Pierre-Chatel, Isère, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Pierre-Châtel est une commune française située dans le département de l’Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Pierre-Châtel est traversé par la célèbre Route Napoléon, empruntée par Napoléon à son retour de l’Ile d’Elba. Les particularités locales sont les stations de ski de l’Alpe du Grand Serre et ses spécialités gastronomiques riches de tradition et d’authenticité.

La ville de Pierre-Chatel est située sur le plateau de la Matheysine, entre Laffrey (nord) et La Mure (sud) et entre La Motte-d’Aveillans (ouest) et Saint-Honoré (est).

Petichet, Laffrey et Lac Mort qui donnent une identité supplémentaire aux paysages de moyenne montagne (le sommet de l’Obiou borde même les 3000 m). La roche et l’eau sont deux éléments indissociables de la région, bordée par le Drac et les barrages qui la bordent, les massifs du Vercors et du Trièves, les massifs du Grand Serre (2146 m) et du Tabor (2390 m).

La population de Pierre-Châtel est estimée à environ 1500 habitants répartis sur les différents hameaux de la commune. La particularité de la ville est d’être coupée par une grande barre rocheuse qui divise sa surface et le nombre d’habitants à peu près égal, mais gêne la communication entre eux. Du coup, certains de nos équipements sont ainsi doublés (groupes scolaires, salle des fêtes)

L’histoire
Cette ville est sur le tracé de la route Napoléon. En 1789, Pierre-Châtel appartient au Royaume de France. En 1793, le département de l’Isère est créé. La commune s’appelle Pierre Chatel, fait partie du canton de Saint Théoffrey, dans l’arrondissement de Grenoble. En 1801, Pierre Chatel devient Pierre-Châtel, dans le canton de La Mure, dans l’arrondissement de Grenoble.

La commune de Pierre-Châtel fait partie du canton de La Mure, dans l’arrondissement de Grenoble, dans le département de l’Isère et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Villages environnants

La Festinière (à l’ouest):
Située à 970 m d’altitude, elle doit la croissance de sa population à l’apport de la cité minière «Cité Cordier» créée dans les années 1960. Dans le passé, il y avait une ligne de chemin de fer étroite qui rejoignait le Peychagnard qui permettait d’amener le charbon au quai pour le vendre dans les entrepôts à un endroit appelé «la gare».

Puteville (à l’ouest):
Située à 1010 mètres d’altitude, cette petite ville animée était aussi appelée «petite ville». Situé sur la colline de Creys dominée par Pierre-Percée. Dans la partie sud-est du village une charmante chapelle qui appartient à la famille Beillonjourdan (c’est cette même famille qui a cédé son terrain pour la construction de la chapelle de la Festinière aujourd’hui transformée en salle d’association et restaurant scolaire).

Le Collet (au sud-ouest):
Il est situé en contrebas de la Festinière. Elle se caractérise par la voie ferrée du petit train de Mure qui la traverse en son milieu ce qui fait dire aux habitants qu’ils sont de Collet d’en bas ou Collet d’en haut. La chapelle Saint Jean Baptiste, propriété de la commune, datant de 1784. Elle a été entièrement restaurée par les habitants en 1959. A quelques mètres de cette chapelle se trouvait un château du XVe siècle, dont il ne reste aujourd’hui qu’un souterrain. hui, il est bon de signaler que le plus long tunnel de la voie ferrée de la Mure mène à Collet. Dans la partie sud du hameau se trouvent des zones humides et des marais liés à un étang à poissons “étang de Crey” sur la commune de Susville.

Lespinasse (au nord):
Situé sur le coteau des Creys à 966 mètres d’altitude, ce hameau surplombe le lac de Pierre-Châtel. Très proche de la route Napoléon, c’est la plus au nord de notre ville. Dans le passé, il y avait une exploitation houillère “les mines de Picardon”. Ce charbon était évacué par wagons via la route du Charvet jusqu’à Collet. Plus tard, une importante laiterie a vu le jour jusqu’aux années 1990 où elle a fermé ses portes, puisque ces bâtiments abritent plusieurs petites entreprises et artisans.

Feyteny (à l’ouest):
Située à 949 mètres d’altitude, adossée au coteau de la Rivoire, il y avait à l’époque une église très proche des deux cimetières actuels, Chemin de La Pierre-Percée passant par Ventafo, devant elle une école municipale avec prairies d’une centaine d’élèves tenus par des sœurs.

