Meyzieu, métropole de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Meyzieu est une commune française située dans la partie nord-est de la métropole de Lyon, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec une zone industrielle de 210 hectares et la réalisation de nombreux programmes de logements, la commune connaît un développement démographique et économique accompagné notamment de la construction de nombreux équipements publics. Meyzieu s’impose désormais comme un pôle central de l’est de Lyon. Avec une zone industrielle en plein essor de 210 hectares et la réalisation de nombreux programmes de logement, la commune connaît un développement démographique et économique sans précédent, qui se traduit notamment par la réalisation de nombreux grands projets de développement.

Le cadre de vie agréable de Meyzieu, propice à une vie de famille épanouie et à ses nombreux loisirs bien sûr! Avec au nord-ouet de la ville le Grand Large, un plan d’eau de 160 hectares très apprécié des amateurs de voile, pêcheurs et sportifs, et le centre aquatique “Les Vagues”, une installation d’exception proposant diverses activités aquatiques (dont la plongée sous-marine) , la ville a des attractions évidentes. Meyzieu vit également toute l’année au rythme des événements culturels et sportifs qui animent la ville.

Meyzieu bénéficie d’une situation géographique idéale.A environ 10 km de Lyon, dans la banlieue Est, Meyzieu se situe dans l’est de Lyon, au carrefour des départements du Rhône, de l’Isère et de l’Ain, la commune est accessible par de nombreux modes de transports, dont le tramway T3 et la ligne Rhônexpress qui relie la gare Lyon-Part-Dieu à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry via Meyzieu à partir d’août 2010.

L’histoire
Meyzieu reste longtemps un humble village et ce n’est qu’au milieu du x20e siècle que la ville s’impose comme la porte au nord-est de Lyon.

A la source du village: un château
L’origine de Meyzieu remonte au village de Bardieu situé dans le pays de Velin, autour d’une source celtique bienfaisante et prétexte d’établissements gallo-romains et médiévaux. Au xi e siècle, l’un des premiers seigneurs féodaux dresse un château sur un tertre près de Bardieu et demande aux seigneurs de Chandieu d’assurer leur protection. Les habitants s’installent donc au pied de cet édifice, qui leur fournit un refuge, et une église paroissiale est construite. C’est alors un nouveau village qui se forme et qui correspond aux fondations de Meyzieu aujourd’hui.

Au XIe siècle, l’un des premiers seigneurs féodaux fit construire un château sur une motte près de Bardieu et demanda aux seigneurs de Chandieu d’en assurer la protection. Les habitants s’installent donc au pied de cet édifice, qui leur offre un refuge, et une église paroissiale est construite. C’est alors un nouveau village qui se forme et qui correspond aux fondations de Meyzieu aujourd’hui.

La place forte est une possession du Comte de Savoie Amédée V. Elle passe à l’issue de la paix signée en l’église de Villard-Benoît, le 10 juin 1314, au Dauphin Jean II de Viennois.

Au 14ème siècle, le village et le château de Meyzieu entrent dans le royaume de France après l’acquisition de la Dauphine en 1349 et le traité de Paris en 1355. A partir de 1374, le village est soumis successivement à de nouveaux seigneurs. Parmi eux, Pierre de Tardes, écuyer de Louis XII, accueille François Ier chez lui en 1536. Henri II séjourne également à Meyzieu en 1548. De nombreux propriétaires se succèdent alors par héritage ou par ventes.

Meyzieu au XVIIIe siècle: un village agricole devenu chef-lieu du canton
Au XVIIIe siècle, Meyzieu était un village rural, où l’on cultivait le «sarrasin» (c’est-à-dire le sarrasin), l’avoine, le seigle, le chanvre pour cordage, et où l’on cultivait le mûrier pour les vers à soie. Le dernier seigneur de Meyzieu, Louis de Leusse s’illustre également avec la culture de la pomme de terre dans le quartier Mathiolan, bien avant les initiatives de Parmentier. Mais après le 14 juillet 1789, la “Grande Peur” éclate en Dauphiné. Le château de Pusignan incendié le 28 juillet et des pillards commencent à saccager celui de Meyzieu avant d’être mis en fuite.

