Esquisse de la robotique

Le plan suivant est fourni à titre d’aperçu et de guide d’actualité en robotique:

La robotique est une branche du génie mécanique, du génie électrique et de l’informatique qui traite de la conception, de la construction, du fonctionnement et de l’application de robots, ainsi que des systèmes informatiques pour leur contrôle, leur retour sensoriel et leur traitement de l’information. Ces technologies traitent de machines automatisées pouvant se substituer à l’homme dans des environnements ou des processus de fabrication dangereux, ou ressemblant à l’homme en apparence, en comportement et / ou en cognition. Beaucoup de robots d’aujourd’hui sont inspirés par la nature et contribuent au domaine de la robotique bio-inspirée.

Le mot “robot” a été présenté au public par l’écrivain tchèque Karel Čapek dans sa pièce de théâtre RUR (Universal Robots) de Rossum, publiée en 1920. Le terme “robotique” a été inventé par Isaac Asimov dans son roman de science-fiction “Liar!”, Publié en 1941. ”

Nature de la robotique
La robotique peut être décrite comme:

Science appliquée – connaissances scientifiques transférées dans un environnement physique.
Une branche de l’informatique –
Une branche du génie électrique –
Une branche du génie mécanique –
Recherche et développement –
Une branche de la technologie –

Branches de la robotique
Contrôle adaptatif – méthode de contrôle utilisée par un contrôleur qui doit s’adapter à un système contrôlé avec des paramètres variables ou initialement incertains. Par exemple, lorsqu’un avion volera, sa masse diminuera lentement en raison de la consommation de carburant; il faut une loi de contrôle qui s’adapte à ces conditions changeantes.
Robotique aérienne – développement de véhicules aériens sans pilote (UAV), communément appelés drones, avions sans pilote humain à bord. Leur vol est contrôlé soit de manière autonome par des ordinateurs de bord, soit par la télécommande d’un pilote au sol ou dans un autre véhicule.
Science Android – cadre interdisciplinaire pour l’étude de l’interaction et de la cognition humaines basé sur le principe qu’un robot très humain (c’est-à-dire un androïde) peut provoquer des réactions sociales dirigées par l’homme chez l’homme.
Anthrobotique – science du développement et de l’étude de robots ressemblant à des êtres humains, en totalité ou en partie.
Intelligence artificielle – l’intelligence des machines et la branche de l’informatique qui vise à la créer.
Réseaux de neurones artificiels – un modèle mathématique inspiré des réseaux de neurones biologiques.
Voiture autonome – un véhicule autonome capable de remplir les capacités de transport humain d’une voiture traditionnelle
Robotique de recherche autonome –
Réseau Bayésien –
BEAM Robotique – un style de robotique qui utilise principalement des circuits analogiques simples à la place d’un microprocesseur afin de produire un design inhabituellement simple (par rapport aux robots mobiles traditionnels) qui exploite la flexibilité pour la robustesse et l’efficacité dans l’exécution de la tâche pour laquelle elle a été conçue.
Robotique basée sur le comportement – branche de la robotique intégrant une IA modulaire ou basée sur le comportement (BBAI).
Robotique bioinspirée – fabrication de robots inspirés des systèmes biologiques. La biomimétrie et la conception bio-inspirée sont parfois confondues. La biomimétrie consiste à copier la nature tandis que la conception bio-inspirée tire les leçons de la nature et crée un mécanisme plus simple et plus efficace que le système observé dans la nature.
Biomimétique – voir Bionique.
Robotique biomorphique – une sous-discipline de la robotique centrée sur l’émulation de la mécanique, des systèmes de capteurs, des structures informatiques et des méthodologies utilisées par les animaux.
La bionique – également connue sous le nom de biomimétique, biognose, biomimétisme ou ingénierie de la créativité bionique est l’application de méthodes et de systèmes biologiques trouvés dans la nature à l’étude et à la conception de systèmes d’ingénierie et de technologies modernes.
Biorobotique – Étude de la fabrication de robots émulant ou simulant des organismes biologiques vivants de manière mécanique ou même chimique.
La robotique en nuage est un domaine de la robotique qui tente d’invoquer des technologies en nuage telles que l’informatique en nuage, le stockage en nuage et d’autres technologies Internet centrées sur les avantages de l’infrastructure convergée et des services partagés pour la robotique.
Robotique cognitive – considère la cognition animale comme un point de départ pour le développement du traitement robotique de l’information, par opposition aux techniques plus traditionnelles de l’intelligence artificielle.
Clustering –
Neuroscience computationnelle – étude du fonctionnement du cerveau en termes de propriétés de traitement de l’information des structures constituant le système nerveux.
Contrôle de robot – une étude de robots de contrôle
Conventions robotiques –
Techniques d’exploration de données –
Degrés de liberté – en mécanique, le degré de liberté d’un système mécanique est le nombre de paramètres indépendants qui définissent sa configuration. C’est le nombre de paramètres qui déterminent l’état d’un système physique et est important pour l’analyse des systèmes de carrosseries en génie mécanique, en génie aéronautique, en robotique et en génie des structures.
Robotique développementale – une méthodologie qui utilise des métaphores du développement neuronal et de la psychologie du développement pour développer l’esprit des robots autonomes
Contrôle numérique – une branche de la théorie du contrôle qui utilise des ordinateurs numériques pour agir en tant que contrôleurs de système.
Traitement d’image numérique – utilisation d’algorithmes informatiques pour effectuer le traitement d’image sur des images numériques.
Réduction de la dimensionnalité – processus de réduction du nombre de variables aléatoires considérées, pouvant être divisé en sélection et extraction d’extraction.
Robotique distribuée –
Contrôle électronique de la stabilité – technologie informatisée qui améliore la sécurité de la stabilité du véhicule en détectant et en réduisant les pertes de traction (patinage).
Calcul évolutif –
Robotique évolutive – une méthodologie qui utilise le calcul évolutif pour développer des contrôleurs pour des robots autonomes
Filtre de Kalman étendu –
Fonctions de distribution flexibles –
Contrôle et régulation du feedback –
Interaction homme-machine – Étude, planification et conception de l’interaction entre les personnes (utilisateurs) et les ordinateurs.
Human robot interaction – étude des interactions entre l’homme et les robots
Les technologies de véhicules intelligents comprennent des dispositifs électroniques, électromécaniques et électromagnétiques, généralement des composants micro-usinés en silicium fonctionnant en association avec des dispositifs contrôlés par ordinateur et des émetteurs-récepteurs radio offrant des fonctions de répétabilité de précision (telles que dans les systèmes d’intelligence artificielle robotique).
Vision par ordinateur –
Vision artificielle –
Cinématique – étude du mouvement, appliquée aux robots. Cela inclut à la fois la conception de liaisons pour effectuer le mouvement, leur puissance, leur contrôle et leur stabilité; ainsi que leur planification, comme choisir une séquence de mouvements pour accomplir une tâche plus large.
Robotique de laboratoire – l’acte d’utiliser des robots dans des laboratoires de biologie ou de chimie
Apprentissage robotique – apprendre à exécuter des tâches telles que l’évitement d’obstacles, le contrôle et diverses autres tâches liées aux mouvements
Interface de manipulation directe – En informatique, la manipulation directe est un style d’interaction homme-ordinateur qui implique une représentation continue des objets d’intérêt, ainsi que des actions et des retours rapides, réversibles et incrémentaux. L’intention est de permettre à un utilisateur de manipuler directement les objets qui lui sont présentés, en utilisant des actions qui correspondent au moins vaguement au monde physique.
Apprentissage multiple –
Microrobotique – un domaine de la robotique miniature, en particulier des robots mobiles ayant des dimensions caractéristiques inférieures à 1 mm
Planification de mouvement – (alias “problème de navigation”, “problème du moteur du piano”) est un terme utilisé en robotique pour décrire en détail une tâche en mouvements discrets.
Contrôle moteur – activités liées au traitement de l’information menées par le système nerveux central qui organisent le système musculo-squelettique afin de créer des mouvements coordonnés et des actions habiles.
Nanorobotique – le domaine technologique émergent qui crée des machines ou des robots dont les composants sont proches de l’échelle d’un nanomètre (10−9 mètres).
