Crochet

Le crochet est un processus de création de tissu consistant à entrelacer des boucles de fil, de fils ou de brins d’autres matériaux à l’aide d’un crochet. Le nom est dérivé du terme français crochet, qui signifie «petit crochet». Ils sont fabriqués à partir de matériaux tels que le métal, le bois ou le plastique. Ils sont fabriqués dans le commerce et dans des ateliers artisanaux. La principale différence entre le crochet et le tricot, au-delà des outils utilisés pour leur fabrication, réside dans le fait que chaque point au crochet est terminé avant le début du prochain, tandis que le tricot garde un grand nombre de points ouverts à la fois. (Des variantes telles que le crochet tunisien et la dentelle à balai permettent d’ouvrir plusieurs points au crochet à la fois.)

Étymologie
Le mot crochet est dérivé du vieux crochet français, un diminutif de croche, et du croc germanique, les deux signifiant “crochet”. Il était utilisé dans la fabrication de la dentelle française au XVIIe siècle, le crochet désignant un point utilisé pour joindre des morceaux de dentelle séparés et le crochet désignant par la suite un type spécifique de tissu et l’aiguille à crochet utilisée pour le produire. Bien que le tissu ne soit pas connu pour être crochu au sens actuel, une relation généalogique entre les techniques partageant ce nom semble probable.

Origines
Les textiles tricotés ont survécu à l’époque des premières années, mais les premiers éléments de preuve substantiels concernant les tissus crochetés ont trait à leur apparence dans L’Europe  au 19ème siècle. Les travaux antérieurs identifiés comme étant au crochet étaient généralement réalisés par nålebinding, une technique de fil en boucle différente.

Les premières instructions publiées concernant le crochet utilisant explicitement ce terme pour désigner le métier au sens actuel parurent dans le magazine hollandais Penélopé en 1823. Il comprend une plaque de couleur montrant cinq styles de bourse dont trois étaient destinés à être crochetés avec du fil de soie. Le premier est “crochet ouvert simple” (crochet simple ajour); un maillage d’arcs en point de chaînette. La seconde (illustrée ici) commence sous une forme semi-ouverte (demi-jour), où les arcs en point de chaînette alternent avec des segments également longs de crochet en maille coulante, et se ferme avec une étoile composée de “points en double crochet” (dubbelde hekelsteek : double crochet dans la terminologie britannique; crochet simple aux États-Unis). La troisième bourse est entièrement réalisée en double crochet. Les instructions recommandent l’utilisation d’une aiguille à tambour (comme illustré ci-dessous) et introduisent un certain nombre de techniques décoratives.

La plus ancienne référence anglaise datée aux vêtements en tissu fabriqués en boucle avec un crochet – le tricot de berger – se trouve dans Les mémoires d’une femme du Highland d’Elizabeth Grant (1797-1830). L’entrée de journal, elle-même, est datée de 1812 mais n’a été enregistrée sous sa forme publiée qu’avant entre 1845 et 1867, et la date de publication effective était la première en 1898. Néanmoins, le volume de 1833 de Penélopé décrit et illustre un crochet de berger , et recommande son utilisation pour le crochet avec un fil plus grossier.

En 1842, l’un des nombreux livres sur le crochet qui a commencé à apparaître dans les années 1840 se lit comme suit:

“Les aiguilles au crochet, parfois appelées hameçons de berger, sont en acier, en ivoire ou en bois de buis. Elles ont un crochet à une extrémité de forme similaire à celle d’un hameçon, grâce auquel la laine ou la soie est attrapée et tirée à travers Ces instruments doivent être achetés de différentes tailles … ”
Deux ans plus tard, le même auteur écrit:

“Le crochet – une espèce de tricot pratiquée à l’origine par les paysans écossais avec une petite aiguille à crochet appelée hameçon de berger – a, ces sept dernières années, aidé par le goût et la mode, obtenu la préférence par rapport à toutes les autres de même nature, son nom actuel vient du français, l’instrument avec lequel il est travaillé, ainsi que sa forme tordue, appelée «crochet». Cet art a atteint son plus haut degré de perfection dans Angleterre , d’où il a été transplanté France et Allemagne , et les deux pays, bien que de manière injustifiable, ont revendiqué l’invention. ”
Un livre d’instructions datant de 1846 décrit Shepherd ou Single Crochet comme ce qu’on appelle couramment le crochet simple ou le crochet à points coulants dans l’usage britannique actuel, la terminologie américaine américaine utilisant toujours ce dernier (en réservant le crochet simple à utiliser comme indiqué ci-dessus). De la même manière, cela équivaut à “double” et “crochet français”.

