Salle de Dior, Ungaro, Kenzō et Lacroix, Musée de la chaussure de la Villa Foscarini Rossi

Le Musée présente plus de 1500 exemples de chaussures de luxe pour femmes, datant de 1947 à nos jours. Les modèles ont été conçus et produits par Rossimoda pour les designers internationaux les plus prestigieux. Une précieuse collection de chaussures vénitiennes du XIXe siècle est également exposée. L’exposition retrace les progrès de l’entreprise au fil des ans, témoignant des compétences et des connaissances locales du quartier de la cordonnerie Riviera del Brenta.

La collection Christian Dior
Travail occasionnel, de 1960 à 1963.

Christian Dior est né à Granville en 1905. Tailleur et styliste de la plus haute couture française, il est devenu célèbre pour le New Look qui, le 12 février 1947, l’a rendu célèbre dans le monde entier en une seule journée. Pour décider de son sort, c’est la rencontre avec Marcel Boussac, le magnat du textile français. En 1946, grâce au soutien financier de Boussac, Dior ouvre sa propre maison dans l’avenue Montaigne palace, un endroit charmant où sont produites deux fois par an des robes jusqu’à 40 mètres de large et 4 kilos de lourd. En 1958, la collection “Trapezoid” avait le signe d’Yves Saint Laurent, qui était l’assistant de Dior et son héritier à venir, ouvrant sa propre maison en 1962. En parlant de chaussures, la collaboration de la maison avec le styliste français Roger Vivier, de 1953 à 1963, était fondamentale :

La collection Ungaro
Produit de 1979 à 1989.

Emanuel Ungaro est un styliste français (1933) d’origine italienne. Après une expérience à la maison de couture Balenciaga, en 1965, il décide de créer sa propre entreprise. La séduction de ses collections repose sur des couleurs vives et de beaux motifs floraux qui, savamment drapés, se transforment en robes et chaussures de rêve.

La collection Kenzō
Produit de 2004 à 2013.

L’artiste Kenzō Takada, après ses études à l’école de mode de Tokyo, est venu à Paris en 1965 et seulement cinq ans plus tard, il a ouvert sa première boutique. Les formes, les matières et les dessins typiques du Japon se mêlent harmonieusement au style européen, rejoignant l’approbation du monde entier de la mode. En 1999, à l’âge de soixante ans, Kenzō annonce ses adieux à la mode, afin de «donner une nouvelle direction à sa vie». La maison de couture appartient au groupe LVMH depuis 1993.

La collection Christian Lacroix
Produit de 2001 à 2009. Créateur français décidément à contre-courant. Après avoir collaboré avec Hérmes et Patou, il fonde en 1987 la maison de couture Christian Lacroix. amoureux de la théâtralité, il met l’accent sur tout ce qui est sensuel, gai, opulent, récupérant les valeurs de la culture méditerranéenne, notamment les traditions et coutumes du sud de la France et de la Provence. Curieux ses talons rouges qui apparaissent de temps en temps dans ses collections et qui s’inspirent de ceux en vogue chez les nobles de la cour de Versailles à l’époque du Roi Soleil, qui avaient l’intention de souligner la différence de sang entre eux et les gens.

Musée de la chaussure de la Villa Foscarini Rossi
Le musée Rossimoda de la chaussure est situé dans la villa principale du complexe architectural du XVIIe siècle Villa Foscarini Rossi à Stra le long de la Riviera del Brenta dans la province de Venise. Le musée traite de l’histoire de la chaussure et du costume et rassemble une collection de plus de 1700 modèles de chaussures de luxe pour femmes, produites par la fabrique de chaussures du même nom en collaboration avec des maisons de haute couture.

Le musée est l’un des rares musées italiens dédiés à la chaussure. Il est revu dans les répertoires des musées d’entreprise et jugé pertinent dans sa spécificité.

Il conserve plus de 1700 modèles, dont la majorité témoigne de la collaboration de l’entreprise avec des stylistes du monde entier. .

Prototypes des collaborations de l’entreprise avec des maisons de couture internationales, de Dior à Yves Saint Laurent, de Givenchy à Ungaro, en passant par Fendi, Christian Lacroix, Pucci, Calvin Klein, Porsche et autres. Des pièces représentatives de l’histoire de l’entreprise, de la période historique et du contexte social ou parce qu’elles sont remarquables d’un point de vue technique et artisanal sont exposées.

Le minimalisme de designers américains tels que Donna Karan, Marc by Marc Jacobs et Porsche est représenté au rez-de-chaussée, tandis que les produits de designers méditerranéens tels que Emilio Pucci, Yves Saint Laurent, Givenchy, Dior, Roger Vivier, Fendi, Lacroix sont visibles à l’étage., Céline et Kenzo, ayant plus d’espace compte tenu de la longévité de leurs collaborations avec l’entreprise.

Aux modèles de chaussures s’ajoutent des imprimés, des croquis et des sculptures de la collection d’art privée de Luigino Rossi: les croquis originaux de Christian Lacroix et Karl Lagerfeld, les reproductions des imprimés d’Andy Warhol et les cartes de vœux d’Yves Saint Laurent.