Dynamique passive – fait référence au comportement dynamique d’actionneurs, de robots ou d’organismes lorsqu’il ne tire pas son énergie d’une source d’alimentation (par exemple, batteries, carburant, ATP).
Programmation par démonstration – Technique de développement par l’utilisateur final permettant d’apprendre à un ordinateur ou à un robot de nouveaux comportements en démontrant la tâche à transférer directement au lieu de la programmer à l’aide de commandes machine.
Robotique quantique – un sous-domaine de la robotique qui utilise des ordinateurs quantiques pour exécuter des algorithmes de robotique plus rapidement que les ordinateurs numériques.
Prototypage rapide – construction automatique d’objets physiques via la fabrication additive à partir de modèles virtuels dans un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO), en les transformant en minces sections horizontales virtuelles et virtuelles, puis en produisant des couches successives jusqu’à l’achèvement des éléments. En date de juin 2011, utilisé pour la fabrication de modèles, de pièces prototypes et de pièces de qualité production en nombre relativement réduit.
Apprentissage par renforcement – domaine de l’apprentissage automatique en informatique, axé sur la manière dont un agent doit prendre des mesures dans un environnement afin de maximiser la notion de récompense cumulative.
Cinématique robotique – applique la géométrie à l’étude du mouvement des chaînes cinématiques à plusieurs degrés de liberté qui forment la structure de systèmes robotiques.
Locomotion de robot – nom collectif pour les différentes méthodes que les robots utilisent pour se transporter d’un endroit à l’autre.
Programmation robotique –
Cartographie robotique – l’objectif pour un robot autonome de pouvoir construire (ou utiliser) une carte ou un plan d’étage et de s’y localiser
Chirurgie robotique: la chirurgie assistée par ordinateur et la chirurgie assistée par robot sont des termes qui désignent des développements technologiques qui utilisent des systèmes robotiques pour faciliter les procédures chirurgicales.
Chirurgie cardiaque assistée par robot –
Capteurs – (également appelé détecteur) est un convertisseur qui mesure une quantité physique et la convertit en un signal pouvant être lu par un observateur ou par un instrument (aujourd’hui essentiellement électronique).
Localisation et cartographie simultanées – technique utilisée par des robots et des véhicules autonomes pour créer une carte dans un environnement inconnu (sans connaissance préalable) ou pour mettre à jour une carte dans un environnement connu (avec une connaissance préalable d’une carte donnée), tandis que en même temps garder une trace de leur emplacement actuel.
Génie logiciel – application d’une approche systématique, disciplinée et quantifiable à la conception, au développement, à l’exploitation et à la maintenance de logiciels, et à l’étude de ces approches; c’est-à-dire l’application de l’ingénierie au logiciel.
Traitement de la parole – étude des signaux de parole et des méthodes de traitement de ces signaux. Les signaux sont généralement traités sous forme numérique, le traitement de la parole peut donc être considéré comme un cas particulier de traitement du signal numérique, appliqué au signal de la parole. [Clarification nécessaire] Les aspects du traitement de la parole comprennent l’acquisition, la manipulation, le stockage, le transfert et la sortie de signaux de parole numériques.
Machines à vecteurs de support – modèles d’apprentissage supervisé avec algorithmes d’apprentissage associés qui analysent les données et reconnaissent les modèles, utilisés pour la classification et l’analyse de régression.
Robotique en essaim – implique un grand nombre de robots physiques, pour la plupart simples. Leurs actions peuvent chercher à intégrer les comportements émergents observés chez les insectes sociaux (intelligence en essaim).
Robotique de fourmis – Robots d’essaims pouvant communiquer via des marquages, semblables aux fourmis qui pondent et suivent des traces de phéromones.
La téléprésence – fait référence à un ensemble de technologies qui permettent à une personne de se sentir comme si elle était présente, de donner l’apparence d’être présente ou d’avoir un effet, via la télérobotique, dans un endroit autre que leur véritable emplacement.
Robotique omniprésente – Intégration de technologies robotiques à des technologies issues des domaines de l’informatique omniprésente et omniprésente, des réseaux de capteurs et de l’intelligence ambiante.

Champs contributifs
La robotique intègre des aspects de nombreuses disciplines, notamment l’électronique, l’ingénierie, la mécanique, les logiciels et les arts. La conception et le contrôle des robots reposent sur de nombreux domaines de la connaissance, notamment:

Général
Aérospatiale –
La biologie –
Biomécanique –

L’informatique –
Intelligence artificielle –
Linguistique computationnelle –
Cloud computing –
Cybernétique –
Logique modale –

Ingénierie –
Ingénierie acoustique –
Ingénierie automobile –
Ingénieur chimiste –
Technique de contrôle –
Ingénierie électrique –
Ingénierie électronique –
Ingénierie mécanique –
Ingénierie mécatronique –
Ingénierie microélectromécanique –
Nanoingénierie –
Ingénierie optique –
Ingénierie de sécurité –
Génie logiciel –
Télécommunications –

Fiction – La technologie robotique et ses implications sont des thèmes majeurs de la science-fiction et ont inspiré le développement de la robotique et suscité des préoccupations éthiques. Les robots sont décrits dans des nouvelles et des romans, dans des films, des émissions de télévision, des productions théâtrales, des médias sur le Web, des jeux informatiques et des bandes dessinées. Voir la liste des robots et androïdes fictifs.
Film – Voir les robots dans le film.
La littérature – les serviteurs artificiels autonomes fictifs ont une longue histoire dans la culture humaine. Le trope le plus répandu de robots, développant la conscience de soi et se rebellant contre leurs créateurs, ne date que du début du 20ème siècle. Voir Robots dans la littérature.
Les trois lois de la robotique dans la culture populaire

Science militaire –

Psychologie –
Sciences cognitives –
La science du comportement –

Philosophie –
Ethique –

La physique –
Dynamique –
Cinématique –

Domaines d’application – en outre, les domaines contributeurs comprennent le ou les domaines spécifiques pour lesquels un robot particulier est conçu. Une expertise en procédures chirurgicales et en anatomie, par exemple, serait nécessaire pour concevoir des applications de chirurgie robotique.

Domaines connexes
Automatisation du bâtiment –
Automatisation de la maison –
La technologie d’assistance
Robotique en nuage

Domaines connexes
Automatisation du bâtiment –
Automatisation de la maison –
La technologie d’assistance
Robotique en nuage

Des robots

Types de robots
Robots autonomes – robots qui ne sont pas contrôlés par des humains:

Aerobot – robot capable de voler de manière indépendante sur d’autres planètes
Android – robot humanoïde; ressemblant à la forme d’un humain
Automaton – robot automatique à ses débuts, exécutant exactement les mêmes actions, encore et encore
Véhicule autonome – véhicule équipé d’un système de pilote automatique capable de se déplacer d’un point à un autre sans intervention d’un opérateur humain
Ballbot – robot mobile à la stabilité dynamique conçu pour s’équilibrer sur une seule roue sphérique (une balle)
Cyborg – également connu sous le nom d’organisme cybernétique, être à la fois biologique et artificiel (par exemple électronique, mécanique ou robotique)
Robot d’élimination de munitions explosives – robot mobile conçu pour déterminer si un objet contient des explosifs; certains portent des détonateurs qui peuvent être déposés sur l’objet et activés après le retrait du robot
Gynoid – robot humanoïde conçu pour ressembler à une femme
Hexapode (marcheur) – robot de marche à six pattes utilisant une simple locomotion semblable à un insecte
Robot industriel – manipulateur reprogrammable multifonctionnel conçu pour déplacer des matériaux, des pièces, des outils ou des dispositifs spécialisés au moyen de mouvements programmés variables afin d’exécuter diverses tâches.
Imprimante 3D
Robot insecte – petit robot conçu pour imiter les comportements des insectes plutôt que les comportements humains complexes.
Microbot – des robots microscopiques conçus pour pénétrer dans le corps humain et guérir des maladies
Robot militaire – un exosuit capable de fusionner avec son utilisateur pour améliorer sa force, sa vitesse, sa maniabilité, etc.
Robot mobile – robot automoteur et autonome capable de se déplacer sur un parcours non contraint mécaniquement.
Missile de croisière – missile guidé commandé par robot qui transporte une charge explosive.
Robot de divertissement musical – robot créé pour effectuer du divertissement musical en jouant d’un instrument personnalisé ou d’instruments développés par l’homme.
Nanobot – identique à un microbot, mais plus petit. Les composants sont à l’échelle ou à une échelle d’un nanomètre (10−9 mètres).
Robot prothétique – manipulateur programmable ou dispositif remplaçant un membre humain manquant.
Rover – un robot avec des roues conçues pour marcher sur le terrain des autres planètes
Robot de service – machines qui étendent les capacités humaines.
Snakebot – robot ou composant robotique ressemblant à un tentacule ou au coffre d’un éléphant, où de nombreux petits actionneurs sont utilisés pour permettre le mouvement continu et incurvé d’un composant de robot, avec de nombreux degrés de liberté. Ceci est généralement appliqué aux robots à bras de serpent, qui l’utilisent comme un manipulateur flexible. Le snakebot est une application plus rare, où l’ensemble du robot est mobile et ressemble à un serpent, de manière à pouvoir accéder à des espaces étroits.
Robot chirurgical – manipulateur à distance utilisé pour la chirurgie en trou de serrure
Robot de marche – robot capable de se déplacer en marchant. En raison des difficultés d’équilibre, les robots de promenade à deux jambes sont jusqu’à présent rares et la plupart des robots de marche utilisent des allures de marche multi-rangées ressemblant à des insectes.