Malgré l’affirmation catégorique d’origine purement britannique, il existe des preuves solides d’un lien entre la broderie au tambour français et le crochet. L’ancienne méthode de production était illustrée en détail dans 1763 dans Encyclopédie Diderot. La pointe de l’aiguille montrée ici est indiscernable de celle d’un crochet en ligne actuel et le point de chaînette séparé d’un support en tissu est un élément fondamental de cette dernière technique. Les instructions de Penelopé de 1823 indiquent sans équivoque que le tambour a été utilisé pour le crochet et que le premier des livres d’instructions des années 1840 utilise les termes tambour et crochet comme synonymes. Cette équivalence est conservée dans la 4e édition de cet ouvrage, 1847.

La forte inclinaison du crochet du berger facilite la production de crochet à points coulissants, mais se prête moins aux points qui nécessitent plusieurs boucles en même temps. Les premiers crochets de fil étaient également continuellement effilés mais suffisamment graduels pour pouvoir accueillir plusieurs boucles. La conception avec un arbre cylindrique qui est courante aujourd’hui était en grande partie réservée aux aiguilles en acier de style tambour. Les deux types ont progressivement fusionné dans la forme moderne apparue à la fin du 19ème siècle, comprenant des segments coniques et cylindriques, et le crochet en os conique continuellement est resté dans la production industrielle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Les premiers manuels d’instruction font fréquemment référence à l’utilisation alternative des «crochets en ivoire, en os ou en bois» et des «aiguilles en acier dans un manche», selon le type de point cousu. Pris avec l’étiquetage synonyme de crochet de berger et de crochet simple et l’équivalence similaire de crochet français et de crochet double, il est fortement suggéré que le crochet s’enracine à la fois dans la broderie au tambour et dans le tricot de berger, conduisant respectivement au fil et au crochet; une distinction qui est encore faite. Le lieu de la fusion de tous ces éléments – “l’invention” mentionnée ci-dessus – n’a pas encore été déterminé, de même que l’origine du tricot de berger.

Les crochets de berger sont encore fabriqués pour les traditions locales de crochet au point de glissement. La forme de la photo ci-jointe est typique de la production contemporaine. Une conception plus longue et continuellement effilée intermédiaire entre celui-ci et le crochet conique du XIXe siècle faisait également partie des productions antérieures, généralement fabriquée à partir des manches de fourchettes et de cuillères.

Crochet irlandais
Au 19ème siècle, comme Irlande face à la grande famine irlandaise (1845-1849), la dentelle au crochet a été introduite comme une forme de répression de la famine (la production de dentelle crochetée étant un moyen alternatif de gagner de l’argent pour les travailleurs irlandais appauvris). Des hommes, des femmes et des enfants ont adhéré à une coopérative dans le but de créer des produits permettant de soulager la famine pendant la Grande Famine irlandaise. Des écoles pour enseigner le crochet ont été créées. Les enseignants ont été formés et envoyés à travers Irlande enseigner ce métier. Quand les Irlandais ont immigré au Amériques , ils ont pu emporter avec eux le crochet. On attribue généralement à Mademoiselle Riego de la Blanchardière l’invention du crochet irlandais, qui a publié le premier livre de motifs en 1846. La dentelle irlandaise est devenue populaire en Europe et Amérique , et a été fabriqué en quantité jusqu’à la première guerre mondiale.

Pratique moderne et culture
La mode du crochet a changé avec la fin de l’ère victorienne dans les années 1890. Les dentelles au crochet de la nouvelle ère édouardienne, culminant entre 1910 et 1920, sont devenues encore plus élaborées en texture et en coutures compliquées.

Les fortes couleurs victoriennes ont cependant disparu et de nouvelles publications ont préconisé l’utilisation de fils blancs ou pâles, à l’exception des sacs à main fantaisie, souvent tricotés au crochet en soie de couleur vive et richement perlés. Après la Première Guerre mondiale, beaucoup moins de modèles de crochet ont été publiés, et la plupart d’entre eux étaient des versions simplifiées des modèles du début du XXe siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, de la fin des années 1940 au début des années 1960, on a constaté un regain d’intérêt pour l’artisanat à la maison, en particulier dans États Unis , avec de nombreuses conceptions de crochet nouvelles et imaginatives publiées pour des napperons, des gants de cuisine et d’autres articles de maison colorés, ainsi que des mises à jour de publications antérieures. Ces motifs appelaient des fils et des fils plus épais que ceux des modèles précédents et comprenaient de merveilleuses couleurs panachées. L’artisanat est resté principalement un art de femme au foyer jusqu’à la fin des années 1960 et au début des années 1970, lorsque la nouvelle génération s’est intéressée au crochet et a popularisé les mamies, un motif travaillé en rond et incorporant des couleurs vives.

Bien que la popularité du crochet ait décliné par la suite, le début du XXIe siècle a été marqué par un regain d’intérêt pour l’artisanat et le bricolage, ainsi que par de grandes avancées dans l’amélioration de la qualité et des variétés de fils. Il y a beaucoup plus de nouveaux livres de patrons avec des patrons modernes en cours d’impression, et la plupart des magasins de laines offrent maintenant des leçons de crochet en plus des leçons de tricot traditionnelles. Il existe de nombreux livres que vous pouvez acheter dans les librairies locales pour vous apprendre à crocheter, que ce soit en tant que débutant ou intermédiaire. Il existe également de nombreux livres pour les enfants et les adolescents qui souhaitent pratiquer ce loisir. Le crochet de filet, le crochet tunisien, le crochet de tapisserie, la dentelle de balai, la dentelle en épingle à cheveux, le crochet-crochetage et le crochet irlandais sont tous des variantes de la méthode de base du crochet.

Crochet a également connu un renouveau sur le podium. La collection Prêt-à-porter de Christopher Kane pour l’automne 2011 utilise de manière intensive le grand-place, l’un des motifs les plus élémentaires du crochet. En outre, les concepteurs de la populaire émission de téléréalité Project Runway ont utilisé le crochet à plusieurs reprises. Des sites Web tels que Etsy et Ravelry permettent aux amateurs individuels de vendre et de distribuer leurs modèles ou projets sur Internet.

Laneya Wiles a publié un clip intitulé “Straight Hookin ‘”, qui joue du mot “talonneurs”, qui a un double sens pour “celui qui croque” et “une prostituée”.

Matériaux
Les matériaux de base nécessaires au crochet sont un crochet et un type de matériel qui sera crocheté, généralement du fil ou du fil. Le fil, l’un des matériaux les plus couramment utilisés pour le crochet, a des poids variables qu’il convient de prendre en compte lors du suivi des patrons. Des outils supplémentaires sont pratiques pour garder les points comptés, mesurer le tissu au crochet ou confectionner des accessoires. Les exemples incluent les découpes en carton, qui peuvent être utilisées pour fabriquer des glands, des franges et de nombreux autres articles; un cercle de pom-pom, utilisé pour fabriquer des pom-poms; un ruban à mesurer et une jauge, tous deux utilisés pour mesurer le travail au crochet et compter les points de suture; un compteur de ligne; et parfois des bagues en plastique, utilisées pour des projets spéciaux. Au cours des dernières années, les sélections de fils ont dépassé les fibres synthétiques, à base de plantes et d’animaux, pour inclure les tiges de bambou, de qiviut, de chanvre et de banane, pour n’en citer que quelques-uns.

Crochet
Le crochet existe en plusieurs tailles et matériaux, tels que l’os, le bambou, l’aluminium, le plastique et l’acier. Étant donné que le dimensionnement est classé en fonction du diamètre de la tige du crochet, un artisan cherche à créer des points de suture d’une certaine taille afin d’atteindre un calibre particulier spécifié dans un modèle donné. Si la jauge n’est pas atteinte avec un crochet, un autre est utilisé jusqu’à ce que les points de suture aient la taille requise. Les artisans peuvent préférer un type de crochet à un autre en raison de son attrait esthétique, de son glissement du fil ou de troubles de la main tels que l’arthrite, où les crochets en bambou ou en bois sont préférés au métal pour la chaleur et la souplesse perçues lors de l’utilisation. Des poignées à crochets et des poignées ergonomiques sont également disponibles pour aider les artisans.

La taille des crochets en acier varie de 0,4 à 3,5 millimètres, ou de 00 à 16 po Taille américaine. Ces crochets sont utilisés pour le crochet, comme les napperons et les dentelles.

Les crochets en aluminium, en bambou et en plastique sont disponibles dans les tailles allant de 2,5 à 19 millimètres, ou de B à S en tailles américaines.

Les crochets de fabrication artisanale sont souvent faits de bois tourné à la main, parfois décorés de pierres semi-précieuses ou de perles.

Les crochets utilisés pour le crochet tunisien sont allongés et ont un bouchon au bout du manche, tandis que les crochets à double extrémité ont un crochet aux deux extrémités du manche. Il existe également un appareil à double crochet appelé Cro-hook qui est devenu populaire.

Un métier en épingle à cheveux est souvent utilisé pour créer de la dentelle et de longs points de suture, connus sous le nom de dentelle en épingle à cheveux. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un crochet, il s’agit d’un dispositif utilisé avec un crochet pour produire des points de suture.

Outils
Les crochets sont disponibles en différentes tailles et matériaux. Les plus utilisés sont ceux en acier, en particulier pour les travaux avec du coton fin et du fil de perles. Ceux en aluminium conviennent aux fils plus épais et ceux en plastique aux fils de laine d’épaisseur moyenne.

Il existe également des crochets faits main, la plupart sculptés dans le bois et certains décorés de pierres semi-précieuses ou de perles.

Fil
Le fil pour crochet est généralement vendu sous forme de pelotes ou d’écheveaux, mais il peut également être enroulé sur des bobines ou des cônes. Les écheveaux et les balles sont généralement vendus avec une bande de fil, une étiquette décrivant le poids, la longueur, le lot de colorant, la teneur en fibres, les instructions de lavage, la taille de l’aiguille suggérée, la jauge probable, etc. Il est courant de conserver la bande de fil référence future, surtout si des écheveaux supplémentaires doivent être achetés. Les crocheters s’assurent généralement que le fil d’un projet provient d’un seul lot de teinture. Le lot de teinture spécifie un groupe d’écheveaux qui ont été teints ensemble et qui ont donc exactement la même couleur; Les écheveaux de lots de colorants différents, même de couleurs très similaires, sont généralement légèrement différents et peuvent produire une bande visible lorsqu’ils sont ajoutés à des travaux existants. Si l’achat de fil d’un seul lot de teinture est insuffisant pour mener à bien un projet, des écheveaux du même lot de teinture peuvent parfois être obtenus auprès d’autres magasins de fils ou en ligne.

L’épaisseur ou le poids du fil est un facteur important pour déterminer le nombre de points et de rangées nécessaires pour couvrir une zone donnée pour un motif de points donné. Ceci est également appelé la jauge. Les fils plus épais nécessitent généralement des crochets de grand diamètre, alors que les fils plus minces peuvent être crochouillés avec des crochets épais ou minces. Par conséquent, les fils plus épais nécessitent généralement moins de points et donc moins de temps pour traiter un projet donné. Le calibre recommandé pour une pelote de fil donnée se trouve sur l’étiquette qui entoure l’écheveau lors de l’achat en magasin. Les motifs et les motifs sont plus grossiers avec des fils plus épais et produisent des effets visuels audacieux, tandis que les fils plus minces conviennent mieux au travail du patron raffiné ou délicat. Les fils sont généralement regroupés par épaisseur en six catégories: superfine, fine, légère, moyenne, volumineuse et super volumineuse. Quantitativement, l’épaisseur est mesurée par le nombre de tours par pouce (WPI). Le poids par unité de longueur est généralement mesuré en Texas ou denier.

Avant utilisation, les écheveaux sont enroulés en boules dans lesquelles le fil émerge du centre, ce qui facilite le crochet en empêchant le fil de s’enchevêtrer facilement. Le processus d’enroulement peut être effectué à la main ou avec un remonteur à billes et rapide.

Plusieurs facteurs déterminent l’utilité d’un fil, comme son loft (sa capacité à emprisonner l’air), sa résilience (élasticité sous tension), sa lavabilité et sa résistance des couleurs, sa main (son toucher, particulièrement la douceur par rapport aux égratignures), sa durabilité contre l’abrasion, sa résistance au boulochage, sa pilosité (flou), sa tendance à se tordre ou se dérouler, son poids total et son drapé, ses qualités de blocage et de feutrage, son confort (respirabilité, absorption de l’humidité, propriétés mèche) et son apparence, qui comprend couleur, brillance, douceur et caractéristiques ornementales. L’allergénicité, la vitesse de séchage, la résistance aux produits chimiques, aux mites et au mildiou, le point de fusion et l’inflammabilité, la rétention d’électricité statique et la propension à accepter les colorants sont d’autres facteurs. Les propriétés souhaitables peuvent varier pour différents projets, il n’y a donc pas un “meilleur” fil.

Bien que le crochet puisse être fait avec des rubans, du fil métallique ou des filaments plus exotiques, la plupart des fils sont fabriqués en filant des fibres. Lors de la filature, les fibres sont torsadées de sorte que le fil résiste à la rupture sous tension; la torsion peut être faite dans les deux sens, ce qui donne un fil à torsion Z ou à torsion S. Si les fibres sont d’abord alignées en les peignant et que la fileuse utilise une méthode de dessin du type à la laine telle que le tirage avant court, le fil est plus lisse et appelé une laine; en revanche, si les fibres sont cardées mais non peignées et que la fileuse utilise une méthode de rédaction en laine telle que le long tirage en arrière, le fil est plus flou et est appelé fil de laine. Les fibres constituant un fil peuvent être des fibres à filament continu telles que la soie et de nombreuses fibres synthétiques, ou peuvent être des agrafes (fibres d’une longueur moyenne, typiquement de quelques pouces); naturellement, les fibres de filaments sont parfois coupées en agrafes avant la filature. La résistance du filé à la rupture est déterminée par le degré de torsion, la longueur des fibres et l’épaisseur du fil. En général, les fils deviennent plus forts avec plus de torsion (aussi appelée pire), des fibres plus longues et des fils plus épais (plus de fibres); Par exemple, les fils plus minces nécessitent plus de torsion que les fils plus épais pour résister à la rupture sous tension. L’épaisseur du fil peut varier sur sa longueur; un slub est une section beaucoup plus épaisse dans laquelle une masse de fibres est incorporée au fil.