En 1790, Vincent Quinon devient le premier maire de Meyzieu. Il installe sa mairie louée, à l’angle de la rue Louis Saulnier et de la rue de la République. C’est à la cure qu’il tenait alors ses réunions municipales. Meyzieu devient ainsi une commune du département de l’Isère et chef-lieu du canton. Une mairie représentative de sa promotion administrative a alors été construite sur l’actuelle place du Général de Gaulle.

En 1793, le propriétaire du château de l’époque, le marquis de Leusse, est guillotiné à Lyon malgré ses initiatives philanthropiques dans la ville. Le château est ensuite vendu en propriété nationale. Plusieurs acquéreurs se succèdent, dont les frères Vachon, avant que Madame la Marquise Le Clerc de la Verpillère n’hérite du domaine.

La révolution industrielle
A la fin du XVIIIe siècle, la ville s’ouvre aux relations commerciales grâce à la construction du premier pont Morand, qui ouvre la voie aux relations avec la cité de la soie.

Le développement de la ville se poursuit au XIXe siècle, grâce au chemin de fer inauguré en 1881, à la construction du canal de Jonage en 1895, puis du tramway en 1910. En 1893, le Fort de Meyzieu est construit sur le site de la source Bardieu . Cependant, jusqu’aux années 1920/1930, l’activité dominante de la commune resta agricole, avant que l’est de Lyon ne s’industrialise avec la chimie notamment.

Le château, devenu maison de retraite, a vu sa dernière tour s’effondrer le 27 février 1950, par une journée très venteuse. En raison des nombreuses transformations effectuées au cours des siècles, il est aujourd’hui méconnaissable.

Le boom démographique et l’attachement au département du Rhône
Jusqu’en 1950, la population majolane comptait environ 2200 habitants avant de décoller dans les années 1960 et 1970. De grands complexes urbains tels que Les Plantées ont ensuite été construits dans la ville pour accueillir les rapatriés d’Afrique du Nord.

La délocalisation des industries lyonnaises à la recherche d’espace sert de moteur à une urbanisation accélérée et le paysage s’organise autour de grands pôles d’activités. Mais contrairement à des villes comme Bron ou Vaulx-en-Velin, l’expansion démographique se traduit davantage à Meyzieu par le développement de l’habitat individuel que collectif.

L’agglomération lyonnaise, à cheval sur trois départements (Isère, Rhône et Loire), devient difficile à gérer. A plusieurs reprises, les cantons bordant le Rhône sont donc rattachés au département du Rhône.

C’est le cas de Meyzieu le 29 décembre 1967. En 1969, la ville devient membre de la communauté urbaine de Lyon (Lyon Métropole depuis le 1er janvier 2015).

Avec l’explosion de l’habitat périurbain, Meyzieu attire alors de nouvelles couches sociales, à la recherche d’un mode de vie plus convivial, et passe de 19505 habitants en 1975 à 29097 en 2006 puis à 32225 habitants en 2016.

Meyzieu au 21ème siècle
La ville s’impose désormais comme un pôle important de l’agglomération lyonnaise. En raison de son développement démographique et économique, de nombreux équipements publics voient le jour pour répondre à la demande de nouveaux résidents. Indécembre 2006, l’arrivée du tramway T3 contribue au développement de la ville en offrant un accès direct à la gare de la Part-Dieu en 22 minutes. Aout 2010, ce développement se poursuit avec la mise en service du tramway Rhônexpress, qui relie la ville à l’aéroport Saint-Exupéry en moins de 15 minutes.

Enfin, côté loisirs, la ville possède le Grand Large, vaste déversoir de 150 hectares du canal de Jonage, et le centre aquatique des Vagues.

Le Grand Lyon disparaît le 1er janvier 2015 et laisse place à la collectivité de la métropole lyonnaise. La commune quitte ainsi le département du Rhône.

Héritage historique
Grand-Large réservoir, qui constitue un atout considérable pour l’environnement et la qualité de vie.
Fort de Meyzieu, entouré d’un parc
Église Saint-Sébastien
Ancienne chapelle du château féodal

Espace culturel
Meyzieu propose une offre culturelle riche et variée pour tous les publics:

avec la saison culturelle annuelle, des spectacles éclectiques et de qualité ont lieu à L’Espace Jean Poperen, une salle spacieuse et confortable pouvant accueillir jusqu’à 1 200 spectateurs;
la médiathèque, centre culturel majolan par excellence, propose une programmation pour tous les publics et les jeunes;
le conservatoire de musique et d’art dramatique de Meyzieu propose tout au long de l’année de nombreux concerts de qualité ouverts à tous, notamment à l’occasion du festival de musique et du printemps musical qui donne lieu pendant une semaine à plusieurs concerts, professionnels ou étudiants;
le cinéma “Ciné Meyzieu” vous permet de profiter des derniers films et cinéma art house dans trois salles confortables et bien équipées.

Espace Jean Poperen
Créé en 1989, l’Espace Jean Poperen (EJP) accueille les spectacles de la saison culturelle et les activités de la ville, mais aussi de nombreux événements associatifs (spectacles, expositions, danse…). Des installations techniques de pointe et fonctionnelles permettent d’offrir au public des performances sonores et visuelles d’une grande qualité.

La médiathèque municipale
Avec plus de 65 000 livres disponibles, des livres traditionnels aux CD et DVD, en passant par les livres numériques et les applications pour tablettes, la Médiathèque possède une large collection ouverte à tous les horizons. Il organise également de nombreux ateliers (multimédia, lecture, jeunesse …) et propose tout au long de l’année une programmation culturelle riche et variée pour petits et grands: musique, contes, théâtre, conférences … Tout ce dont vous avez besoin pour éveiller vos sens. .

Conservatoire de musique et d’art dramatique
Ouvert à tous (enfants à partir de 4 ans, adolescents ou adultes, débutants ou confirmés), le conservatoire aborde toutes les esthétiques. Centrés sur les pratiques d’ensemble, différents cours intègrent l’instrument ou la voix, apprennent le langage musical, l’invention et la rencontre avec le public. Le conservatoire municipal de musique et d’art dramatique de Meyzieu propose une formation artistique de qualité. Une de ses particularités est de proposer de nombreux ensembles musicaux permettant d’approcher en groupes des répertoires très variés (classiques, jazz, musiques actuelles …). Le conservatoire est également ouvert sur l’extérieur et brille dans la ville à travers des concerts et des partenariats avec différentes structures (écoles, structures de la petite enfance, maisons de retraite, maisons Aralis, centres sociaux, etc.). Elle intervient également au-delà du territoire de la commune,

La salle des fêtes
Un espace prêt à accueillir des événements associatifs, des spectacles de saison pour le jeune public, des expositions … La salle des fêtes peut désormais accueillir 250 personnes pour une soirée dansante avec ou sans repas (contre 180 auparavant), 320 personnes pour un spectacle vivant ou 300 personnes pour une loterie ou une assemblée générale. Les capacités des annexes de stockage ont également été étendues dans le sens d’une meilleure fonctionnalité. Les aménagements réalisés permettent également de réutiliser le balcon, d’avoir un coin bar plus adapté et une cuisine rénovée, d’offrir une meilleure profondeur à la pièce grâce à l’élimination du faux plafond, ou de profiter d’un éclairage amélioré et de la possibilité d’installations sonores plus efficaces grâce à une salle de contrôle entièrement rénovée. L’intérieur et l’extérieur du bâtiment ont également fait l’objet d’une rénovation complète (murs,

La Maison de l’Association Simone André
Ouverte en 2005, la Maison des associations Simone André accueille des rencontres d’associations locales. Ce bâtiment du centre-ville est équipé de plusieurs bureaux, salles de réunion et d’exposition, ainsi que d’une salle de conférence entièrement équipée. D’une superficie totale d’environ 1000 m 2, le bâtiment comporte trois niveaux accessibles au public par ascenseur et escaliers. Les personnes handicapées peuvent facilement accéder au bâtiment grâce à une rampe située du côté extérieur.

Ciné-Meyzieu
Profitez des derniers films sortis et du cinéma d’art et essai dans trois salles confortables équipées en numérique et en 3D. Le cinéma favorise le développement du cinéma d’art et essai dans la ville et propose les derniers films sortis dans des salles climatisées, accessibles aux personnes handicapées et équipées d’une boucle sonore pour les malentendants. Grâce au soutien financier de la ville, les prix sont très attractifs par rapport aux autres théâtres de la région lyonnaise. Le cinéma est également co-organisateur de deux temps forts à Meyzieu, le panorama du cinéma européen et Festimaj, et participe à diverses manifestations cinématographiques comme la Fête du cinéma.

