Logement en Azerbaïdjan

Le logement en Azerbaïdjan se caractérise par des taux élevés de propriété privée. La construction dans l’industrie du logement a commencé à s’améliorer depuis la fin des années 1990, à la suite du décret présidentiel de 1997, qui a éliminé le monopole de l’État sur le secteur de la construction.

Le secteur du logement en Azerbaïdjan est l’un des secteurs de l’économie dont l’objectif principal et global est de fournir un espace résidentiel aux citoyens de la République d’Azerbaïdjan. Cette branche de l’économie est étroitement liée au secteur de la construction du pays.

Histoire
Après l’indépendance de l’Azerbaïdjan en 1991, le pays a connu une crise dans tous les secteurs de l’économie. Le secteur de la construction a également souffert pendant ces années, l’écart entre le nombre prévu de logements et les besoins de la population ayant augmenté. Ainsi, si, en 1990, 2848 000 mètres carrés de bâtiments résidentiels étaient mis en service, en 1996, ces indicateurs ont diminué de 5,3 fois ou jusqu’à 536 000 mètres carrés. La même année, la sécurité moyenne de chaque citoyen était de 12,2 mètres carrés, ce qui était inférieur aux États-Unis et à l’Europe.

Avant 1993, le Ministère du logement et des services communaux de la République d’Azerbaïdjan s’occupait des questions de logement et de politique. En mai de la même année, ce ministère a été transformé en Comité du logement et des services communaux du Cabinet des ministres de la République d’Azerbaïdjan. Le comité a été liquidé et ses fonctions ont été transférées au Comité d’État pour la construction et l’architecture en 2001. Il a été aboli en 2006 et en février 2006, au lieu de l’ancienne agence, le Comité d’État pour la construction et l’architecture de la ville a été créé. , où 135 employés à temps plein ont travaillé.

Le Comité d’Etat pour les biens de la République d’Azerbaïdjan a été créé conformément au décret du Président de la République d’Azerbaïdjan du 19 mai 2009. Le Comité est l’organe exécutif central chargé de la politique et de la réglementation la privatisation et est également responsable d’attirer des investissements, de surveiller l’utilisation et la protection des terres, ainsi que de l’enregistrement de l’État et du cadastre immobilier en Azerbaïdjan.

Le décret du Président de la République d’Azerbaïdjan n ° 858 relatif à la création de l’Office national de la construction de logements sous la présidence de la République d’Azerbaïdjan s’est poursuivi. Cette agence est responsable de la construction de maisons d’habitation pour répondre aux besoins des citoyens, du respect de leurs normes environnementales, de l’organisation et de l’amélioration de la gestion de la construction.

Types de logement
Deux types de résidences prédominent en Azerbaïdjan: la maison unifamiliale et le multi-résidentiel. Parmi les autres types de logements, citons les dortoirs, les appartements collectifs et les maisons de vacances. Le parc de logements de l’Azerbaïdjan est divisé en 2 groupes existants et construits récemment. Les maisons existantes sont également classées selon la période de leur construction:

Les logements construits avant les années 1920 – ils sont situés principalement dans les parties historiques des villes. Ce type de propriétés nécessite des travaux de reconstruction et de rénovation afin de répondre aux normes d’habitation actuelles;
Les logements construits avant la Seconde Guerre mondiale – en 1920-1940 – se situent principalement dans les zones rurales. Les cuisines et les salles de bains de ce type de maisons construites dans les zones urbaines sont partagées.
Des logements construits après la Seconde Guerre mondiale – dans les années 1960, la construction de maisons préfabriquées a augmenté et de nouveaux quartiers devaient être construits avec ce type de maisons.
Biens immobiliers construits après l’obtention de l’indépendance. En raison de la situation socioéconomique et politique du pays, la construction de logements a diminué dans les années 90. Pendant cette période, les propriétés privées de type cottage ont été construites principalement. La construction de complexes multifamiliaux dans les grandes villes s’est généralisée après 2000.

Construction de logements
Le secteur de la construction du pays s’est considérablement amélioré alors que l’économie du pays se développait au début des années 2000. Au départ, le processus de construction se déroulait rapidement dans les centres-villes et les zones touristiques du pays. Le secteur du logement est devenu l’un des principaux éléments du développement économique de l’Azerbaïdjan. La demande croissante de nouveaux logements modernes nécessite le développement d’immeubles à appartements à plusieurs étages. En conséquence, de nombreuses entreprises privées construisant des immeubles à appartements ont été créées et sont devenues le principal fournisseur de bâtiments commerciaux. Les nouveaux projets pour les bâtiments résidentiels et non résidentiels ont augmenté. En 2003, la construction résidentielle a connu une croissance de 803 000 mètres carrés en 2002 à 1339 millions de mètres carrés dans la construction de maisons neuves. Le chiffre moyen pour 2003-2008 était de 1 million de mètres carrés.

L’économie de l’Azerbaïdjan s’étant développée au début des années 2000, cela a également eu un effet positif sur le secteur de la construction du pays. Initialement, le processus de construction ne s’est développé que dans les zones urbaines et touristiques du pays. Le secteur du logement est devenu l’une des principales composantes du développement économique de l’Azerbaïdjan. La demande croissante de nouveaux logements modernes nécessitait la construction d’immeubles à plusieurs étages. En conséquence, des sociétés privées et publiques ont commencé à se former, qui ont ensuite commencé à construire des bâtiments commerciaux. Le nombre de nouveaux projets de bâtiments résidentiels et non résidentiels a augmenté. En 2003, le nombre de nouvelles structures de bâtiments est passé de 803 000 mètres carrés en 2002 à 1339 milliers de mètres carrés. La moyenne pour 2003-2008 était de 1 million de mètres carrés.

Organismes gouvernementaux
La réglementation et les normes de construction doivent être modifiées après que l’Azerbaïdjan a recouvré son indépendance, car elles étaient auparavant appliquées dans toute l’URSS sans être adaptées aux conditions locales. Par conséquent, plusieurs mesures ont été prises pour résoudre ce problème. Le ministère du Logement et des Services communaux de la République d’Azerbaïdjan gérait les problèmes de logement avant 1993. Le ministère a ensuite été transformé en comité du logement et des services communaux du Cabinet des ministres de l’Azerbaïdjan en mai 1993. Le comité a été éliminé et ses fonctions ont été transférées au Comité d’Etat pour la construction et l’architecture en 2001. Il a été aboli en 2006 et le Comité d’Etat pour la construction de la ville et l’architecture a été créé en février 2006 à la place de l’agence précédente. Situations d’urgence a été créé le 29 décembre 2006.

Le Comité d’Etat sur les questions de propriété de la République d’Azerbaïdjan a été créé conformément au décret du président de la République d’Azerbaïdjan du 19 mai 2009. Il est l’organe exécutif central chargé de la mise en œuvre de la politique et de la réglementation la privatisation, ainsi que la responsabilité des investissements, du contrôle de l’utilisation et de la protection des terres et de l’enregistrement de l’état et du cadastre des biens immobiliers en Azerbaïdjan.

Privatisation
Afin de promouvoir la propriété privée, le gouvernement azerbaïdjanais a adopté en 1993 la loi sur la privatisation de l’immeuble, le programme national de privatisation de la République d’Azerbaïdjan pour 1995-1998 et le deuxième programme national de privatisation des biens publics dans le pays. République d’Azerbaïdjan en 2000. Le taux de privatisation est passé à 85% de l’ensemble du parc de logements jusqu’en 2010. Par rapport au début des années 90, le processus de privatisation est désormais stable. Cette loi a simplifié le processus de privatisation des appartements et a supprimé l’obligation de payer la valeur nominale de la maison pour la privatisation.

Logement social
La politique sociale du gouvernement se concentrait principalement sur les problèmes de logement de certains groupes vulnérables, tels que les réfugiés, les personnes déplacées, les handicapés ou les blessés. Plusieurs organismes gouvernementaux traitent de cette question, notamment le Comité d’État chargé des questions relatives aux réfugiés et aux personnes déplacées, le Ministère de la protection sociale et le Fonds hypothécaire.

Le Comité d’Etat pour les questions relatives aux réfugiés et aux personnes déplacées s’occupe des problèmes de logement de certains groupes vulnérables, en particulier des déplacés internes, dont 603251 (120650 familles) en 2009. La plupart des PDI vivent dans environ 360 centres collectifs de Bakou et Sumgayit. Ces centres collectifs sont généralement surpeuplés et ne répondent pas aux besoins des personnes qui y vivent, car il existe des problèmes de cuisine et de salles de bains individuelles. C’est pourquoi; Le gouvernement a commencé à établir de nouvelles colonies de peuplement pour les personnes déplacées depuis 2000. Plus de 17 000 familles de personnes déplacées ont reçu des maisons dans 61 nouvelles colonies entre 2004 et 2008.

Les personnes blessées lors du conflit avec l’Arménie, soutenues par le gouvernement, ont également reçu des appartements dans des immeubles résidentiels multifamiliaux ou des maisons de type cottage séparées.

En outre, le gouvernement encourage l’enseignement dans les zones rurales afin de combler le fossé existant entre les instituteurs de ces régions. Les petites maisons ont été construites dans le cadre de programmes spécifiques pour les enseignants.

Il existe également un processus continu pour aider les jeunes familles qui ont besoin de meilleures conditions de vie. Afin de couvrir ce problème, une section spécifique intitulée “L’amélioration des conditions de vie des jeunes familles” a été créée dans le programme national dans le secteur de la démographie et du développement de la population approuvé par le Président de l’Azerbaïdjan en 2004. Selon ce programme, des institutions ont été définies afin de créer un système de prêts à prix réduits pour améliorer les conditions de vie des jeunes familles dans le besoin.

Fonds hypothécaire de la Banque nationale d’Azerbaïdjan, créé par décret du président pour développer les conditions de vie de la population, créer un mécanisme de financement du logement plus efficace, a commencé à gérer le processus d’allocation des prêts depuis 2005. à des groupes spécifiques.

Logement d’entreprise
Quelques entreprises azerbaïdjanaises ont leur propre immeuble pour les employés dans le besoin. Par exemple, SOCAR a créé la coopérative de construction de logements “Neftchi” en 2010 afin d’améliorer les conditions de logement de ses employés. L’adhésion à cette coopérative est effectuée sur la base des applications des employés qui se sont inscrits dans le système de logement SOCAR. SOCAR rembourse une partie du coût de la maison, et le reste est payé par l’employé à la coopérative. La coopérative “Neftchi” construit également de nouveaux bâtiments résidentiels, l’un des bâtiments ayant été mis en service en 2016 dans le district de Khatai à Bakou. .

Le ministère des Communications et des Technologies de l’information et l’Azerbaïdjan Railways CJSC ont également fourni des maisons à leurs employés.

Le logement abordable
L’Agence d’État pour la construction de logements du Président de la République d’Azerbaïdjan a été créée le 11 avril 2016 conformément au décret n ° 858 afin de répondre aux exigences des citoyens en matière de logement, d’améliorer leurs conditions de vie et de construire des logements multifamiliaux. En outre, “MIDA” LLC a été créée par l’Agence nationale pour la construction de logements afin de promouvoir la construction d’immeubles résidentiels à plusieurs étages dans le pays et de garantir que les citoyens bénéficient de ventes d’appartements subventionnées et d’utiliser efficacement les fonds alloués à la construction. de bâtiments résidentiels à plusieurs étages.

Projets
Complexe résidentiel de Yasamal – le premier projet de l’Agence nationale pour la construction de logements prévoit la construction de 29 appartements multifamiliaux avec 1843 appartements sur une superficie de 11,6 ha dans le district de Yasamal, à Bakou. Le processus de construction du premier bâtiment du complexe a débuté en décembre 2016 et sa mise en service est prévue pour l’été 2018.
Complexe résidentiel de Hovsan – En février 2017, une zone de 20 ha dans la région de Surakhani à Bakou a été affectée à la construction d’appartements multifamiliaux sur la base du décret du Cabinet des ministres. Le processus de construction de la première auberge a commencé le 24 décembre 2017.

Utilitaires
Les gouvernements locaux sont responsables de la fourniture des services publics dans les bâtiments. Les fournisseurs d’électricité, de gaz et d’assainissement sont des sociétés d’État, tandis que la gestion des déchets est assurée par des entreprises publiques ou privées. Afin d’améliorer la qualité des services publics, la Banque asiatique de développement et la Banque mondiale ont fourni des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Les maisons des gens
L’étude des habitations populaires permet d’éclairer la vie historique, culturelle, sociale et quotidienne des habitants de l’Azerbaïdjan. Si vous classifiez des habitations folkloriques, vous pouvez obtenir les types suivants:

Classification du matériau de construction – les maisons pourraient être construites à partir de plantes différentes, telles que la canne, le roseau ou des brindilles, des planches et du bois de chauffage. De plus, les maisons étaient construites en brique, en pierre, en argile ou à partir de leurs combinaisons.
Classification par la forme de chevauchement, pignon, couvert d ‘arches, voûté ou plat et en terre.
Classification par le nombre d’étages (hauteur du sol) – un étage, deux étages, abris et grottes.
Classification de l’emplacement des pièces dans l’habitation – rangée simple, double rangée, avec balcon, etc.
Classification de la structure et de la forme de la maison – ronde, carrée ou ovale, en forme de U, en forme de L, en forme de T.
Les logements pourraient également être saisonniers, permanents, portables et insupportables.

Fonds de logement
Le parc de logements est appelé l’ensemble des locaux résidentiels sur le territoire de l’Azerbaïdjan. Les locaux résidentiels peuvent être des bâtiments résidentiels ou leurs parties, appartements ou parties de ceux-ci et des pièces. Le parc de logements est divisé en trois parties en ce qui concerne la forme de propriété: les personnes physiques ou morales privées et privées – publiques et municipales.

Le parc de logements peut être divisé en plusieurs composants en fonction de la période de construction:

Maisons d’habitation construites avant 1920 – ces habitations couvrent le territoire historiquement important des villes et doivent être réparées et reconstruites pour répondre aux normes modernes.
Bâtiments résidentiels construits entre 1920 et 1940 – en règle générale, ces maisons étaient construites à la campagne.
Maisons d’habitation construites après la seconde guerre mondiale. Dans les années 60 du 20ème siècle, la construction massive de locaux résidentiels a commencé. Au cours de cette période, principalement, les «Khrouchtchev» ont été construits – des maisons à grands panneaux composées de plusieurs appartements, destinées à répondre aux besoins de la population. Les maisons d’habitation de ce plan ne répondent pas non plus aux normes de la construction moderne et nécessitent une reconstruction.
Maisons d’habitation construites après l’indépendance de l’Azerbaïdjan. Au cours de cette période, la «construction d’entreprise» a gagné une popularité particulière.
Entre 1994 et 2014, le stock total de logements a augmenté de 30%. Selon le Comité d’Etat sur les statistiques de l’Azerbaïdjan, le parc de logements pour 2014 était de 166 millions de mètres carrés. Parmi ceux-ci, environ 93% appartiennent à des intérêts privés, soit plus qu’en 2006, où 85% du parc de logements étaient des propriétés privées. Les indicateurs de mètres carrés par habitant ont également augmenté de 18 mètres carrés en 2014, contre 12 mètres carrés en 1996.