Les fibres filées sont généralement divisées en fibres animales, végétales et synthétiques. Ces types de fibres sont chimiquement différents, correspondant aux protéines, aux glucides et aux polymères synthétiques, respectivement. Les fibres animales comprennent la soie, mais sont généralement de longs poils d’animaux tels que mouton (laine), chèvre (angora ou chèvre cachemire), lapin (angora), lama, alpaga, chien, chat, chameau, yak et bœuf musqué (qiviut) . Les plantes utilisées pour les fibres comprennent le coton, le lin (pour le lin), le bambou, la ramie, le chanvre, le jute, l’ortie, le raphia, le yucca, la balle de coco, les bananiers, le soja et le maïs. Les fibres de rayonne et d’acétate sont également produites à partir de cellulose provenant principalement d’arbres. Les fibres synthétiques courantes comprennent les acryliques, les polyesters tels que le dacron et l’ingéo, le nylon et d’autres polyamides et les oléfines telles que le polypropylène. Parmi ces types, la laine est généralement préférée pour le crochet, principalement en raison de son élasticité supérieure, de sa chaleur et (parfois) du feutrage; Cependant, la laine est généralement moins pratique à nettoyer et certaines personnes y sont allergiques. Il est également courant de mélanger différentes fibres dans le fil, par exemple 85% d’alpaga et 15% de soie. Même dans un type de fibre, il peut y avoir une grande variété dans la longueur et l’épaisseur des fibres; par exemple, la laine mérinos et le coton égyptien sont privilégiés car ils produisent des fibres extrêmement longues et fines (fines) pour leur type.

Un seul filé peut être crocheté tel quel, ou tressé ou plié avec un autre. En pliant, deux ou plusieurs fils sont filés ensemble, presque toujours dans le sens opposé à celui où ils ont été filés individuellement; par exemple, deux fils à torsion en Z sont généralement retors avec une torsion en S. La torsion opposée atténue la tendance à l’enroulement des fils et permet d’obtenir un fil plus épais et équilibré. Les fils retors peuvent eux-mêmes être retordés ensemble, produisant des fils câblés ou des fils multibrins. Parfois, les fils retors sont alimentés à des rythmes différents, de sorte qu’un fil se boucle autour de l’autre, comme dans le bouclé. Les fils simples peuvent être teints séparément avant le pliage, ou après pour donner au fil un aspect uniforme.

La teinture des fils est un art complexe. Les fils ne doivent pas être teints; ou ils peuvent être teints d’une seule couleur ou d’une grande variété de couleurs. La teinture peut être réalisée industriellement, à la main ou même peinte à la main sur le fil. Une grande variété de colorants synthétiques ont été développés depuis la synthèse du colorant indigo au milieu du 19ème siècle; Cependant, les colorants naturels sont également possibles, bien qu’ils soient généralement moins brillants. La palette de couleurs d’un fil s’appelle parfois son coloris. Les fils panachés peuvent produire des effets visuels intéressants, tels que des rayures diagonales.

Processus
On commence par crocheter le tissu en plaçant une boucle de nœud coulant sur le crochet (bien que d’autres méthodes, telles que l’anneau magique ou le simple pliage du fil), en tirant une autre boucle dans la première boucle et en répétant ce processus une chaîne d’une longueur appropriée. La chaîne est soit tournée et travaillée en rangées, soit jointe au début de la rangée avec un point coulant et travaillée en rondes. Des tours peuvent également être créés en combinant plusieurs points dans une seule boucle. Les points sont faits en tirant une ou plusieurs boucles à travers chaque boucle de la chaîne. À tout moment à la fin d’un point, il ne reste qu’une boucle au crochet. Cependant, le crochet tunisien dessine toutes les boucles d’une rangée entière sur un long crochet avant de les utiliser une à la fois. Comme le tricot, le crochet peut être travaillé à plat (en rangées) ou en rond (en spirale, par exemple lors de la fabrication de pièces tubulaires).

Types de points
Il existe cinq types principaux de points de base (la description suivante utilise une terminologie utilisée au crochet américain qui diffère de la terminologie utilisée dans les Royaume-Uni et L’Europe  ).

Point de chaînette – le plus fondamental de tous les points de suture et utilisé pour commencer la plupart des projets.
Slip Stitch – utilisé pour joindre un point de chaînette pour former un anneau.
Point de crochet simple (appelé point de crochet double dans le Royaume-Uni ) – Le point le plus facile à maîtriser Tutoriel de point de crochet simple
Demi-double point de crochet (appelé demi-point triple dans le Royaume-Uni ) – Tutoriel demi-double au point «entre-deux»
Double point de crochet (appelé Treble Stitch dans le Royaume-Uni ) – de nombreuses utilisations pour cette utilisation illimitée Point Double Tutoriel sur le crochet
Bien que la distance horizontale couverte par ces points de base soit la même, ils diffèrent en hauteur et en épaisseur.

Les points les plus avancés sont souvent des combinaisons de ces points de base ou sont réalisés en insérant le crochet dans la pièce dans des endroits inhabituels. Les points plus avancés incluent le point Shell, le point V, le point spike, le point afghan, le point papillon, le point Popcorn, le point cluster et le point crocodile.

Technique au crochet
Engrener
Une distinction est faite entre quatre maillages de base sur lesquels la technique est basée: le maillage à l’air, le maillage fixe, les joncs (également appelés joncs entiers) et les demi joncs. À partir des maillages de base, différents modèles sont construits.

Air Mesh
Les mailles à l’air sont la base de tout travail au crochet, mais elles sont également utilisées pour créer des ponts (au début d’une nouvelle série de bâtons, par exemple) ou dans des motifs en boucle ouverte pour former des boucles.

Pour crocheter une première boucle d’air, le fil est formé en une boucle et fait avancer le fil qui mène à la balle en tant que nouvelle boucle. Un nouveau maillage d’air est créé par le crochet, guidé par le dessous du fil et extrait de la boucle précédemment formée.

En créant des mailles d’air, vous créez une chaîne d’air (chaîne) qui peut servir de début à une œuvre rectangulaire.

Pour le travail au crochet rond, il est possible de fermer trois ou quatre points aériens en perçant le premier point (en utilisant un point de chaîne) pour former un anneau, qui est ensuite tricoté au crochet.

Pour Luftmasche, voir aussi le nœud Slipstek et pour la chaîne de points de suture, le Kettenstek.

Maillage fixe
Pour un point solide, cousez un point existant et tirez une boucle. Il y a maintenant deux boucles sur le crochet. Maintenant, le fil qui mène à la balle est tiré à travers les deux boucles avec le crochet. Cette liaison produit le maillage fort.

Au début d’une série de points fixes, un maillage à l’air (également appelé poche tournante) est crocheté pour atteindre la hauteur requise.

Maille fixe étendue
Pour un point solide étendu, cousez un point existant et tirez une boucle. Il y a maintenant deux boucles sur le crochet. Maintenant, le fil qui mène à la balle est tiré avec le crochet dans la première boucle, il reste encore 2 boucles sur l’aiguille. Et encore une fois, le fil qui mène à la balle est tiré à travers les deux boucles avec le crochet. Cette décarburation crée le maillage solide étendu.

Au début d’une série de mailles solides étendues, un maillage en air (également appelé poche tournante) est crocheté pour atteindre la hauteur requise.

Baguettes
Pour un bâton, le fil est bouclé une fois autour du crochet, avant d’être inséré comme dans le point fixe et une autre boucle est tirée. Sur les trois boucles de l’aiguille, seules deux sont chaînées à l’étape suivante. Les deux boucles restantes sont ensuite chaînées.

Au début d’une rangée de bâtons, crocheter trois morceaux d’air.

Demi baguettes
Un demi-bâton est démarré comme un bâton avec une enveloppe, sauf qu’ici les trois boucles sont enchaînées en une fois.

Un demi-bâton a la hauteur d’environ deux mailles d’air.

Baguettes multiples
En plus des demi-baguettes et des baguettes, il existe encore des baguettes doubles, des baguettes triples, etc. Elles commencent par deux plis ou plus. Lors du retrait de deux élingues, chacune est réduite à une. Le chaînage multiple crée des cannes extra hautes.

Kettmasche
Pour un point de chaîne, le fil est tiré en une passe à travers le site de ponction et la boucle sur l’aiguille. De cette manière, les points de suture peuvent être reliés les uns aux autres par la voie la plus courte, par exemple lors de la fermeture d’une chaîne maillée à l’air à l’anneau. En utilisant Kettmaschen, il est également possible de continuer à crocheter dans la direction de travail, sans que le travail (augmente) sensiblement, puisque Kettmaschen n’a pas la hauteur d’un maillage fixe.

Site de ponction
Lors de l’insertion du crochet, le fil de boucle arrière ou avant peut être enregistré, ainsi que les deux fils de boucle d’un point existant. Cela se traduit par différentes structures dans le maillage. Pour les modèles de crochet, les nœuds à maille aérienne ou les bâtons occasionnels sans perçage sont également crochetés.

Augmenter et diminuer
L’augmentation de l’élargissement d’une partie crochetée se fait par rainurage multiple au même endroit, de sorte que plusieurs points soient placés sur un point de la rangée précédente.

Il est possible d’augmenter au bord en crochetant une chaîne à mailles d’air, qui est ensuite crochetée.

La diminution au rétrécissement d’un Häkelteils est provoquée d’une part en sautant des points de suture. Sur certains points, aucun nouveau point n’est formé, ce qui réduit le nombre total de points dans la ligne au crochet actuelle. Vous pouvez également couper des points ensemble pour réduire le nombre de points. L’avantage de la deuxième variante est que chaque maille de la rangée inférieure est insérée, ce qui correspond à une image de maille et de motif plus uniforme.

L’amincissement au bord se fait en sur-crochetant les premiers points de suture à l’aide de points de chaînette ou en omettant les derniers points de suture d’une rangée.

Modèle
La conception des modèles de crochet et de toutes les formes de pièce est définie par la combinaison facultative de différentes mailles de base sans limite.

Termes et notations internationales au crochet
Dans le monde du crochet anglophone, les points de base ont des noms différents qui varient selon les pays. Les différences sont généralement désignées sous le nom de UK / US ou British / American. Le crochet est traditionnellement travaillé sur un modèle écrit dans lequel les points de suture et le placement sont communiqués en utilisant des abréviations textuelles. Pour éviter toute confusion lors de la lecture de motifs, un système de création de diagrammes utilisant une notation internationale standard a été utilisé (illustration, à gauche).

Une autre différence terminologique est connue sous le nom de tension ( Royaume-Uni ) et jauge ( NOUS ). Les crochets individuels travaillent le fil avec une tenue lâche ou serrée et, si elles ne sont pas mesurées, ces différences peuvent entraîner des changements de taille significatifs dans les vêtements finis comportant le même nombre de points. Afin de contrôler cette incohérence, les instructions de crochet imprimées incluent une norme pour le nombre de points de suture sur un échantillon standard de tissu. Un crocheter individuel commence à travailler en produisant un échantillon de test et en compensant toute divergence par un crochet plus petit ou plus grand. Les Nord-Américains appellent cette jauge le résultat final de ces ajustements. Les crocheter britanniques parlent de tension, ce qui fait référence à la prise de l’artisan sur le fil tout en produisant des points de suture.

Différences et similitudes avec le tricot
Une des différences les plus évidentes est que le crochet utilise un crochet alors que la plupart des tricots utilisent deux aiguilles. Dans la plupart des cas, l’artisan n’a généralement qu’un seul point vivant (à l’exception du crochet tunisien), tandis qu’un tricoteur maintient une rangée entière de points simultanément. Les points perdus, qui risquent de démêler un tissu tricoté, entravent rarement le travail du crochet, en raison d’une seconde différence structurelle entre le tricot et le crochet. Dans le tricotage, chaque point est soutenu par le point correspondant dans la rangée supérieure et soutient le point correspondant dans la rangée inférieure, tandis que les points de suture au crochet ne sont soutenus que par les points de suture de chaque côté. Si un point d’un article fini au crochet se casse, les points de suture en haut et en bas restent intacts et, en raison de la boucle complexe de chaque point, il est peu probable que les points de chaque côté se détachent sans être fortement sollicités.

Les modèles ronds ou cylindriques sont faciles à produire avec un crochet ordinaire, mais le tricotage cylindrique nécessite soit un jeu d’aiguilles circulaires, soit trois à cinq aiguilles spéciales à double extrémité. De nombreux articles au crochet sont composés de motifs individuels qui sont ensuite assemblés, soit par couture, soit au crochet, alors que le tricot est généralement composé d’un seul tissu, tel que l’entrelac.

Le crochet de forme libre est une technique qui permet de créer des formes intéressantes en trois dimensions, car les nouveaux points peuvent être fabriqués indépendamment des points précédents presque n’importe où dans la pièce crochetée. Cela est généralement accompli en construisant des formes ou des éléments structurels sur un tissu en crochet existant à n’importe quel endroit souhaité par l’artisan.

Le tricot peut être accompli à la machine, alors que de nombreux points de suture au crochet ne peuvent être confectionnés qu’à la main. La hauteur des points tricotés et crochetés est également différente: un point au crochet est deux fois plus grand qu’un point tricoté dans la même taille de fil et avec des outils de diamètre comparable, et un point au crochet double est environ quatre fois la hauteur d’un point tricoté.

Bien que la majorité du crochet soit faite avec un crochet, il existe également une méthode de crochet avec un métier à tricoter. Ceci s’appelle loomchet. Le crochet à points coulissants est très similaire au tricot. Chaque point au crochet est formé de la même manière qu’un point de maille ou de maille qui est ensuite lié. Une personne qui travaille au crochet à points coulissants peut suivre un modèle tricoté avec des tricots, des nœuds, des câbles et obtenir un résultat similaire.

Il est courant de penser que le crochet produit un tissu plus épais que le tricot, a tendance à avoir moins de “donner” que le tricot et utilise environ un tiers de fil de plus pour un projet comparable que les articles tricotés. Bien que cela soit vrai lorsque l’on compare un seul échantillon au crochet avec un échantillon en stockinette, tous deux fabriqués avec le même fil et l’aiguille / crochet de la même taille, ce n’est pas nécessairement vrai pour le crochet en général. La plupart du crochet utilise beaucoup moins de 1/3 de fil de plus que le tricotage pour des pièces comparables, et un crocheteur peut avoir la même sensation et le même drapé qu’un tricot en utilisant un crochet plus grand ou un fil plus fin. Le crochet tunisien et le crochet à points coulants peuvent dans certains cas utiliser moins de fil que le tricotage pour des pièces comparables. Selon des sources prétendant avoir testé l’assertion de 1/3 de fil en plus, un seul point au crochet utilise environ la même quantité de fil que le point mousse tricoté, mais plus de fil que le point de jersey. Tous les points utilisant yarnovers utilisent moins de fil que le crochet simple pour produire la même quantité de tissu. Les points de cluster, qui sont en fait plusieurs points travaillés ensemble, utiliseront la plus grande longueur.

Les points au crochet standard comme le SC et le DC produisent également un tissu plus épais, plus proche du point mousse. Cela fait partie des raisons pour lesquelles ils utilisent plus de fil. Le point coulé peut donner un tissu un peu plus fin, comme le stockinette, et par conséquent utiliser moins de fil.

Tout fil peut être tricoté ou crocheté, à condition que des aiguilles ou des crochets de la bonne taille soient utilisés, mais les propriétés du cordon doivent être prises en compte. Par exemple, les fils de laine épais et épais ont tendance à mieux fonctionner lorsqu’ils sont tricotés, ce qui n’écrase pas leur structure aérienne, tandis que les fils fins et bien filés aident à obtenir la texture ferme requise pour le crochet Amigurumi.

Charité
Il est très courant pour les personnes et les groupes de crocheter des vêtements et d’autres vêtements, puis de les donner aux soldats pendant la guerre. Les gens ont également fait des vêtements au crochet et les ont ensuite donnés à des hôpitaux, à des patients malades et à des nouveau-nés. Parfois, les groupes font du crochet dans un but caritatif spécifique, comme le crochet pour les refuges pour sans-abri, les maisons de retraite, etc.

Il est de plus en plus populaire de crocheter des chapeaux (communément appelés “casquettes de chimiothérapie”) et de les donner aux centres de traitement du cancer, pour ceux qui subissent une chimiothérapie et perdent donc leurs cheveux. En octobre, des chapeaux et des écharpes roses sont fabriqués et le produit de la vente est reversé à des fonds de lutte contre le cancer du sein. Les organisations dédiées à l’utilisation du crochet comme moyen d’aider les autres incluent Nœuds d’amour, Crochet pour le cancer et Anges des soldats. Ces organisations proposent des articles chauds et utiles aux personnes dans le besoin.

Mathématiques et crochet hyperbolique
Le crochet a été utilisé pour illustrer des formes dans un espace hyperbolique qui sont difficiles à reproduire avec d’autres supports ou difficiles à comprendre lorsqu’elles sont visualisées en deux dimensions.

La mathématicienne Daina Taimina a utilisé le crochet pour la première fois en 1997 pour créer des modèles solides et durables d’espace hyperbolique, après avoir découvert que les modèles en papier étaient délicats et difficiles à créer. Ces modèles permettent de tourner, de plier et de manipuler autrement l’espace pour mieux saisir des idées telles que la façon dont une ligne peut sembler incurvée dans un espace hyperbolique tout en étant rectiligne. Son travail a reçu une exposition de l’Institute For Figuring.

Parmi les organismes présentant des structures hyperboliques, citons les laitues, les limaces de mer, les vers plats et les coraux. Margaret Wertheim et Christine Wertheim de l’Institute For Figuring ont créé une installation d’art itinérante représentant un récif de corail selon la méthode de Taimina. Les artistes locaux sont encouragés à créer leurs propres “récifs satellites” afin de les intégrer à la présentation originale.

Le crochet hyperbolique et basé sur les mathématiques continuant de gagner en popularité, plusieurs événements ont été consacrés au travail de divers artistes de la fibre. Sant Ocean Hall au Smithsonian en est deux exemples. Washington DC et bâtons, crochets et le Mobius: Tricot et Crochet vont cérébrale à Lafayette Université dans Pennsylvanie .

Architecture
Dans Style dans les arts techniques, Gottfried Semper regarde le textile avec une grande promesse et un précédent historique. Dans la section 53, il parle du “point de boucle, ou Noeud Coulant: un nœud qui, s’il est non lié, provoque le démantèlement de l’ensemble du système”. Dans la même section, Semper avoue son ignorance du sujet du crochet mais croit fermement qu’il s’agit d’une technique de grande valeur en tant que technique textile et peut-être quelque chose de plus.

Un petit nombre d’architectes s’intéressent actuellement au sujet du crochet en ce qui concerne l’architecture. Les publications, explorations et projets de thèse suivants peuvent être utilisés comme ressource pour voir comment le crochet est utilisé dans la capacité de l’architecture.

Emergent Explorations: Scripting analogique et numérique – Alexander Worden
Recherche et conception: l’architecture de la variation – Lars Spuybroek
YurtAlert – Kate Pokorny

Bombardement de fil
Au cours des dernières années, une pratique appelée «bombardement de fil», ou utilisation de tissus tricotés au crochet pour modifier et embellir son environnement (généralement de plein air), est apparue aux États-Unis et s’est répandue dans le monde entier. Les bombardiers de fil ciblent parfois des graffitis existants pour des raisons d’embellissement. En 2010, une entité surnommée “le minuit Knitter” hit West Cape May . Les résidents se sont réveillés pour trouver des vêtements en tricot étreignant des branches d’arbres et des poteaux de signalisation. En septembre 2015, Grace Brett a été nommée “Le plus ancien bombardier de fils du monde”. Elle fait partie d’un groupe de graffeurs de fil appelé Souter Stormers, qui embellissent leur ville locale Écosse .