Par mode de locomotion
Les robots mobiles peuvent être classés par:

L’environnement dans lequel ils voyagent:
Robots terrestres ou domestiques. Ils sont le plus souvent sur roues, mais comprennent également des robots à deux jambes ou plus (humanoïdes, ressemblant à des animaux ou à des insectes).
Les robots aériens sont généralement appelés véhicules aériens sans pilote (UAV).
Les robots sous-marins sont généralement appelés véhicules sous-marins autonomes (AUV).
Des robots polaires conçus pour naviguer dans des environnements glacés et remplis de crevasses

L’appareil qu’ils utilisent pour se déplacer, principalement:
Robot à pattes – jambes de type humain (c.-à-d. Un androïde) ou de type animal
Des pistes
Robot à roues

Composants du robot et caractéristiques de conception
Actionneur – moteur qui traduit les signaux de commande en mouvement mécanique. Les signaux de commande sont généralement électriques mais peuvent, plus rarement, être pneumatiques ou hydrauliques. L’alimentation peut également être l’un de ceux-ci. Il est courant que la commande électrique soit utilisée pour moduler un moteur pneumatique ou hydraulique de grande puissance.
Actionneur linéaire – forme de moteur qui génère directement un mouvement linéaire.
Robot Delta – trépied, utilisé pour construire des manipulateurs à action rapide avec une large plage de mouvements.
Puissance d’entraînement – source d’énergie ou sources pour les actionneurs du robot.
Effecteur terminal – dispositif accessoire ou outil spécialement conçu pour être fixé à la plaque de fixation du poignet ou de l’outil du robot afin de permettre au robot d’exécuter la tâche à laquelle il est destiné. (Exemples: préhenseur, pistolet à soudage par points, pistolet à soudage à l’arc, pistolet à peinture, ou tout autre outil d’application.)
Chaînage direct – processus dans lequel une entité considère les événements ou les données reçues pour adapter intelligemment son comportement.
Haptic – technologie de retour tactile utilisant le sens du toucher de l’opérateur. Parfois aussi appliqué aux manipulateurs de robots avec leur propre sensibilité au toucher.
Hexapode (plate-forme) – plate-forme mobile utilisant six actionneurs linéaires. Souvent utilisés dans les simulateurs de vol et les manèges, ils ont également des applications en tant que manipulateur robotique.
Voir plate-forme Stewart
Hydraulique – contrôle de la force mécanique et du mouvement, générés par l’application d’un liquide sous pression. cf pneumatique.
Filtre de Kalman – technique mathématique permettant d’estimer la valeur d’une mesure par capteur à partir d’une série de valeurs intermittentes et bruitées.
Liaison Klann – Liaison simple pour les robots marcheurs.
Manipulateur – préhenseur. Une «main» robotique.
Manipulateur parallèle – robot articulé ou manipulateur basé sur plusieurs chaînes cinématiques, actionneurs et articulations, en parallèle. cf manipulateur série.
Télémanipulateur – manipulateur sous contrôle humain direct, souvent utilisé pour le travail avec des matières dangereuses.
Manipulateur en série – robot articulé ou manipulateur avec une chaîne d’actionneurs à chaîne unique. cf manipulateur parallèle.
Mise en sourdine – désactivation d’un dispositif de protection à détection de présence pendant une partie du cycle du robot.
Suspension – Tout dispositif de contrôle portable qui permet à un opérateur de contrôler le robot depuis l’enveloppe restreinte (espace) du robot.
Pneumatique – contrôle de la force mécanique et du mouvement, générés par l’application de gaz comprimé. cf hydraulique.
Servo – moteur qui se déplace et maintient une position définie sous commande, plutôt que de se déplacer continuellement
Servomécanisme – dispositif automatique qui utilise un retour négatif de détection d’erreur pour corriger les performances d’un mécanisme
Point de contrôle unique – possibilité d’utiliser le robot de sorte que le démarrage ou le mouvement du robot depuis une source de contrôle ne soit possible qu’à partir de cette source et ne puisse pas être annulé par une autre source
Contrôle de la vitesse lente – mode de contrôle du mouvement du robot dans lequel la vitesse du robot est limitée afin de donner à la personne suffisamment de temps pour annuler le mouvement dangereux ou pour arrêter le robot
Moteur pas à pas
Plate-forme Stewart – plate-forme mobile utilisant six actionneurs linéaires, également connue sous le nom d’hexapode
Architecture de sous-consommation – architecture de robot utilisant une conception modulaire et ascendante commençant par les tâches comportementales les moins complexes
Mode d’apprentissage – Etat de contrôle permettant la génération et le stockage de points de données de position effectués en déplaçant le bras du robot selon un chemin de mouvements prévu

