Clarence House, Londres, Royaume-Uni

Clarence House est une résidence royale à Londres, située dans le centre commercial The Mall, dans la ville de Westminster. Il est rattaché au palais Saint-Jacques et partage le jardin du palais. Pendant près de 50 ans, de 1953 à 2002, il a abrité la reine Elizabeth, la reine mère. Depuis, il est la résidence officielle du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles.

La Clarence House, située à côté du palais Saint-James, a été construite entre 1825 et 1827 sur les plans de John Nash pour le prince William Henry, duc de Clarence. Aujourd’hui, Clarence House est la résidence officielle à Londres du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles.

Clarence House a également servi de résidence officielle au prince William de 2003 à son mariage en avril 2011 et au prince Harry de 2003 à 2012. Il est ouvert aux visiteurs pendant environ un mois chaque été, habituellement en août, et constitue l’un des nombreux bâtiments royaux à Londres.

La maison a quatre étages, sans compter les greniers ni les sous-sols, et est en stuc pâle. Au fil des ans, il a fait l’objet de nombreux travaux de remodelage et de reconstruction, notamment après la Seconde Guerre mondiale. Il ne reste donc que très peu de la structure originale conçue par John Nash.

Depuis 2003, le terme “Clarence House” a souvent été utilisé pour désigner le bureau privé du prince de Galles. Le terme “St James’s Palace” avait déjà été utilisé.

Clarence House est classé Grade I sur la liste du patrimoine national de l’Angleterre.

L’histoire
La maison a été construite entre 1825 et 1827 sur un projet de John Nash. Il fut commandé par le duc de Clarence, qui devint en 1830 le roi William IV du Royaume-Uni (1830-1837). Il y vécut de préférence au palais adjacent Saint-Jacques, un ancien bâtiment tudor qu’il trouva trop étroit.

De William IV, la maison passa à sa soeur la princesse Augusta Sophia et, après sa mort en 1840, à la mère de la reine Victoria, la princesse Victoria de Saxe-Coburg-Saalfeld. En 1866, il devint la maison du deuxième fils de la reine Victoria, Alfred, duc de Saxe-Coburg et de Gotha, également duc d’Édimbourg, jusqu’à sa mort en 1900.

Le frère cadet d’Alfred, le prince Arthur, duc de Connaught et de Strathearn, troisième fils de la reine Victoria, l’utilisa de 1900 à sa mort en 1942. Durant son mandat, il occupa pendant une brève période dans les années 1930 la bibliothèque de la School of Les études orientales et africaines jusqu’à l’évacuation de toutes les universités londoniennes en 1939 et l’installation temporairement transférée à Cambridge. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il subit des dommages causés par les bombardements de l’ennemi lors du Blitz (1940-1914). Après la mort du duc de Connaught en 1942, la Croix-Rouge et la brigade Ambulance Saint-Jean l’utilisèrent comme quartier général pendant le reste de la Seconde Guerre mondiale. Après leur mariage en 1947, il devint la résidence de la princesse Elizabeth et de son mari, le prince Philip, duc d’Édimbourg. Leur fille, la princesse Anne, y est née en 1950. En 1953, à la suite du décès de son père, le roi George VI (décédé le 6 février 1952), et de sa succession en tant que reine Elizabeth II, elle s’installa à Buckingham Palace et sa mère, la reine Elizabeth The Queen Mother et son autre fille, la princesse Margaret, s’installèrent à Clarence House. Également au début de son veuvage, la reine mère acheta le château de Mey en Écosse comme résidence d’été. La princesse Margaret a ensuite déménagé dans un appartement du palais de Kensington, tandis que la reine mère était restée à Clarence House et au château de Mey jusqu’à sa mort en 2002. En 2003, Charles, prince de Galles, avait déménagé à Clarence House après avoir entrepris une rénovation en profondeur. La maison a été complètement refaite, la plupart des pièces principales ont été redécorées par l’architecte d’intérieur Robert Kime et le bâtiment a été rénové.

Lors d’une réception à Clarence House, le prince Charles a accueilli des représentants des quatorze pays participant à la Coupe du monde de rugby à treize de 2013, ainsi que des organisateurs de tournois.

Au cours de son histoire, Clarence House a été modifiée pour refléter les changements d’occupation sur près de deux siècles. C’était la maison londonienne de la reine Elizabeth, la reine mère, de 1953 à 2002, et celle de la reine, puis de la princesse Elizabeth et du duc d’Édimbourg à la suite de leur mariage en 1947.

Maintenant
Aujourd’hui, Clarence House est la résidence officielle à Londres du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles.

Clarence House fournit également des locaux à la Maison du Prince de Galles, qui soutient leurs Altesses Royales dans leurs engagements officiels et assure la liaison avec plus de 350 organisations avec lesquelles ils travaillent.

Les salles principales de la maison sont utilisées par le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles pour des réceptions et autres réceptions officielles ainsi que pour recevoir des visiteurs officiels au Royaume-Uni.

Pour préparer le bâtiment en vue du Prince de Galles, Clarence House a subi d’importants travaux de rénovation et de restauration.

Les couleurs ont été ajustées dans la plupart des salles, de nouveaux textiles ont été introduits et plusieurs nouvelles pièces de la collection royale et de la propre collection d’art du Prince de Galles ont été ajoutées.

Les modifications sont conçues pour refléter le changement d’occupation, tout en préservant l’atmosphère familière d’une maison familiale très appréciée.

Clarence House est ouverte au public pendant les mois d’été. Les visiteurs ont droit à une visite guidée des cinq salles et des espaces adjacents situés au rez-de-chaussée.

L’agencement des salles et le regroupement de leur contenu restent manifestement identiques à ceux de l’époque de la reine Elizabeth, avec une grande partie de la collection d’œuvres d’art et de mobilier de Sa Majesté à leurs positions antérieures.

Clarence House est la dernière grande maison londonienne à être préservée dans le but pour lequel elle a été construite. En tant que résidence officielle à Londres du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles, il continue de jouer un rôle dans la vie de la famille royale et de la nation.

La maison
Clarence House, l’une des dernières demeures aristocratiques de Londres, est la résidence officielle de TRH The Prince of Wales et de la duchesse de Cornouailles. Construit entre 1825 et 1827 selon les plans de John Nash, Clarence House tire son nom de son premier occupant, William Henry, duc de Clarence, plus tard William IV.

L’agencement des salles et le regroupement de leurs contenus restent à peu près identiques à ceux de l’époque de la reine Elizabeth, reine mère, avec d’importantes œuvres de la collection d’œuvres d’art de Sa Majesté dans leurs positions d’origine. Une visite de la maison comprend cinq salles au rez-de-chaussée où Leurs Altesses Royales se chargent des engagements officiels.

À l’époque du duc de Clarence, la salle Lancaster, la première salle située à l’extérieur de la salle, était la salle Equerry et servait de salle d’attente pour les visiteurs depuis ce temps. La salle du matin a été conçue à l’origine comme salle de petit-déjeuner. La duchesse de Kent a ajouté la grande fenêtre donnant sur le jardin vers 1841. La reine utilisait la bibliothèque pour ses dîners intimes lorsqu’elle vivait dans la maison. La salle à manger est rehaussée de dorures et de décorations de plafond datant du début des années 1900. La Garden Room a été créée à partir de deux pièces dans lesquelles la princesse Margaret vivait avant son mariage.

Le jardin
La visite de Clarence House commence dans le jardin, où vous pouvez voir la zone formelle ajoutée par le prince de Galles en 2004-2005 à la mémoire de sa grand-mère, la reine Elizabeth, la reine mère. Les membres de l’École des arts traditionnels du Prince ont conçu la plantation à la conception de Son Altesse Royale.

La collection royale
La plupart des pièces exposées à Clarence House font partie de la collection de la reine mère et sont présentées selon sa mise en page. On trouve ailleurs des exemples de porcelaines chinoises, certaines fabriquées à l’origine pour le pavillon royal de Brighton, une horloge Tompion réalisée pour William III au palais de Kensington, ainsi que des œuvres de Landseer et de Bogdani.