Événements et festivités
Différentes manifestations sont proposées toute l’année par des associations culturelles locales, en partenariat avec la Ville: Panorama du cinéma européen, festival Cour et Jardin (théâtre), Festimaj (films scolaires) …
Les Oniriques, un festival de littératures imaginaires organisé par la médiathèque a lieu tous les deux ans, depuis mars 2013.

Espaces verts
Meyzieu dispose d’un cadre de vie agréable:

de nombreux espaces verts sont accessibles au public, dont le Parc République, un espace de détente de 2,7 hectares situé au cœur de la ville;
le Grand Large, plan d’eau de 160 hectares situé à Meyzieu, ouvert à la navigation de plaisance;
le grand parc de Miribel-Jonage, situé à environ 10 minutes de Meyzieu, propose de nombreuses activités dans un cadre naturel préservé: sentiers de randonnées pédestres et VTT, plages, golf, tennis, découverte de la faune et de la flore …

En 2014, la commune a obtenu le niveau «deux fleurs» au concours des villes et villages fleuris. Les nombreux espaces verts entretenus par la Ville et les actions menées en faveur du développement durable ont permis à la Ville d’obtenir une seconde fleur au concours national des villes fleuries, à l’automne 2009.

Le Grand Large Lake
Le Grand Large est un plan d’eau de 160 hectares. Dans un cadre naturel unique, il vous permet de pratiquer diverses activités de loisirs et de détente. Ainsi, il est très apprécié des amateurs de voile, pêcheurs et sportifs. Le parc de 2,5 hectares situé en bordure du bassin du Grand Large, offre un agréable espace de détente ombragé et bucolique, idéal pour les pique-niques en famille. Venez flâner sur la promenade Herbens ou pratiquer l’une des nombreuses activités proposées par la base nautique municipale. Les berges du Grand Large ont tout à offrir: un écrin de verdure, des espaces de jeux et de détente, des animations, des animaux à observer, un plan d’eau calme et vivant.

Parc de la République
Allées arborées, aire de jeux, fontaine, théâtre en plein air… Le parc de la République est un véritable havre de détente, au cœur de la ville. Il se partage entre jardin, allée et espace boisé laissé à l’état naturel. Le parc de la République est un espace de détente de 2,7 hectares situé au cœur de la ville, entre la rue de la République, la rue Jean Jaurès et la rue Jean-Louis Barrault. Promenez-vous le long des sentiers bordés d’arbres, emmenez vos enfants jouer dans un espace spécialement aménagé, écoutez le doux clapotis des jets d’eau de la fontaine, ou encore profitez du théâtre verdoyant où sont organisées diverses animations festives.

Le parc de la République est l’un des 16 sites régionaux sélectionnés pour le programme Urbanbees, qui vise à protéger les abeilles sauvages en milieu urbain. Ainsi, 3 hôtels ont été créés pour accueillir les femmes productrices de miel. De plus, une maison en bois perchée entre les arbres a pris place dans le parc. Sa vocation est d’accueillir les pigeons de la Ville, attirés par les graines et l’eau mise à disposition. L’objectif de cette installation est de contrôler la procréation de ces oiseaux et de limiter les nuisances dont ils sont responsables.

Le parc du fort
Situé sur les hauteurs de Meyzieu, route d’Azieu, le parc du fort est un espace naturel et boisé de 11,5 hectares pour vos balades et activités sportives. Il dispose de nombreux sentiers, d’un terrain de basket, d’un mur d’escalade et d’un parcours de santé avec cinq équipements à disposition des marcheurs. Un écrin de verdure préservé pour flâner au cœur de la nature.

La forêt du prêtre
A deux pas du centre-ville, découvrez cet espace boisé pour une balade rafraîchissante à l’ombre d’arbres majestueux. Attenant à l’église Saint-Sébastien, place du 11 novembre 1918, le bois du curé accueille les promeneurs pour une balade sur les hauteurs de Meyzieu. Le parc qui entoure l’ancienne maison de retraite Majolane abrite de jolis sentiers de balades à l’ombre d’arbres centenaires. Sur certains d’entre eux, vous aurez peut-être la chance d’observer les mésanges venir se ressourcer sur l’un des nombreux nichoirs installés dans le parc.

Tags: