Franz Gertsch: Polyfocal Allover, Institut suisse / Art contemporain, New York

Polyfocal Allover est la première enquête de peinture institutionnelle réalisée par l’artiste suisse Franz Gertsch (né en 1930 à Mörigen) aux États-Unis. L’exposition explore l’engagement de Gertsch depuis plusieurs décennies à capturer la vie dans le portrait, principalement à travers des peintures photoréalistes et des gravures sur bois.

Pour la première fois depuis des décennies, plusieurs œuvres majeures de la série monumentale de portraits de situation des années 1970 de l’artiste seront réunies, notamment At Luciano’s House (1973), Luciano I (1976), Luciano II (1976) et Portrait of Urs Luthi (1970). Sur la base de photographies prises par Gertsch d’un groupe de jeunes amis installés dans une commune de Lucerne après 1968, parmi lesquels se trouvaient des artistes célèbres, Luciano Castelli et Urs Luthi, les peintures illustrent la présence vivante du sujet en tant qu’être social en formation, entouré d’un désordre des vêtements, du maquillage et des assiettes non lavées. Les détails extraordinairement rendus, illuminés par la lumière crue d’un flash d’appareil photo, traduisent un intérêt pour la contre-culture américaine, ainsi que des jeux avec des codes de sexualité et de genre.

L’exposition présentera également une série de gravures sur bois de Gertsch, un support auquel l’artiste s’est consacré exclusivement entre 1986 et 1995. Plusieurs estampes de la série Natascha IV (1988) sont basées sur la même image d’une jeune femme, avec expression glaciale, mais lumineuse. Celles-ci sont accompagnées par Schwarzwasser (1991), une étude des mouvements subtils à la surface d’un plan d’eau. Pour la première fois, les blocs d’impression en bois de chaux utilisés pour imprimer Natascha IV seront également exposés, révélant ainsi les minuscules gouges en forme de trame que Gertsch crée pour enregistrer les points lumineux.

L’intérêt artistique de longue date de Gertsch pour le miroir, en tant que surface sur laquelle une myriade d’identités de ce type pourrait être perçue, est reflété dans une petite collection d’œuvres anciennes. Dans un certain nombre de peintures anciennes, de dessins et de gravures sur bois, dont Spiegel (1961) et Mädchen vor dem Spiegel (1960), on voit des individus se refléter dans des lunettes et contempler leurs reflets, ce qui témoigne de l’intérêt permanent de saisir les nuances de la soi.

À propos de Franz Gertsch
Franz Gertsch est né en 1930 à Mörigen, Berne. Il vit et travaille à Rüschegg-Heubach, en Suisse. Au cours de sa carrière, Gertsch a participé à plusieurs expositions internationales importantes, notamment à Documenta 5 (1972), dans une section organisée par Harald Szeemann, Jean-Christophe Ammann et d’autres, qui traitait d’artistes qu’ils considéraient comme «un questionnement sur la réalité». Parmi les autres expositions collectives figurent la Biennale de Venise en 1978 et 1999. Parmi les expositions individuelles figurent: Kunthalle Basel (1975); Kunsthalle Düsseldorf, Allemagne (1975); Sprengelmusuem Hannover, Allemagne (1980); Kunsthaus Zürich, Suisse (1980); Musée d’art moderne de New York (1990); Hirschhorn Museum et Sculpture Garden, Washington (1991); Kunstmuseum Bern, Suisse (1994); Musée Albertina, Vienne (2006); Mumok, Vienne (2006); Musée de la Sarre, Sarrebruck, Allemagne; et Musée Jenisch, Vevey, Suisse (2017). Gertsch a été le récipiendaire de multiples subventions et prix, dont le DAAD Grant de Berlin (1974-1975) et le Prinze du Bürgi-Willert-Stiftung. Il y a un musée consacré à l’œuvre du Gertsch, Musée Franz Gertsch, à Berthoud, en Suisse.

Franz Gertsch: Polyfocal Allover est rendu possible grâce au soutien du cercle d’expositions Franz Gertsch, de la Fondation Robert Lehman et de Ben Frija. Le Swiss Institute exprime sa plus profonde gratitude aux prêteurs à l’exposition: Art Collection EFG Private Banking, Zurich; Graphische Sammlung ETH Zürich; La collection Sander; et un certain nombre de collections privées.

Institut suisse / Art contemporain New York, États-Unis

Fondé en 1986, le Swiss Institute (SI) est l’une des principales institutions d’art contemporain à but non lucratif de New York. Ouvert au public gratuitement, il constitue un forum important pour le dialogue culturel contemporain entre l’Europe et les États-Unis. Le Swiss Institute produit quatre expositions par an et une série de programmes publics comprenant des conférences, des performances et des projections. Parmi les événements récents, citons des expositions solo ou en duo d’artistes émergents, notamment Allyson Vieira, Pamela Rosenkranz, Nikolas Gambaroff et Nicolas Party; des spectacles présentant des œuvres d’œuvres d’artistes célèbres tels que John Armleder et Roman Signer; ainsi que des redécouvertes de personnages oubliés, notamment Karlheinz Weinberger et Heidi Bucher.

Le Swiss Institute / Art contemporain New York (SI) est une organisation indépendante d’art contemporain à but non lucratif, installée temporairement au 102 Franklin Street à Tribeca, Manhattan. L’objectif de l’organisation est d’explorer comment une perspective nationale peut favoriser les conversations internationales. Les expositions incluent les arts visuels et du spectacle, le design et l’architecture, et l’entrée est gratuite.

L’Institut a occupé le loft au troisième étage du bâtiment New Era de 1994 à 2011. Cet espace d’une pièce a été utilisé comme galerie regroupant principalement des artistes contemporains suisses et européens, dans le but de promouvoir le “dialogue culturel” entre la Suisse, l’Europe et le Canada. États-Unis et interaction entre la communauté suisse et les autres communautés de New York. L’espace, construit selon les normes de qualité muséale par la société Pagnamenta & Torriani, a également été fréquemment utilisé pour des concerts, des conférences et d’autres événements.

À l’été 2017, le Swiss Institute déménagera dans une ancienne banque située au 38 St. Marks Place, à Second Avenue. L’espace de 7 500 pieds carrés, conçu par Selldorf Architects, est réparti sur quatre niveaux: sous-sol, rez-de-chaussée, deuxième étage et toit. La conception du bâtiment comprendra des espaces d’expositions, des projets et des programmes publics, une bibliothèque, une librairie et un toit utilisable.