Robots spécifiques
Aura (satellite) – Vaisseau spatial robotisé lancé par la NASA en 2004 pour collecter des données atmosphériques de la Terre
Observatoire à rayons X Chandra – Vaisseau spatial robotisé lancé par la NASA en 1999 pour collecter des données astronomiques
Justin
Robonaut – Projet de développement mené par la NASA pour créer des robots humanoïdes capables d’utiliser des outils spatiaux et de travailler dans des environnements similaires à ceux d’astronautes adaptés
Unimate – le premier robot industriel disponible dans le commerce, de 1961

L’avenir de la robotique
L’avenir de la robotique

Intelligence générale artificielle
Robotique douce
Développement de la robotique et outils de développement
Arduino – plate-forme actuelle de choix pour l’expérimentation robotique à petite échelle et l’informatique physique.
CAO / FAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) – ces systèmes et leurs données peuvent être intégrés à des opérations robotiques.
Salle blanche – environnement peu polluant, comme la poussière, les microbes en suspension dans l’air, les particules d’aérosol et les vapeurs chimiques; souvent utilisé dans l’assemblage de robots.
Studio de développement Microsoft Robotics
Projet de joueur
Système d’exploitation du robot
Gazebo, un simulateur de robotique

Principes robotiques
Intelligence artificielle – intelligence des machines et de la branche de l’informatique qui vise à la créer.
Degrés de liberté: possibilité pour un robot de se déplacer. exprimé en termes de coordonnées cartésiennes (x, y et z) et de mouvements angulaires (lacet, tangage et roulis).
Comportement émergent – comportement résultant compliqué qui émerge de l’opération répétée de comportements sous-jacents simples.
Enveloppe (espace), maximum – volume d’espace englobant les mouvements maximaux conçus de toutes les pièces du robot, y compris l’effecteur final, la pièce et les accessoires.
Humanoïde – ressemblant à un être humain par sa forme, sa fonction ou les deux.
Roboéthique
Trois lois de la robotique – inventé par l’auteur de science-fiction Isaac Asimov, l’une des premières considérations sérieuses de l’éthique et des aspects robopsychologiques de la robotique.
Point de centre de l’outil (TCP) – origine du système de coordonnées de l’outil.
Uncanny Valley – hypothèse à un point où le comportement et l’apparence du robot humanoïde est si proche de celui de l’homme, sans être suffisamment précis ni suffisamment détaillé pour susciter un sentiment de répulsion.

Concours de robotique
Concours de robot

Olympiade Nationale ElectroniX
ABU Robocon
MEILLEURE Robotique
Botball
DARPA Grand Challenge – concours de prix pour les véhicules autonomes américains, financé par la Defence Advanced Research Projects Agency, la plus importante organisation de recherche du département de la Défense des États-Unis.

DARPA Robotics Challenge – concours de prix financé par l’Agence de projets de recherche avancée de la Défense des États-Unis. Organisé de 2012 à 2014, il vise à développer des robots terrestres semi-autonomes pouvant effectuer “des tâches complexes dans des environnements dangereux, dégradés et conçus par l’homme.”
Besoins initiaux
Conduire un véhicule utilitaire sur le site
Voyage démonté à travers les décombres
Retirer les débris bloquant une entrée
Ouvrez une porte et entrez dans un bâtiment
Monter une échelle industrielle et traverser une passerelle industrielle
Utiliser un outil pour percer un panneau de béton
Localiser et fermer une vanne près d’un tuyau qui fuit
Connecter un tuyau d’incendie à un tuyau d’évacuation et ouvrir une vanne

Les équipes se qualifiant pour la finale
SCHAFT
Robotique IHMC
Sauvetage tartan
MIT
RoboSimian
Équipe TRACLabs
WRECS
TROOPER

Defcon Robot Contest
Concours annuel Robo-Climb Duke
Eurobot
Essai européen de robot terrestre
FIRST Junior Lego League
FIRST Lego League
Premier concours de robotique
FIRST Tech Challenge
Concours International de Robotique Aérienne
Micromouse
Concours national de robotique en génie
RoboCup
Robofest
RoboGames
RoboSub
Robotique étudiante
Défi UAV Outback
Olympiades mondiales de robot