Ser-Sigaud (au sud-est):
Il est niché à proximité des pentes des Serres entre la Route Napoléon et l’ancienne voie romaine. Chapelle St Barthélémy, construite vers 1580, propriété des habitants de Ser-Sigaud.

Les Bruneaux (à l’est):
Situé à 945 m d’altitude. Elle était habitée par une célèbre famille Arribert-Desjardin, dont beaucoup étaient maires de Pierre-Châtel.

Pérouzat (au sud-est):
Situé à 959 mètres d’altitude, il est à un kilomètre de Pierre-Châtel et très proche de la voie romaine.

Le Mas-Briançon (au sud-ouest):
Située à 906 mètres d’altitude entre la route Napoléon et la départementale 529, elle est la plus proche des zones humides. Ce hameau abritait une illustre famille “Les Allemands de Montrigaud” avec une grande demeure aujourd’hui disparue.

Agriculture
Pierre-Chatel possède neuf exploitations dont six sont gérées par des agriculteurs ayant une activité extérieure en raison de la petite taille de leur exploitation. Dans notre système d’élevage et de polyculture, l’agriculteur joue néanmoins un rôle essentiel dans l’entretien des espaces naturels: alpages, cultures, prairies, taille des haies, durabilité des routes rurales. L’agriculteur anime le paysage.

Fête de la moisson
Ce week-end des 10 et 11 août a été marqué par la Fête des Vendanges. Le samedi soir, un marché fermier a ravi commerçants et visiteurs. le dimanche, de nombreuses activités ont rythmé la journée: messe sous chapiteau, fauchage, battage à la machine à vapeur, démonstrations des métiers d’antan, matériel agricole, animaux de la ferme, danses traditionnelles, fabrication d’associations villageoises, jeux pour enfants et animations.

Patrimoine industriel
Les vestiges des trois puits de mine (mine de Putteville) sont toujours visibles

Les marchés de Pierre-Châtel
Notre marché est solidement implanté depuis plusieurs années et se déroule été comme hiver tous les dimanches matin, sous la halle du marché ou sur la place de la mairie selon les festivités, dans une ambiance très conviviale.

Marché du dimanche
Tous les dimanches matin, les habitants de Pierre-Châtel et des environs se mêlent aux touristes pour découvrir, à travers les stands colorés, des produits de saison et locaux de qualité. Côté gourmand, saucisses, viandes, fromages, miel, fruits et légumes variés; côté artisan, articles de mode et objets de décoration. Sans oublier un large choix de fleurs qui raviront les balcons et jardins!

marché de Noël
Chaque année, de nombreux exposants et artisans viennent proposer leurs produits, tous issus de la production régionale et de la fabrication artisanale (charcuterie, foie gras, viandes, volailles, fromages, pâtisseries, confitures, bijoux et objets de décoration) …. préparez votre repas de Noël. Une crèche vivante, avec de vrais animaux est mise en place pour la journée pour émerveiller petits et grands.

Héritage naturel
La Pierre Percée, un rocher troué qui fait partie des Sept Merveilles du Dauphiné.
Le lac de Pierre-Chatel.
Le Col de la Festinière (964 m).

La Pierre-Percée:
une des sept merveilles du Dauphiné, cette curiosité géologique d’origine glaciaire-lacustre est située à 1220 mètres d’altitude, sur la colline de Creys, à la lisière de la ville de Pierre-Châtel. Ce lambeau de cargneule triasique, composé de silice et de dolomite, a été lentement creusé par dissolution chimique du calcaire, associé à l’origine à ces éléments dans la roche d’origine. Du nord, à une longue distance, l’œil pense apercevoir la silhouette d’un énorme dragon se mordant la queue. De près, l’apparence reste surprenante. L’ouverture est de 5,50 m: la voûte mesure 3 m de haut: le pilier ouest a une circonférence de 26,30 m et se courbe en arcade au n ‘. Du belvédère, on découvre un panorama splendide et saisissant sur la Matheysine, ses montagnes et ses lacs.

Le lac de Pierre-Châtel
Le lac de Pierre-Châtel qui se situe au nord de la commune à 930m d’altitude. Il a une profondeur maximale de 11 m et une superficie de 140 ha. Ce lac de caractère encore très naturel (sauvage) possède une plage commune aménagée pour la baignade, les pique-niques et les balades en famille. Il est privé et appartient ainsi que son château à la famille DE MARLIAVE

Tags: