Le tourisme culturel du Ramadan

Pour de nombreux étrangers, un voyage dans un pays musulman n’est pas complet sans se promener dans les bazars chaotiques tout en goûtant à la nourriture de rue locale. Cependant, préparez-vous si vous vous rendez dans une région à majorité musulmane pendant le mois le plus sacré de l’islam, le Ramadan, car vous constaterez peut-être que les routes et les bazars sont presque abandonnés, sans aucun rafraîchissement disponible dans la rue.

Le Ramadan (également orthographié Ramadhan et Ramzan), un festival d’une durée d’un mois, tombe le neuvième mois du calendrier islamique et est le moment où les musulmans du monde entier jeûnent chaque jour, à la lumière du jour. Le mois apporte certainement beaucoup de joie aux musulmans, mais pour beaucoup de non-musulmans, voyager ou vivre dans un pays à majorité musulmane durant cette période peut être gêné par certains inconvénients et contraintes. Toutefois, il offre une chance de voir un aspect différent de la vie dans les pays musulmans. C’est un moment sacré et religieux extrêmement important pour les musulmans. Bien que de nombreux touristes continuent à visiter les pays musulmans tout au long de l’année, y compris le Ramadan, quelques connaissances de base sur cette tradition spéciale contribueront à faire de votre expérience une expérience fascinante.

Ramadan Le
Ramadan est le 9ème et le plus saint mois du calendrier islamique et dure 29 à 30 jours. Les musulmans jeûnent chaque jour pendant toute sa durée et la plupart des restaurants seront fermés jusqu’au petit matin. Rien (y compris l’eau et les cigarettes) n’est censé passer entre les lèvres de l’aube au coucher du soleil. Les non-musulmans en sont exemptés, mais devraient néanmoins s’abstenir de manger ou de boire en public, car cela est considéré comme très impoli. Les heures de travail sont également réduites dans le monde de l’entreprise. Les dates exactes du Ramadan dépendent des observations astronomiques locales et peuvent varier légèrement d’un pays à l’autre. Le Ramadan se termine par le festival de l’Aïd al-Fitr, qui peut durer plusieurs jours, habituellement trois dans la plupart des pays.

24 avril – 23 mai 2020 (1441 H)
13 avril – 12 mai 2021 (1442 H)
2 avril – 1er mai 2022 (1443 H)
23 mars – 20 avril 2023 (1444 H)

Dates importantes
Les dates de début et de fin du Ramadan sont déterminées par le calendrier lunaire islamique.

Le début de
Hilāl (le croissant) survient généralement un jour (ou plus) après la nouvelle lune astronomique. Comme la nouvelle lune marque le début du nouveau mois, les musulmans peuvent généralement estimer en toute sécurité le début du Ramadan, bien que beaucoup recommandent qu’une confirmation visuelle soit effectuée par région.

Nuit du pouvoir
Laylat al-Qadr (“la nuit du pouvoir” ou “la nuit du décret”), la nuit au cours de laquelle les musulmans croient que la première révélation du Coran a été transmise à Mahomet, est considérée comme la nuit la plus sainte de l’année. On pense généralement qu’il s’est produit une nuit impaire pendant les dix derniers jours du Ramadan; les Dawoodi Bohra pensent que Laylat al-Qadr était la vingt-troisième nuit du Ramadan.

Eid
La fête de l’Aïd al-Fitr (en arabe: عيد الفطر), qui marque la fin du ramadan et le début de Shawwal, le mois lunaire suivant, est déclarée après l’observation d’un nouveau croissant de lune ou après l’achèvement de trente jours de jeûne si aucune observation visuelle n’est possible en raison des conditions météorologiques. C’est une célébration du retour à une disposition plus naturelle (fitra) de manger, de boire et d’intimité avec les époux.

Comprendre
L’histoire du Ramadan remonte à la période préislamique, à l’époque où les Arabes jeûnaient du lever au coucher de la lune. Dans le Coran, la Sainte Écriture sainte de l’islam qui, aux dires des musulmans, a été révélée par Allah (Dieu) au prophète islamique Muhammad, les règles rapides ont été rendues plus lourdes par le changement de la période au lever du soleil. Le ramadan, au neuvième mois du calendrier islamique, a été déclaré mois sacré de l’islam et le jeûne a été rendu obligatoire pour tous les adultes musulmans, à quelques exceptions près pour des raisons de santé et autres circonstances atténuantes.

Les musulmans du monde entier considèrent le mois de Ramadan comme un mois de jeûne et, par conséquent, voyager pendant le Ramadan dans des pays à majorité musulmane peut constituer un défi supplémentaire. En plus du jeûne – sans manger, ni boire ni fumer – de l’aube au coucher du soleil, les musulmans s’abstiennent également d’avoir des relations sexuelles, et en particulier des activités interdites par l’islam tous les mois.

Le Ramadan est une période où de nombreux musulmans se concentrent sur leur foi et consacrent une grande partie de la journée à des cérémonies religieuses. Il est donc lié aux jours de pénitence, de jeûne et de réflexion dans d’autres religions, comme Yom Kippour dans le judaïsme et Carême dans le christianisme. . Le jeûne pendant le ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, l’un des cinq actes fondamentaux qui sont obligatoires pour tous les musulmans.

Pendant le ramadan, les musulmans doivent s’engager dans des prières supplémentaires et dans le culte d’Allah, afin d’apprendre la volonté, la maîtrise de soi et une sorte d’expérience directe des souffrances des pauvres, qui mangent rarement bien. Le but ultime est d’inspirer générosité et sympathie aux musulmans du monde entier. Les musulmans sont censés donner généreusement à la charité (zakat), un autre des cinq piliers de l’islam.

Bien que le Ramadan ne soit pas le moment le plus facile et le plus privilégié pour visiter un pays musulman, étant donné que la vie quotidienne change radicalement dans ces pays au cours de ce mois spécial, vous vivrez peut-être une expérience culturelle totalement différente. Outre le changement d’horaire des repas pour les musulmans, les heures d’ouverture des entreprises changent également, et les employés ne travaillent que jusqu’à l’après-midi dans la majorité des pays musulmans. L’école aura lieu à l’horaire habituel (avec de légères modifications pour aider ceux qui observent le jeûne), donc si vous enseignez l’anglais ou une autre matière et que vous avez des étudiants musulmans, que ce soit dans un pays à majorité musulmane ou ailleurs, vous voudrez pour faciliter leur observance d’Iftar.

Pratiques religieuses
La pratique courante est de jeûner de l’aube au coucher du soleil. Le repas avant l’aube précédant le jeûne est appelé le suhur, tandis que le repas au coucher du soleil qui rompt le jeûne est l’iftar.

Les musulmans s’engagent également dans une prière et une charité accrues pendant le Ramadan. Le Ramadan est également un mois où les musulmans essaient de pratiquer une autodiscipline accrue. Ceci est motivé par le Hadith, en particulier dans Al-Bukhari: “Quand le Ramadan arrive, les portes du Paradis s’ouvrent et les portes de l’enfer sont verrouillées et les diables sont enchaînés”.

Le
Ramadan à jeun est une période de réflexion spirituelle, d’amélioration et de dévotion et d’adoration accrues. Les musulmans devraient s’efforcer davantage de suivre les enseignements de l’islam. Le jeûne (sawm) commence à l’aube et se termine au coucher du soleil. En plus de s’abstenir de manger et de boire pendant cette période, les musulmans ont également recours à la retenue, notamment en s’abstenant de relations sexuelles et en général d’un discours et d’un comportement pécheurs. On dit que le jeûne détourne le cœur des activités du monde, son but étant de purifier l’âme en la libérant des impuretés néfastes. Le Ramadan enseigne également aux musulmans comment mieux pratiquer l’autodiscipline, la maîtrise de soi, le sacrifice et l’empathie pour les moins fortunés; encourageant ainsi les actions de générosité et de charité obligatoire (zakat).

Les exceptions au jeûne sont les voyages, les menstruations, les maladies graves, la grossesse et l’allaitement. Cependant, de nombreux musulmans souffrant de troubles médicaux insistent sur le jeûne pour satisfaire leurs besoins spirituels, bien que cela ne soit pas recommandé par le hadith. Les professionnels doivent surveiller de près les personnes qui décident de rester à jeun. Ceux qui n’ont pas pu jeûner doivent encore rattraper les jours manqués.

Suhoor
Chaque jour, avant l’aube, les musulmans observent un repas précédant le jeûne appelé le suhoor. Après s’être arrêtés peu de temps avant l’aube, les musulmans commencent la première prière du jour, Fajr.

Iftar
Au coucher du soleil, les familles se précipitent pour le repas rapide appelé iftar. Les dattes sont généralement le premier aliment à rompre le jeûne; selon la tradition, Mahomet a rompu le jeûne avec trois dates. Après cela, les musulmans s’ajournent généralement pour la prière du Maghreb, la quatrième des cinq prières quotidiennes, après quoi le repas principal est servi.

Les rassemblements sociaux, souvent sous forme de buffet, sont fréquents à l’iftar. Les plats traditionnels sont souvent mis en avant, y compris les desserts traditionnels, en particulier ceux préparés uniquement pendant le Ramadan. L’eau est généralement la boisson de choix, mais du jus et du lait sont également souvent disponibles, tout comme les boissons gazeuses et les boissons contenant de la caféine.

Au Moyen-Orient, le repas de l’iftar comprend de l’eau, des jus de fruits, des dattes, des salades et des entrées, un ou plusieurs plats principaux et divers types de desserts. Habituellement, le dessert est la partie la plus importante de l’iftar. Les plats principaux typiques sont l’agneau cuit avec des baies de blé, les brochettes d’agneau avec des légumes grillés ou le poulet rôti servi avec du riz pilaf aux pois chiches. Un dessert riche, comme le luqaimat, le baklava ou le kunafeh (une pâte à base de fromage et de nouilles kadaifi sucrée au sirop et au sirop de sucre) termine le repas.

Au fil du temps, l’iftar est devenu un festival de banquets. C’est une période de fraternité avec les familles, les amis et les communautés environnantes, mais peut également occuper des espaces plus grands dans des salles de masjid ou de banquet pouvant accueillir 100 personnes ou plus. Par exemple, la grande mosquée Sheikh Zayed à Abou Dhabi, la plus grande mosquée des Emirats Arabes Unis, nourrit jusqu’à 30 000 personnes chaque soir à la place de la Grande Mosquée. L’iftar implique environ 400 chefs et près de 500 membres du personnel de service. Le paquet de nourriture de l’iftar comprend des dattes et une boisson au yaourt (laban). En outre, l’un des plus grands repas d’iftar au monde a lieu chaque année dans le sanctuaire de l’Imam Reza, à Mashhad, et 12 000 personnes y assistent chaque soir.

La charité La
charité est très importante dans l’Islam, et plus encore pendant le Ramadan. Le zakāt, souvent traduit par “le taux pauvre”, est obligatoire comme l’un des piliers de l’islam; un pourcentage fixe de l’épargne de la personne doit être donné aux pauvres. Sadaqah est une œuvre de charité volontaire qui donne plus que ce qui est imposé par l’obligation du zakāt. En Islam, toutes les bonnes actions sont plus bien récompensées pendant le Ramadan que pendant n’importe quel autre mois de l’année. Par conséquent, beaucoup choisiront ce moment pour donner une plus grande partie, sinon la totalité, du zakāt qu’ils sont obligés de donner. En outre, beaucoup utiliseront également ce temps pour donner une plus grande portion de sadaqah afin de maximiser la récompense qui les attendra au Jugement dernier.

Prières nocturnes
Tarawih (arabe: تراويح) sont des prières nocturnes supplémentaires effectuées pendant le mois de Ramadan. Contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas obligatoires.

Récitation du Coran
En plus du jeûne, les musulmans sont invités à lire le Coran en entier, qui comprend trente juz ‘(sections). Certains musulmans incorporent une récitation d’un juz ‘dans chacune des trente séances de tarawih observées pendant le ramadan.

Pratiques culturelles
Dans certains pays islamiques, des lumières sont allumées sur les places publiques et dans les rues de la ville, une tradition qui aurait été créée pendant le califat fatimide, où le règne du calife al-Mu’izz li-Din Allah a été acclamé par les détenteurs de lanternes. .

Sur l’île de Java, de nombreux croyants se baignent dans des sources sacrées pour se préparer au jeûne, un rituel connu sous le nom de Padusan. La ville de Semarang marque le début du Ramadan avec le carnaval de Dugderan, qui consiste à parader le Warak ngendog, une créature hybride cheval-dragon prétendument inspirée par le Buraq. Dans la capitale sous influence chinoise, Jakarta, les pétards sont largement utilisés pour célébrer le Ramadan, bien qu’ils soient officiellement illégaux. Vers la fin du ramadan, la plupart des employés reçoivent un bonus d’un mois appelé Tunjangan Hari Raya. Certains types de nourriture sont particulièrement populaires pendant le Ramadan, tels que le gros bœuf ou le buffle à Aceh et les escargots au centre de Java. Le repas de l’iftar est annoncé chaque soir en frappant la bedug, un tambour géant, dans la mosquée.

Les salutations communes pendant le Ramadan incluent Ramadan mubarak et Ramadan kareem.

Pendant le Ramadan au Moyen-Orient, une mesaharati bat un tambour dans un quartier pour réveiller les gens et leur permettre de manger le repas du suhoor. De même, en Asie du Sud-Est, le tambour à tambour kentongan est utilisé dans le même but.

Voyager pendant le ramadan

Suhoor et Iftar
À Ramadan, la pratique principale consiste à jeûner de l’aube au coucher du soleil (pas toujours à l’aube ni au coucher du soleil locaux, ce qui serait déraisonnable en été à de très hautes latitudes). Le repas avant l’aube avant le jeûne est appelé le Suhoor, ou Sehri dans certains pays. Il est consommé tôt le matin avant la prière de l’aube (Fajr).

Iftar est le repas qui rompt le jeûne après la prière du coucher du soleil (maghrib). Bien que Suhoor soit souvent pris en privé, l’Iftar est un repas beaucoup plus social. La famille et les amis se rassemblent dans les maisons pour se réjouir. Une grande variété de plats sucrés et salés et de délicieux desserts sont préparés selon les traditions et les préférences locales. Les restaurants sont également très fréquentés et proposent souvent des plats spéciaux. Les soirées Iftar et les réunions sociales sont souvent organisées dans le cadre desquelles les gens et les communautés se réunissent pour prendre leur petit-déjeuner ensemble. Des arrangements spéciaux sont également organisés chaque jour dans les mosquées, où des repas gratuits sont proposés aux convives pour leur permettre de rompre le jeûne. Si vous êtes invité à la fête de l’Iftar, vous pouvez apporter un petit cadeau (par exemple, de la nourriture) à vos hôtes.

Les plats pour Iftar varient d’une région à l’autre, mais les produits sont généralement consommés dans le monde entier, notamment les dattes d’Arabie saoudite, qui sont fantastiques et qui valent le coup d’être achetées si vous avez la chance de le faire pendant ce mois ou de toute autre .

Respect
Il y a un dicton qui dit: “À Rome, fais comme les Romains”; il en va de même pour les pays musulmans. Les non-musulmans ne sont pas tenus de jeûner ou de suivre les pratiques islamiques, mais ils doivent connaître les lois et les coutumes locales et les respecter. Même les musulmans ne sont pas tenus au jeûne par la religion s’ils voyagent pendant le ramadan, bien que la plupart le fassent de toute façon.

Le plus difficile peut être de s’abstenir de manger, de boire ou de fumer du tabac dans les lieux publics pendant la journée, généralement de l’aube au crépuscule. Dans de nombreux pays à majorité musulmane tels que l’Arabie saoudite, il est illégal de manger ou de boire dans un lieu public pendant le jour du Ramadan, ce qui est considéré comme un crime et poursuivi comme tel. La police patrouille généralement dans les rues et les contrevenants, musulmans et non musulmans, peuvent être condamnés à une amende. Il y a eu des incidents dans des pays du Golfe où des étrangers ont même été expulsés du pays et des musulmans emprisonnés. Donc, même là où cela est légal, vous devriez vous abstenir, à la fois pour éviter d’attirer l’attention sur vous-même et comme un geste de respect pour ceux qui jeûnent.

Envisagez de stocker dans votre chambre d’hôtel des boissons et des collations que vous pourrez consommer en privé. Si vous vous trouvez dans une région où la nourriture est servie aux voyageurs, même pendant le Ramadan, et où le pourboire est considéré comme approprié, renversez lourdement pour le moment. Le personnel médiocre travaille – et voit et sent votre nourriture – même s’il est à jeun; ils méritent peut-être un peu plus.

Évitez toute intimité physique publique avec une personne du sexe opposé, même si vous êtes marié. Les démonstrations d’affection en public sont considérées impolies et même interdites par la loi dans certains pays musulmans, et cela est particulièrement vrai durant le Ramadan. En ce qui concerne les démonstrations d’affection entre personnes du même sexe, l’homosexualité est taboue ou illégale dans de nombreuses régions musulmanes; voir Voyage LGBT pour plus de détails. Même dans les régions les plus libérales, la retenue peut être une bonne idée à tout moment, en particulier pendant le Ramadan.

Nous nous attendons à ce que tout le monde s’habille de façon plus conservatrice que d’habitude, alors assurez-vous de vous habiller modestement en public – toujours une bonne idée dans les zones islamiques, mais particulièrement pendant le mois sacré du Ramadan. Les bras, les jambes, les épaules ou les cheveux non couverts peuvent offenser les autres.

Essayez de ne pas jouer de la musique forte dans les espaces publics (y compris dans une voiture) ou danser pendant le Ramadan, car cela est considéré comme une mauvaise forme.

Les mosquées telles que celles qui sont généralement ouvertes aux visiteurs et même aux non-musulmans à d’autres périodes de l’année restent fermées pendant le Ramadan dans certains pays, tandis que dans certains pays, des visites spéciales sont généralement organisées pendant le Ramadan.

Évitez de mâcher du chewing-gum ou de fumer en public, car ils sont également interdits par les règles du jeûne.

Survivre
Réfléchissez à deux fois avant de voyager pour affaires, car de nombreuses entreprises de pays musulmans ferment tôt et opèrent avec un personnel restreint pendant tout le mois de Ramadan. En outre, même lorsque les heures ne sont pas affectées, les performances au travail sont affectées par le jeûne. Si vous avez néanmoins besoin de faire un voyage d’affaires dans un pays musulman pendant le Ramadan, essayez de prendre vos rendez-vous le plus tôt possible le matin, lorsque votre interlocuteur sera plus frais et de bonne humeur. Au cours de l’après-midi, le niveau d’énergie et les performances au travail ont tendance à diminuer, les gens commencent à devenir paresseux et somnolents, et tout le monde veut rentrer chez eux le plus tôt possible. Gardez à l’esprit que la faim et la fatigue peuvent causer de l’irritabilité, et essayez de pardonner lorsque vous trouvez les gens un peu grincheux.

Dans certains pays à forte fréquentation touristique, tels que le Maroc et la Turquie, de nombreuses installations restent dans une certaine mesure ouvertes aux voyageurs non musulmans et, en général, le changement dans la routine habituelle n’est pas trop frappant. Cependant, le scénario est très différent ailleurs – principalement dans des pays plus éloignés des sentiers battus tels que l’Iran, le Pakistan et le Bangladesh, mais également dans certains pays à forte fréquentation touristique tels que les Émirats arabes unis. Ici, le Ramadan est très strictement observé et peu d’installations sont ouvertes. La plupart des restaurants sont fermés pendant la journée dans la plupart des pays islamiques, mais un nombre limité d’entre eux pourrait être ouvert aux non-musulmans, en particulier dans les lieux touristiques tels que la Turquie, le Maroc et Dubaï. C’est particulièrement vrai dans les régions de certains pays à majorité musulmane comptant une importante population non musulmane, y compris la plupart des villes malaisiennes. La salle à manger est généralement blindée ou derrière des rideaux. À certains endroits, il peut vous être demandé de confirmer que vous n’êtes pas musulman. Il peut être très difficile de localiser un restaurant ouvert dans les petites villes et les lieux non touristiques. Dans ce cas, votre hôtel pourra éventuellement vous servir de la nourriture dans votre chambre. Dans les grandes villes, vous pourrez trouver un bon restaurant si vous le demandez à la réception. . Dans certains pays, il est également possible de se procurer des plats à emporter dans les chaînes de restauration rapide reliées aux stations-service, mais cela varie d’un endroit à l’autre. Par exemple, aux Émirats arabes unis, vous pouvez vous procurer de la nourriture auprès de franchises de stations-service à Dubaï, mais les franchises situées dans la ville voisine et plus traditionnelle de Sharjah sont fermées pendant la journée. En outre, l’alcool est interdit de vente ou n’est pas disponible du tout pendant le ramadan dans de nombreux pays musulmans. Vous constaterez peut-être également que la plupart des attractions sont fermées pendant le jour du Ramadan, car le niveau d’activité diminue pendant la journée. Dans certaines régions de la Turquie, très probablement des zones touristiques, vous ne remarquerez peut-être pas de changement important dans le Ramadan et vous pourrez même voir des gens manger et boire comme d’habitude. Cependant, il faut faire preuve de prudence partout pour éviter de heurter la culture locale et respecter les traditions islamiques.

Votre meilleur choix consiste probablement à imiter la population locale: calmez-vous pendant l’après-midi, sortez de la chaleur et faites une sieste pour être prêt pour la soirée festive. Si vous n’êtes pas musulman, prenez un verre et une collation. Les gens deviennent généralement des “oiseaux de nuit” pendant le ramadan. Les festivités commencent juste après l’Iftar – les zones commerçantes et les bazars commencent à être occupés et restent ouverts après minuit. Les rues restent animées jusqu’à Sehoor dans les grandes villes et les gens restent éveillés jusqu’au moment où Suhoor profite du festin.

Même si vous n’avez pas d’ami dans un pays musulman que vous visitez, vous pouvez toujours dîner avec des musulmans lorsqu’ils rompent leur jeûne. Dans le monde musulman, des tentes et des tables sont installées dans les rues et dans les bazars. De la nourriture gratuite est servie aux personnes qui jeûnent. Les non-musulmans sont toujours les bienvenus aussi. Dans de nombreuses régions, en particulier dans les bazars traditionnels, les restaurants ouvrent après les prières du coucher du soleil et font un commerce rugissant jusqu’à bien après minuit.

Si vous êtes musulman, même dans les pays non musulmans, une mosquée est le meilleur endroit pour être à Iftar. Des arrangements spéciaux sont pris dans les mosquées du monde entier, sans parler des pays musulmans, où les gens sont servis avec des repas et des boissons gratuits. Cela donne une bonne occasion de se mêler à la population locale et de goûter gratuitement à la nourriture locale. Si vous voyagez dans un pays non musulman, vous pourrez également trouver des restaurants près des mosquées qui servent de la nourriture halal. Les gens sont généralement très accueillants et sympathiques le soir pendant le joyeux temps d’Iftar et sont heureux de partager de la nourriture gratuite avec tout le monde. De nombreux restaurants proposent des offres spéciales de repas sous forme de buffets Iftar à des prix inférieurs, et certains peuvent même proposer des boissons gratuites aux clients.

Il est vivement recommandé de ranger les aliments et de transporter des bouteilles d’eau, car les stands sont fermés pendant le jeûne et ouverts environ 2 à 3 heures avant l’Iftar. Toutefois, les hôtels étoilés et les supérettes vendent souvent des aliments et des boissons pendant la journée, même si cela varie selon les pays et les régions. Les bazars sont également ouverts 2 à 3 heures avant la pause du jeûne et on trouve de nombreux types d’aliments et de boissons, mais principalement avec des goûts (extra) sucrés. Évitez de manger ou de boire pendant la journée dans les lieux publics. Vous ne devez pas non plus manger ni boire dans les transports en commun, car les autres passagers jeûnent. Même les compagnies aériennes des pays musulmans ne servent généralement pas de nourriture aux voyageurs (même non musulmans), et même si elles le font, Il est toujours préférable de ne pas demander de repas car vos compagnons de voyage peuvent être à jeun et ne pas être en mesure de contrôler leur appétit après avoir vu un délicieux repas manger. Les enfants, qui ne sont pas censés jeûner pendant le ramadan, devraient recevoir la nourriture et les boissons servies librement, comme d’habitude.

Essayez d’éviter de vous trouver sur la route à l’heure de l’Iftar, car le trafic augmente tandis que tout le monde rentre à la maison pour se régaler avec les membres de la famille et les risques d’accident augmentent donc. Avant Iftar, les rues commencent à se vider et, à Iftar, les grandes villes peuvent devenir des villes fantômes, alors que les transports publics s’arrêtent brièvement dans de nombreux pays pendant une demi-heure. 3 jours avant et après l’Aïd al-Fitr n’est pas un moment opportun pour être sur la route, car il y a de nombreux embouteillages et les transports en commun sont extrêmement encombrés, tandis que les voitures de location sont très difficiles à trouver, et si vous en trouvez un, les taux seront beaucoup plus élevés que d’habitude. Pendant environ une semaine après la fin du mois de jeûne, les touristes nationaux affluent vers les stations touristiques et les prix des hôtels y augmentent, mais dans les grandes villes, les hôtels sont vides.

Dans certaines villes, les batteurs sillonnent les rues bien avant le matin, réveillant les habitants à temps pour se préparer et avoir Suhoor. Si vous ne voulez pas suivre le programme du Ramadan vous-même, assurez-vous de préparer des bouchons d’oreilles.

Eid al-Fitr
La fête pour célébrer la fin du Ramadan est l’une des fêtes les plus joyeuses de l’année pour les musulmans.

Alors que le Ramadan peut être un moment difficile pour être dans un pays musulman, l’Aïd, qui est généralement célébré pendant trois jours et porte différents noms dans le monde entier, est un moment idéal pour y être, particulièrement si vous avez des amis qui vous invitent à célébrer. avec eux et partager une partie de la nourriture merveilleuse qui est faite spécialement pour les vacances. Chaque pays et région du monde musulman a ses propres aliments salés et sucrés distinctifs pour l’Aïd.

De nombreux pays ont leurs propres salutations dans la langue locale utilisée lors de l’Aïd, mais l’un des plus utilisé est l’arabe “Eid Mubarak”, qui se traduit par “Bienheureux Aïd” ou “Happy Eid”. Si vous êtes dans un pays musulman, essayez d’échanger largement les salutations de l’Aïd pendant les trois jours de l’Aïd. Les cadeaux sont généralement donnés à l’Aïd aux enfants, amis et parents. La plupart des gens choisissent de célébrer le premier jour de l’Aïd à la maison avec leur famille et en rendant visite à des parents et amis, mais le soir, les restaurants commencent à être bondés. La plupart des bazars et des marchés restent fermés pendant les trois jours de l’Aïd, tandis que la plupart des autres commerces sont fermés pour des périodes plus longues.

Même dans les pays non musulmans, il est souvent possible de profiter de certains aspects de ce festival. Presque tous les restaurants spécialisés dans les aliments de certaines régions musulmanes ou dans les aliments halal (nourriture que les musulmans sont autorisés à manger en vertu de la loi islamique) peuvent s’attendre à faire quelque chose de spécial pour l’Aïd et, puisqu’ils le font principalement pour leur propre communauté et Dans un esprit de fête, qualité et prix ont tendance à être très bons.

Santé Le
jeûne du ramadan est sans danger pour les personnes en bonne santé, mais ceux qui souffrent de problèmes de santé doivent consulter un médecin s’ils rencontrent des problèmes de santé avant ou pendant le jeûne. La période de jeûne est généralement associée à une perte de poids modeste, mais le poids peut revenir par la suite.

Les départements de l’éducation de Berlin et du Royaume-Uni ont tenté de dissuader les étudiants de jeûner pendant le Ramadan, affirmant que ne pas manger ni boire pouvait entraîner des problèmes de concentration et de mauvaises notes.

Une revue de la littérature par un groupe iranien a suggéré que le jeûne pendant le Ramadan pourrait entraîner des lésions rénales chez les patients atteints d’insuffisance rénale modérée (DFG <60 ml / min) ou grave, mais ne préjudicierait pas les transplantés rénaux présentant un bon fonctionnement ou la formation de calculs. .