Cuisine azerbaïdjanaise

La cuisine azerbaïdjanaise (Azerbaïdjan: Azərbaycan mətbəxi) fait référence aux styles culinaires et aux plats des Azéris en Azerbaïdjan et en Azerbaïdjan iranien. Beaucoup de nourritures qui sont indigènes au pays peuvent maintenant être vues dans les cuisines des autres cultures voisines. Pour les Azerbaïdjanais, la nourriture est un élément important de leur culture et profondément enracinée dans l’histoire, les traditions et les valeurs.

Sur 11 zones climatiques connues dans le monde, le climat azerbaïdjanais en compte neuf. Cela contribue à la fertilité de la terre, qui à son tour se traduit par la richesse de la cuisine.

Caractéristiques de la cuisine azerbaïdjanaise
Shish-kebabs et plats en tandyr étaient largement répandus dans la cuisine azerbaïdjanaise. Il y a diverses boissons, bonbons. Un trait distinctif de la cuisine azerbaïdjanaise est l’utilisation de l’agneau pour préparer divers plats. Dans une moindre mesure, les Azerbaïdjanais consomment du bœuf, de la volaille et du poisson. La formation de la cuisine azerbaïdjanaise a été influencée par les exigences de l’Islam – en conséquence, traditionnellement, elle n’inclut pas les plats de porc et les plats contenant de l’alcool. Une autre particularité de la cuisine azérie est le goût aigu et l’arôme unique qui donne aux plats toutes sortes d’épices et d’herbes: poivre amer et doux, basilic, cannelle, clous de girofle, aneth, persil, coriandre, menthe, cumin et bien d’autres. Surtout il faut s’arrêter sur le safran et le sumache.

Le premier est un élément indispensable à la préparation de nombreux pilafs. Sumy, en règle générale, est servi à différents plats de viande. Utilise largement les légumes de cuisine azerbaïdjanais (tomates, concombres, aubergines et autres), fruits (pommes, poires, coings, oranges, citrons), fruits à noyaux (prunes, prunes, abricots, pêches). Il y a aussi différents types de dolma dans les aubergines, les tomates et les poivrons.

Certains plats de la cuisine azerbaïdjanaise sont préparés dans des plats spéciaux. Par exemple, la soupe piti – en pitišnica, plov – en kazanas, les chaudières spéciales avec un fond épaissi et des couvercles spéciaux, dans lesquels les charbons chauds sont placés, de sorte que le pilaf “réprime” uniformément. Pour un assortiment spécial de viande – Saja – utilisez la même poêle avec un petit brasero installé en dessous. Pour la préparation du kebab et du lyulya-kebab, diverses brochettes sont utilisées, pour les premiers plats – tasses – pour toucher, pour éteindre la viande – tas – petits pots et autres.

Histoire et caractéristiques de la cuisine nationale d’Azerbaïdjan
La cuisine azerbaïdjanaise s’est étendue à la République d’Azerbaïdjan, à l’Azerbaïdjan, aux anciens territoires azerbaïdjanais (inclus maintenant en Arménie), au khanat d’Erivan, aux provinces de Zangezur et Goycha, dans les territoires de Géorgie où les Azerbaïdjanais se sont établis historiquement – Borchali, Daghestan, également comprenant Derbent, autrefois un centre de l’un des anciens khanats azerbaïdjanais. Sauf en utilisant des animaux sauvages, des oiseaux, des poissons et des plantes, la production de produits agricoles est nécessaire au cours du développement de la société. Pour ce faire, les gens doivent avoir une culture élevée de l’agriculture et de l’élevage.

La cuisine nationale de l’Azerbaïdjan est plus proche de la cuisine orientale en raison du goût et de la préparation des plats, en plus d’ajouter des épices sombres et des additifs de saveur. La cuisine contemporaine d’Azerbaïdjan conserve des méthodes traditionnelles de préparation de plats tout en intégrant des exigences et des préparations de cuisson modernes.

Les plats azerbaïdjanais ont traditionnellement été cuisinés avec des ustensiles en cuivre dans des ustensiles en cuivre. Les bols et assiettes en cuivre sont encore couramment utilisés comme plats de service.

La cuisine azerbaïdjanaise est pleine de différents types de légumes verts et de légumes tels que l’aubergine, la tomate, le poivron, les épinards, le chou, l’oignon, l’oseille, la betterave, le radis, le concombre et les haricots verts. Le riz et les produits à base de farine sont largement utilisés dans la cuisine nationale. Il est célèbre pour les légumes et les verts utilisés de façon saisonnière dans les plats. Les herbes fraîches, y compris la menthe, la coriandre, l’aneth, le basilic, le persil, l’estragon, le poireau, la ciboulette, le thym, la marjolaine, l’oignon vert et le cresson sont très populaires et accompagnent souvent les plats principaux. La majorité des plats nationaux sont préparés à base d’agneau, de bœuf et de viande de volaille. Les plats préparés à base de viande hachée sont plus répandus. La mer, les lacs et les rivières de la République d’Azerbaïdjan abritent de nombreuses espèces de poissons, en particulier l’esturgeon blanc. Le poisson d’esturgeon est largement utilisé dans la préparation de plats nationaux. La mer Caspienne abrite de nombreuses espèces comestibles de poissons, dont l’esturgeon, le saumon caspien, le kutum, la sardine, le mulet gris et d’autres. Le caviar noir de la mer Caspienne est l’un des mets les plus connus d’Azerbaïdjan, très recherché dans d’autres parties du monde, y compris dans les anciens pays soviétiques.

L’un des plats les plus réputés de la cuisine azerbaïdjanaise est le plov de riz couvert de safran, servi avec diverses herbes et légumes verts, une combinaison totalement distincte de ceux trouvés dans les plovs ouzbeks. La cuisine azerbaïdjanaise comprend plus de 40 recettes différentes. D’autres plats de deuxième choix comprennent une grande variété de kebabs et de chachlik, y compris des brochettes d’agneau, de bœuf, de poulet, de canard et de poisson (baliq). L’esturgeon, un poisson commun, est normalement embroché et grillé comme un chachlik, servi avec une sauce à la grenade acidulée appelée narsharab. Les fruits secs et les noix sont utilisés dans de nombreux plats. Les condiments traditionnels sont le sel, le poivre noir, le sumac et surtout le safran, qui est cultivé sur la péninsule d’Absheron. Les troisièmes cours incluent des soupes dont les types de ce plat sont plus de 30 dans la cuisine nationale d’Azerbaïdjan. Ceux-ci incluent kufta bozbash, piti préparé de la viande et dovga, ovdukh, dogramach, bolva préparé des verts et du yaourt. Certaines soupes sont servies dans des bols nationaux ou intéressants et de forme inhabituelle.

Le thé noir est la boisson nationale et il est bu après la consommation de nourriture. Il est également offert aux invités comme un geste d’accueil, souvent accompagné de fruits conservés.

Plov
L’un des plats les plus célèbres de la cuisine azerbaïdjanaise est le pilaf. Il existe plusieurs variétés de pilaf azerbaïdjanais: kaurma-pilaf (avec mouton), dinde-kaurma-pilau (avec agneau et fruits aigres), chiy-dohama-kaurma-pilaf (avec agneau, citrouille et châtaignes), tuoh-pilaf avec poulet , morceaux frits), poulet-pilau (avec poulet ou poulet farci), chigyrtma-pilaf (avec poulet farci aux oeufs battus), fisinzhan pilaf (avec gibier, noix, fruits aigre et cannelle), sheshryanch-pilaf (oeuf), syudlu -pilaf (laiteux) et shirin-pilaf (fruit sucré). Contrairement à d’autres cuisines, le riz est préparé séparément ici et séparément la base de pilaf (tare) est la viande, les fruits, etc., – reliant tout cela dans un plat seulement lorsqu’il est servi sur la table. Nourrir et manger du plov azerbaïdjanais ont leurs propres traditions.

Plats sucrés
Dans les arts culinaires de l’Azerbaïdjan, il y a beaucoup de délices uniques, qui sont divisés en trois sous-groupes – farine, caramel et bonbons. Ils contiennent une quantité significative d’additifs et d’épices: coquelicots, noix, amandes, sésame, gingembre, cardamome, vanilline et autres. Pour les produits de la farine sont Shekberbour, Baklava, Sheker-Churek, Bakou kouruba, kyata Karabakh, Bakou, Nakhichevan et Ganja, Shumakhin mutaki, baklava Nakhichevan. Les produits nationaux de la farine comptent plus de 30 articles et chaque région a ses propres produits spéciaux. Une place spéciale est occupée par les bonbons de Sheki. Shekina baklava, peshwank, corps (terhalva), girmabadam, qui produisent de la farine de riz, du sucre, des amandes de noix, du beurre, des blancs d’œufs et des épices.

En mars 2009, les spécialistes culinaires de Ganja ont produit un miracle-baklava. La longueur de ce produit de confiserie cuit en l’honneur de vacances Novruz est de 12 mètres, et la largeur – quatre. Le poids des bonbons est d’environ trois tonnes. Ces indicateurs ont permis au baklava azerbaïdjanais d’établir un record et d’entrer dans le livre des records de la CEI. En outre, cette pièce de pâte feuilletée revendique une place dans le livre des records Guinness.

Les sorbets ont un but différent. Contrairement au tadjik et à l’Asie centrale (ici, ils sont principalement sucrés, dessert), les sorbets azerbaïdjanais sont des boissons gazeuses, et jouent également le rôle de boire du pilaf accompagnant. En tant que composant principal, en plus des jus de fruits et de baies, on utilise également des infusions et des distillats de parties de plantes aromatiques telles que graines, rognons et similaires, et la base de fruits est constituée de jus de fruits acides et de baies.

Liste des plats
Apéritif froid
Kukyu
Kukyu de la verdure
Kukyu de Kutum
Kukyu à partir de noix
Fisinjan de lobio
Fisinjan de la betterave
Hafta Bejer
Adjika
Ajabsandal

Soupes et bouillons

Soupes
Piti La soupe nationale d’Azerbaïdjan faite à partir de morceaux de mouton sur l’os, cuits avec des légumes dans un bouillon; préparé et servi dans des pots individuels.
Kufta bozbash Une soupe de pois avec des boulettes de viande d’agneau et des pommes de terre bouillies. Les boulettes de viande de kufta bozbash sont grandes, copieuses et faites d’agneau haché et de riz, parfois avec une prune séchée et piquante à l’intérieur.
Sulu khingal Soupe d’agneau avec des nouilles.
Toyuq shorbasi Soupe au poulet
Dovga Une soupe à base de yogourt (matsoni) avec de l’oseille, des épinards, du riz, des pois secs et de petites boulettes de viande de mouton moulu; servi chaud ou froid selon la saison.
Ovdukh Une soupe froide à base d’un mélange matsoni-eau versé sur des concombres tranchés, de la viande bouillie hachée, des quartiers d’œuf dur et des légumes verts (aneth, coriandre, basilic, estragon et parfois menthe).
Dogramach Identique à ovdukh, mais sans la viande.
Bolva Fait avec du lait aigre.

Arishta
Bozbash
Kufta-Bozbash
Brocade-bozbash
Dovga – Soupe de yogourt avec du riz
Dogramaji (ovdug) – soupe aux légumes xolodny ayran
Dushbara – soupe avec petit pelmeni (sur la cuillère il est placé de 8-10 pel’menis)
Kalapir
Kelle-pacha – un bouillon de la tête et les jambes d’un bélier, ainsi qu’un rumen de mouton
Ovduh
Piti – soupe d’agneau, pommes de terre et pois moutons
Soyutma
Boeuf
Soyutma de mouton
Sulu khingal
Toyug Shorbasy – soupe au poulet avec du riz et des fruits secs
Turku kourma
Turshu-syyyg
Umach
Hamrasi – soupe de nouilles
Shilya – une bouillie de poulet et de riz
Hash – Bouillon de boeuf des pattes de boeuf

Plats chauds

Plov

Types de plov
Plov est l’un des plats les plus répandus en Azerbaïdjan, avec plus de 40 recettes différentes. Plovs ont des noms différents en fonction des ingrédients principaux accompagnant le riz:

Kourma plov Mouton plov à l’oignon
Chilov Plov Haricot plov avec du poisson
Sabzi Qovurma plov Mutton Plov
Toyug Plov Poulet plov
Shirin Plov Plov de fruits secs
Syudli plov Riz cuit au lait
Sheshryanch plov Plov six couleurs, oeufs cuits “côté ensoleillé” sur un lit d’oignons verts et blancs frits.
Plov azerbaïdjanais se compose de trois composants distincts, servis simultanément mais sur des plateaux séparés: riz (chaud, jamais chaud), gara, viande frite, fruits secs, œufs, ou poisson préparé en accompagnement du riz, et des herbes aromatiques. Le riz n’est pas mélangé avec les autres composants même en mangeant du plov.

La distribution en Azerbaïdjan est faite à partir de riz, qui est principalement utilisé pour la cuisson du riz pilaf, comptant jusqu’à 50 espèces.
Guillaume Plov
Lobia-Plov
Mayve Plov
Brocade-dosham
Plov-chyhyrtma
Subzikourma-Plov
Sudlu-Plov
Toyug-Plov
Fisinjan-Plov
Dosheme-Plov
Sheshryanch-Plov
Shirin Plov
Shuyut-pilau

Plats de viande
Une grande variété de plats à base de viande. La viande la plus préférée est l’agneau. De l’agneau frais et du bœuf préparer le basdyrm, à partir de laquelle ils font shish kebab. Le plat le plus commun est le piti et le bozbash (soupe de mouton épais). Utilisation populaire de kufte bozbash (boules de la taille d’une pomme de viande hachée). Mouton haché, habillé avec du riz et des épices, enveloppé dans du chou (ce plat est appelé kelum dolmas), dans des feuilles de vigne salées et fraîches (dolmass yarpag), des aubergines et des tomates. De l’agneau finement haché, mélangé avec des oignons et des épices, préparez le kabab de la lyule. Le plat le plus commun de la viande d’oiseau est chigarth.

Alycha-kourma
Basturma – viande de boeuf séchée
Boz kourma
Buglama
Buglama de mouton
Beeham de boeuf
Gyzartma
Dana bastirmasy
Jiz-byz – l’intérieur de l’agneau, frit avec des pommes de terre
Dolma
Dolma d’aubergine, de tomate et de poivre (“Badymdzhan Dolmasy”)
Dolma de l’aubergine avec du riz, des pois et de la menthe (“Daly-dolma”)
Dolma de feuilles de vigne (“Yarpag dolmas”)
Dolma de feuilles de chou (“Calam Dolmasy”)
Dolma faite de feuilles de tilleul (“Dolmasy’s Peb”)
Dolma de l’arc (“Sogan dolmas”)
Dolma de fruits: coing et pomme (“Ava dolmas” et “Alma Dolmasy”)
Dolma concombre (Hiyar Dolmasy)
Chykhyrtma
Guyma-chihyrtma
Chihyrtmas Toyug
Lobia chihyrtmas
Kebab (Shashlyk)
Djuje-kebab
Pommes de terre Kebab
Kebab de légumes
Lula-kebab
Ticket-kebab
Gujrug kebab – des morceaux de kurduk
Kyufta – boulettes de viande farcies
Arzuman-kyufta – boulettes de viande de la patte arrière d’agneau farcies avec un œuf ou du beurre
Tava kuftatsi – boulettes de viande frites au boeuf, frites dans une poêle à frire
Tabriz kufta – boulettes de viande d’agneau et boeuf farci au riz, abricots secs, albujara, oeufs crus, légumes et pois
Ordubad cufta
Les Läivängs
Nar vestiaire
Sabzu kourma
Tava-kebab
TENYG TENDER

Plats de poisson
La cuisine azerbaïdjanaise utilise des espèces de poissons trouvées dans la mer Caspienne, en particulier le kutum (kütüm), le saumon (qızılbalıq), l’esturgeon (nərə) et le hareng (siyənək). Avant l’instauration du moratoire sur la capture des esturgeons et les restrictions de production, l’Azerbaïdjan produisait plus de 20 000 tonnes de caviar noir par an.

Buglama du poisson
Dolma du poisson
Kebab de poisson
Grenouilles de poisson
Plats à la farine
Guymag – bouillie sucrée faite de farine de blé grillée
Gyurza – pelmeni de forme longue
Gyurza classique
Gyourcy rond
Gyurza au Nakhitchevan
Kutaby – pain farci
Kutaby avec des verts
Kutabs avec de la viande
Kutaby de la mamelle
Kutaba à la citrouille
Halva
Graines halvasy – halva, cuites sur le jus de grains de blé germés
Umach-halva
Khingal
Guime-hingal
Guru Hingal
Sulu hingal
Hashil – bouillie de farine de blé avec un repas (sirop du jus de raisin bouilli)
Firni – bouillie de farine de riz
Yayma – bouillie de riz frais
Plats végétariens
Chykhyrtma d’aubergine
Chihyrtma d’épinards
Yalanchi Dolma

Plats sucrés et cuisson
Badambura
Kyata – pain farci de farine sucrée
Poulet – Biscuits au beurre avec de la confiture
Mutaki – Rouleaux avec farce aux noix
Nan Azeri – biscuits sucrés
Azerbaïdjan baklava
Baklava Bakou
Ganja baklava
Nakhichevan Baklava
Shekina baklava
Fesely
Shekerbura – tartes sucrées avec farce aux noix
Shekercorek
Sheki Halva
Shor-gogal – un pain salé fait de pâte feuilletée avec un remplissage d’épices. Il est également adouci. Symbolise le soleil.
Zeyran – un gros rouleau avec du sucre jaune farci de farine

Les produits laitiers
Aguz
Katyk
Kurut
Fromage
Motal
Sachah
Chanah
Shor
Suzma

Produits de pain
Dans le régime des Azerbaïdjanais, une place importante est occupée par le pain. Il est cuit de diverses manières. Dans les zones rurales, il était cuit principalement sur une feuille de sauge légèrement convexe. Du pain très cuit a été cuit dans des offres, qui existent encore aujourd’hui dans les districts et même les centres de la république. Dans les offres cuit principalement churek, souvent lavash. Au printemps et en automne, le gutab est préparé – une sorte de tartes farcies de viande et de légumes verts.

Appec
Pita
Tendir de la Kreraya
Fetir
Juha (pain)
Épices traditionnelles
Divers additifs aromatiques sont présents dans de nombreux plats azerbaïdjanais, mais ils ne dominent pas, ajoutant la saveur nécessaire au goût du plat. Certains d’entre eux sont utilisés dans les boissons traditionnelles (voir ci-dessous).

Cumin (cirə)
Safran (zəfəran)
Menthe (nanə)
Fenchel (razyana)
Curcuma (sarıkök)
Gingembre (zəncəfil)
Cardamome (hil)
Cannelle (darçın)
Oeillet (mıxək)
Sumah (sumaq)
Boissons
Voir aussi: Culture du thé azerbaïdjanaise
Ayran
Gandab
Doshab
Iskandzhebi
Köremez
Ovshala
Hoshab
thé
Sorbet

Desserts
Les desserts azerbaïdjanais typiques sont des pâtisseries collantes, saturées de sirop comme le pakhlava et le Shaki Halva. La première, une couche de noix hachées entre des nattes de pâte frite, est une spécialité de Shaki dans le nord-ouest de l’Azerbaïdjan. D’autres pâtisseries traditionnelles comprennent shakarbura (en forme de croissant et rempli de noix), peshmak (bonbons en forme de tube à base de riz, farine et sucre), et girmapadam (pâte farcie avec des noix hachées).

Bonbons sont généralement achetés à une pâtisserie et mangé à la maison ou à des occasions spéciales telles que les mariages et les sillages. La conclusion habituelle d’un repas au restaurant est une assiette de fruits frais de saison, comme les prunes, les cerises, les abricots ou les raisins.

En mars 2009, les boulangers azerbaïdjanais ont réussi à entrer dans le livre des records de la CEI pour la cuisson du pakhlava le plus gros et le plus lourd de la CEI, pesant environ 3 tonnes. Plus de 7 000 œufs, 350 kg de noix, 20 kg d’amandes, 350 kg de sucre et la même quantité de farine ont été utilisés dans la préparation de la pâte.

Badambura
Pakhlava Le nom de cette pâtisserie est dérivé de sa forme de diamant, symbolisant le feu, qui est appelé pakhla par les spécialistes de tapis azerbaïdjanais. C’est l’un des bonbons festifs cuits à la veille de l’arrivée du printemps – la fête de Nowruz pour honorer le soleil.
Shekerbura Shekerbura (şəkərbura) est une pâte sucrée azerbaïdjanaise populaire, remplie d’amandes moulues, de noisettes ou de noix. L’ancien nom de cette pâtisserie en forme de croissant est Sheker Burek, un mot turc qui signifie «pâté sucré». En Azerbaïdjan, cela implique généralement le travail d’équipe de parents, d’amis et de voisins qui se rassemblent chez quelqu’un pour le faire. Délices de Nowruz. Ce qui les rend vraiment spectaculaires est le motif sur la pâte produite par la pince à épiler traditionnelle appelée maggash.
Samani halva Samani Halva est fabriqué à partir de blé malté, et peut être mieux décrit comme un régal piquant, gluant et moelleux. Une tradition de samani halva en Azerbaïdjan est de faire du halva en commun, en utilisant la farine de sept maisons différentes.
Shor Gogal Une autre spécialité de Novruz, Shor Gogal est une pâte feuilletée remplie de curcuma, d’anis, de carvi, de cannelle et de poivre noir. Dans les temps anciens, la pâte jaune représentait le soleil, tandis que la Shekerbura en forme de croissant représentait la lune. Ces rouleaux sont longs à préparer, mais le processus n’est pas vraiment compliqué.
Guymag C’est un dessert simple et riche, traditionnellement offert aux femmes qui viennent d’accoucher ou aux patients après la chirurgie pour garder leur force. Il est riche en calories et facile à préparer. Il est également servi comme un petit déjeuner chaud quand il fait froid.
Firni Firni est un dessert fait de farine de riz, qui a une texture légère et un goût fade, ce qui le rend beaucoup plus léger que les puddings au riz cuits en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord.
Badambura Badambura est légèrement moins sucré que pakhlava et n’a pas de miel, donc il est moins collant. Il est rempli de sucre moulu nature, d’amandes (badam en azéri), ​​de cardamome et de vanille.

Pains
Différents types de pain sont cuits en Azerbaïdjan comme: plat, roulant, pain plat, lavash, səngək, xamralı, épais, mince, crêpes, gâteaux, four à pain (pain tandoor). Le pain tandoor est un type de pain cuit dans un four d’argile appelé un tandoor. Généralement, il est utilisé pour la cuisson du pain et la cuisson de la viande, mais généralement tout type de nourriture peut être cuit dans des fours tandoor. Le secret du four tandoor est le processus de chauffage du four. Le bois est mis sur le sol et enflammé. Il faut attendre que le charbon devienne rougeoyant. A ce moment, le four atteindra des températures d’environ 400 * C. La nourriture est essentiellement cuit de la chaleur des murs. La température élevée assure une cuisson très rapide. Au Moyen Âge, le four tandoor était l’une des installations communes de la population vécue dans la vieille ville (Icheri Sheher). Cela a été découvert lors des fouilles archéologiques dans différentes zones de la vieille ville. Lors de la réunion tenue en Éthiopie, le Comité intergouvernemental de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a décidé d’inclure le lavash dans la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’organisation.

Boissons
Le thé noir est la boisson nationale de l’Azerbaïdjan. Les Azerbaïdjanais préfèrent généralement le thé fabriqué dans un équipement spécial appelé samovar.

Ayran est une boisson de yogourt froide mélangée avec du sel.

Un sorbet azerbaïdjanais (azerbaïdjanais: şərbət) est une boisson froide sucrée faite de jus de fruits mélangé ou bouilli avec du sucre, souvent parfumé à l’eau de rose. Les sorbets (à ne pas confondre avec les sorbets glacés) sont d’origine iranienne et peuvent avoir une consistance très différente, allant de très épais et confit (comme dans la cuisine tadjik) à très léger et liquide, comme en Azerbaïdjan. Les sorbets sont généralement préparés dans les saveurs naturelles suivantes:

citron
Grenade
fraise
Cerise
Abricot
menthe

Popularité et reconnaissance
“La meilleure cuisine que je connaisse dans le monde est l’Azerbaïdjan”. 11 avril 2013 à l’antenne de la radio “Echo de Moscou” le célèbre réalisateur et KVNschik Yu. S. Gusman a déclaré: “La cuisine azerbaïdjanaise est la meilleure cuisine chinoise, japonaise, française, géorgienne – beaucoup de bonnes cuisines, mais les azerbaïdjanais …”.

Un fan de la cuisine azerbaïdjanaise est Andrei Chernyshov, célèbre acteur de théâtre et de cinéma russe. “J’ai essayé beaucoup de plats nationaux différents pour ma vie de touriste, mais c’est cette cuisine qui m’a fait forte impression: personne ne goûte aussi bien que l’agneau de cuisine, comme le font les Azerbaïdjanais”.