitées dans notre imaginaire collectif.

Fête des moissons romaines
Une journée autour du vin au musée Saint-Romain-en-Gal – Vienne – dernier week-end de septembre. Depuis 2004, les Vinalia vous proposent une expérience de vie unique pour découvrir les plaisirs de la table dans l’Antiquité. Découvrez les secrets de la fabrication du vin, de la bière ou de l’hydromel tout en dégustant d’authentiques recettes romaines. Les pratiques artisanales grecques, gauloises ou romaines liées au vin et à la gastronomie seront également présentées dans tout le site archéologique. Dégustations, démonstrations et rencontres avec des spécialistes de la cuisine ancienne enrichiront le programme tout au long de la journée.

Tags: